10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:55

Un sujet… non LE thème principal des luttes actuelles et à venir : la souveraineté alimentaire, parce que vous pouvez avoir tout le pouvoir d’achat que vous voulez, sans l’accès à une nourriture de qualité et donc à la santé, cette condition première de la Bonne Vie, cela ne vous sert pas à grand-chose.

Or le remplacement de l’agriculture traditionnelle par l’agro-industrie est un échec sauf concernant les bénéfices réalisés par les vendeurs de machines et de produits chimiques, engrais et pesticides dont elle est dépendante. Pour le reste petite paysannerie ruinée, terres stérilisées, nappes phréatiques polluées, rendements rapidement moins  élevés, produit de moindre qualité, perte de valeur nutritive, paysages défigurés…

La tendance actuelle étant la généralisation des OGM d’une part et la nourriture entièrement chimique (scientifiquement garantie) d’autre part… se doublant d’une criminalisation des méthodes de cultures u de cueillettes ancestrales.

Main mise donc sur la chaine alimentaire par quelques transnationales qui s’assurent également un monopole quand à la production et la vente des semences, se réservant également le droit de prélever des royalties sur les espèces naturelles contaminées par leurs gènes voyageurs brevetés.

Voir les différents articles relatifs aux nouvelles législations imposées par Monsanto au Congrès étasunien qui rend cette transnationale inattaquable quelles que soit les nuisance qu’elle provoque.

D’autres part après une phase de dumping destinée à couler le petit commerce, les transnationales devenues maîtresses du marché s’arrangent entre elles pour pratiquer des augmentations continues des prix, nous proposant de la malle-bouffe hors de prix. J’ai pu observer récemment de nouvelles réorganisations de plusieurs grandes surfaces avec disparition de quelques-uns des produits les plus accessibles aux petits budgets et augmentation des prix de nombreux autres produits.

Peuple affamé n’a pas de conscience politique, il est de plus en plus clair que les OGM et autres nourritures de synthèse ont un rôle majeur à jouer dans les processus de dépopulation de la planète, alors que les membres du pouvoir central globalisant se gardent bien au frais des réserves de toutes les semences originelles dont ils veulent interdire l’usage à tous les autres…

Il serait temps de se poser enfin les bonnes questions, pour beaucoup,  comme ces enfants détruits par les pulvérisation de Round Up, cet héritier en ligne directe de l’Agent Orange qui produit encore des effets néfaste au Vietnam, il est déjà trop tard. Et vos enfants, pensez-vous qu’ils soient à l’abri ?

 

Le sommet des affameurs


1x1.trans Le sommet des affameursEntre 2006 et 2008, l’indice des prix des produits alimentaires de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, a enregistré une hausse de 71% des prix des produits les plus essentiels. Cette augmentation a même atteint 126% pour le riz et les céréales. Juste après , les prix sont redescendus pour mieux repartir à la hausse. Au début de 2011, ils atteignaient de nouveau leurs niveaux de 2008.

La cause: la spéculation sur les denrées alimentaires. Des individus bon chic bon genre spéculent sur les prix des matières premières, en particulier alimentaires, histoire de s’en mettre plein les poches. Des jeux de la faim sordides qui continuent de plus belle.

Le Collectif contre la spéculation sur les matières premières s’insurge contre la tenue d’un sommet réunissant à Lausanne les plus grandes sociétés mondiales de trading.

 

« Il organise un forum samedi et une manifestation lundi pour dénoncer le pillage de ce secteur par ces entreprises transnationales.

Sous l’égide du Financial Times, le Sommet mondial sur les matières premières se tient au Beau-Rivage Palace de lundi à mercredi, pour la deuxième année consécutive. Il réunit sociétés de négoce, et investisseurs, a expliqué mardi devant la presse Jean-Michel Dolivo, membre du Collectif et député (solidaritéS Vaud).

Pour le Collectif, ce n’est pas un hasard si ce «sommet des affameurs» se tient en Suisse. Ces dernières années, nombre de ces transnationales se sont installées dans l’Arc lémanique et à Zoug. Elles ont transformé le pays en véritable plaque tournante du négoce de matières premières, avec 25% des transactions mondiales, a relevé Jean-Michel Dolivo.

Spéculation effrénée

«Le seul Arc lémanique compte plus de 400 sociétés de négoce, dont presque tous les leaders internationaux. Les transnationales génèrent très peu d’emplois, contrairement à ce que les politiciens veulent à tout prix nous faire croire. En revanche, elles bénéficient d’avantages fiscaux exorbitants», a souligné le député.

Ces sociétés profitent des zones grises du système fiscal et bancaire helvétique pour engranger des profits colossaux. En même temps, les peuples victimes de ces «prédateurs» s’appauvrissent. Des régions voire des pays entiers sont réduits à la misère, a poursuivi le secrétaire général du Collectif Rémy Gyger, membre d’attac Suisse.

Sensibilisation

Le Collectif, qui en est à ses débuts, veut sensibiliser la population à «la spéculation effrénée» dont les matières premières sont devenues l’objet. Il en refuse les conséquences, telles que la hausse des prix des denrées alimentaires, l’accaparement des terres agricoles.

Il pointe également du doigt «le commerce criminel de l’eau dans lequel la multinationale Nestlé excelle». «La manipulation des cours boursiers par des groupes comme Glencore-Xstrata qui conduit à l’exploitation brutale d’êtres humains et de la nature» est aussi dénoncée.

Mouvement pacifique

«Les spéculateurs se moquent des conséquences de leurs agissements. C’est à nous de leur poser des limites», a relevé Charlotte Gabriel des jeunes Socialistes Suisses. Elle a rappelé le lancement par ces derniers de l’initiative «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires». Ce texte a récolté pour l’heure 53’000 signatures.

Le forum de samedi auquel participera notamment débattra de tous ces thèmes. Lundi la manifestation autorisée se veut pacifique. Les organisateurs espèrent de 500 à 1000 personnes. Le Collectif contre la spéculation sur les matières premières réunit associations, syndicats, ONG et mouvements politiques. »

 Source: La Tribune de Genève

Via 

Les Dernières Nouvelles du Monde | Scoop.it

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Planète urgence
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives