/ / /

Par Anne Wolff
Synthèse de textes de ce blogs

Conspiration or not conspiration ? Une question qui fait couler beaucoup d’encre, qui échauffe les esprits. Et pourtant en fonction d’un monde plus doux à construire cette question est tout à fait secondaire. Qu’il existe des  aspirants à devenir les « Maître du Monde », je n’ai aucun doute là-dessus. Qu’ils utilisent pour cela des méthodes qui sont de l’ordre du complot, ils s’en cachent de moins en moins et déposent une à une leurs cartes sur la table, révélant l’existence d’un projet de longue date qui vise à concentrer entre quelques umains l’ensemble des pouvoirs sur les habitants et les ressources de la planète.

---------------------------------


 Tant qu’il existera le plus petit ilot de résistance, tant que survivront quelques rêveurs, quelques porteurs d’utopie : il n’y aura pas de « Maître du Monde », car une partie, si petite, si ténue soit-elle de ce monde leur échappera et leur projet de soumission totale des habitants de la planète à la pensée unique aura échoué.


Profiteurs est bien le nom qu’il convient de leur attribuer, car la seule, l’unique chose qui compte pour ces « à peine humains » ce sont les profits financiers. Ils n’évaluent la valeur d’une personne qu’en fonction de sa contribution à la production de ce profit. Toute personne qui ne contribue pas à ce profit aura donc à leurs yeux une valeur négative. Or deux choses sont à considérer : d’une part, une explosion démographique qui fait que nous sommes de plus en plus nombreux à habiter la planète et d’autre part, le fait que la production matérielle concrète de plus en plus mécanisée exige de moins en moins de main d’œuvre.

 

 

Quelle conclusion tirer de cela ? L’immense majorité des habitants de la planète sont considéré par les profiteurs comme du bétail, un cheptel à gérer, des esclaves (certains le sont déjà dans les faits et d’autres le sont à l’état potentiel). Brefs des ressources humaines sources de Profit potentiel ou non. Que faire quand le cheptel n’est plus productif : il faut en éliminer une partie, et pratiquer la sélection (eugénisme) pour ne conserver que ceux qui sont indispensables au bon fonctionnement du système. C’est difficile à croire, pour le commun des mortels, que certains individus puissent considérer ainsi les êtres humains. Oui, c’est vraiment difficile à digérer, et c’est pourtant bien réel. L’esprit humain se rebelle, ce n’est pas possible ! Qui peut se prétendre humain et développer un tel système de pensée ?

  --------------------------------------------

 

 

Je pose la question, et ici intervient la Fameuse de la Conspiration. Si conspiration il y a, alors nous avons affaire à des fanatiques, élevés génération après génération dans une idéologie déviante qui ne laisse aucune place à la « libre pensée ». Des êtres endoctrinés, à l’esprit étroit, limité par les œillères qui leur ont été posée dès la naissance. Et donc des êtres fragiles car dénués de tout sens de la réalité. S’il ne s’agit pas de conspiration, mais d’une sorte de phénomène émergent inhérent à la nature du système – j’explique ailleurs pourquoi je parle de système – auquel certain se rallient par un libre choix de conscience, alors nous avons en face de nous un ennemi bien plus coriace, car mieux armé des armes de la réflexion.

  La vérité est souvent un composé. Dans les arcanes du pouvoir se retrouve en mélange ces deux aspects. Prenons un exemple bien connu de tous, la famille Bush . Considérons trois générations. Le grand-père, Prescott, le banquier des nazis est un être redoutable, une personnalité hors du commun qui sait très bien ce qu’il fait et pourquoi il le fait. George père est déjà un personnage plus pâle qui pendant la plus grande partie de sa vie a agi dans l’ombre poursuivant la réalisation d’un projet initié par ses ancêtres. Pendant des décennies il est un des acteurs incontournables du pouvoir politique aux Etats-Unis : comme directeur de la CIA, comme vice-président éminence grise, comme président et ensfin comme père du président en fonction. Car personne ne peut croire que le petit rejeton dégénéré de la famille, le paltoquet George W. soit capable de prendre quelque décision que ce soit.

Or parmi les oligarques, la plupart appartiennent à de telles dynasties. Il ne sont pas les plus dangereux. Le sont bien plus ceux qui ont choisi par intérêt personnel, par ambition de les servir, les Brezinski, les Kissinger... et autres conseillers influant le destin de la planète.

 

Il existe donc des êtres qui sont des acteurs obligés. Ils n’ont pas le choix de leur destin car dès leur naissance leur rôle est écrit et seule une forte personnalité rebelle serait susceptible de se soustraire à une telle fatalité. C’est exactement ce qui se passe dans les états monarchiques : ici en Belgique, Philippe est né destiné à devenir le roi des Belges et peu importe si par nature ou par aspiration il eût préféré se faire capitaine au long court, marmiton ou instituteur…Il faut donc prendre conscience : s’il existe des monarchies, il existe aussi quelques grandes familles à vocation oligarchiques dont les rejetons se doivent d’être l’incarnation d’une volonté qui transcende les siècles. Ces gens ne sont donc pas une élite parce qu’ils ont conquis par leurs actes ce statut, mais ils se considèrent comme tels car ils ont été éduqués et iptogrammé dans l’idée que le statut d’élite leur revenait de droit, comme Philippe et Laurent, élite de la Belgique. (humour belge)

 

A leur côté, les acteurs volontaires, ceux qui ont choisi par ambition personnelle, par conviction de ce placer du côté des Profiteurs et de contribuer à la réalisation de leur projet. Les  têtes pensantes qui accompagnent depuis des décennies, les acteurs obligés dans leur volonté d’instaurer un nouvel ordre mondial qui concentrerait le pouvoir planétaire entre les mains d’une oligarchie. Ils sont bien plus redoutables que les premiers car leurs œillères leur laissent un champ de vision plus vaste et ils jouissent de faculté de réflexion plus développées. Brezinski est le mentor d'Obama,, celui qui a fabriqué la figure d'Obama président en fonction des intérêts de moment de l'oligarchie. Un mythe qui sert de leurre pour que puisse se perpétuer le projet de Nouvel Ordre Mondial, alors que le public berné regarde ailleurs, où on lui dit de reagarder.

 

 

Une petite règle à méditer : Plus une personne gravite haut dans la hiérarchie sociale, plus il est probable qu’elle ait été l’objet d’un conditionnement fort qui lui impose ses manières de percevoir le monde et la réalité selon des catégories préétablies.

 L’éducation des élites est un conditionnement fort en matière de ce qui peut ou doit être perçu.

  ---------------------------------------

 

   Voici quelques principes édifiants énoncés par Lawrence Summer, ex-président du FMI, conseiller d'Obama dès la première heure


De ce point de vue une quantité donnée de pollution affectant la santé doit être faite dans le pays ayant les coûts les plus faibles, qui sera le pays dont les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique derrière le déchargement de déchets toxiques dans le pays aux salaires les plus bas est irréprochable et nous devons la regarder en face. »

Larry Summer

En savoir plus à ce sujet et sur le "consensus Whashinton-Wall street" toujours d'application. Un article clé dont je vous recommande vivement la lecture

 L'Aut'Journal - Journal libre et indépendant

 

 

 

et homme est responsable de politiques économiques qui ont jeté dans la misère des centaines de millions de personnes à travers le monde. C’est cet homme Obama l'a nommé à un poste économique clé qui en fait le secrétaire d’état à la relance économique. La majorité de l’équipe économique du président-vedette est du même tonneau.

-----------------------------------

Il convient donc de nous interroger sur les conceptions du monde de ces gugusses à la triste figure et sur les valeurs qui sous-tendent leur conception du monde  car nous allons devoir les affronter et réfuter le droit que prennent les Profiteurs de nous imposer leurs choix de société sans aucune consultation des populations alors que les enjeux sont déterminants pour l’avenir de la planète.

Si nous prenons le texte de Larry Summer ci-dessus, il contient un certains nombres de prémisses qui sont autant de présupposés, autant de jugements de valeur. Le présupposé fondamental est celui, implicite, qui pose la « logique  économique (iste) » comme unique moyen possible de gestion du patrimoine planétaire. Et cela va même plus beaucoup plus loin. La logique économiste est  une idéologie totatlitaire qui tente aujourd'hui de s'imposer à chacun dans tout, absolument tout ce qui constitue son existence. Elle est véhiclulée par une doctrine : l'économisme qui  prétend faire des ses lois le mod tout autre possible.

 

Ensuite viennent les présupposés dans lesquels se fondent cette logique qui subordonne les valeurs humaines qualitatives à une valeur quantitative

Pour Larry Summer, le «brillant économiste » de Harvard, pour il semble absolument évident et normal (encore deux notions douteuses) d’utiliser sa«  logique économique irréprochable » pour décider du sort d’êtres humains sans les consulter, comme lorsqu'il décide de l'avenir d'une nation et de ses habitants en y important des déchets toxiques susceptibles d’influer négativement sur la santé des habitants et de leurs descendants et de rendre ce pays ou des parties de ce pays inhabitables. L'uranium appauvri déversé sous forme de bombe sur les habitants de pays dont l'oligarchie veut s'attribuer les richesse est un exemple d'application de cette logique.

D'autres de leurs actions témoignent déjàdes conséquences de cette logique. Que des tranches toujours plus larges de la population planétaire soient acculées à la misère, affaiblies par la faim et rongées par la maladie, ce n’est pas le résultat d’une fatalité mais celui de manières d’agir délibérées et concertées faisant passer le Profit pour quelques uns avant le bien-être de tous.


La logique économiste est une guerre absolue de quelques uns contre tous les habitants de la planéte.

 

 

 

Ces gens sont totalement dénués de compassion, d’empathie, de sympathie pour des populations qu’il condamne à la morbidité sans autre forme de procès. Il ne leur témoigne même pas le simple respect du à chaque être humain du simple fait qu’il existe.

Il faut le dire, il y a des gens qui se sont trouvés sous camisole de force pour des délires mégalomaniaques nettement moins démesurés que ceux des zozos de l’élite autoproclamée, qui voudrait également s’autoproclamer « Maîtres du Monde » et qui décide que, vu que nous sommes un peu trop à son goût à avoir des valeurs négatives sur cette planète, il va falloir opérer une réduction drastique de la population.

Qu’on leur donne des bacs à sable, des jeux de monopoly et jolis petits entonnoirs à se mettre sur la tête, qu’ils aillent faire joujou entre eux et nous laissent nous mettre au boulot pour réparer les dégâts qu’ils ont commis ! Que penser d’être à la fois privés des émotions naturelles du genre humain et du plus élémentaire sens moral qui prétendent diriger la planète. Sommes-nous obligés d’accepter cela ? Personnellement je refuse !


------------------------------------------------

La culture

N’oublions pas que nous sommes les héritiers de cinq siècles d’Inquisition et de chasse aux sorcières qui ont éradiqué nos cultures locales et modelé nos consciences à la dure par la torture et les bûchers, l’assassinat systématique de tous les dissidents.

Ne confondons pas

- acculturation qui se rapporte à cette non-culture consumméristes et sui se substitue peu à peu aux cultures traditionnelles, souvent en faisant table rase par la destruction Destruction du patrimoine de l'humanité conservé dans les musée d'Irak et projet d'implanter Disney Land à Bagdad, c'est aussi cela l'aculturation en actes.

- multiculturalisme qui est l'enrichissement qui se produit par la rencontre et le mélange des cultures au contact les une des autres. Quand le multiculturalisme suit le mouvement naturel de l'évolution, les processus de sélection naturels font que ce qui se conserve est le meilleur, le plis adapté.


La dette

Pour les aspirants Maître du Monde, renoncer au moyen de pression, d’étranglement que constitue la dette détenue par le FMI, donc par eux, in fine, ce serait renoncer à leurs ambitions (on peut rêver…mais tout de même). Idem pour l'endettement auprès des banques (qui leur appartiennent) Et cela bien sûr, ils ne sont pas prêts de le faire, jamais ils ne renonceront autrement que par la force de la contrainte ou de l’abandon. La dette fait partie intrinsèquedu système elle est l'outil parlequel l'oligarchie confisque le monde à toute échelle.

=============================================


N’oublions pas une chose, jamais : tous les politiciens, tous les représentants des « forces de l’ordre » ne sont pas les défenseurs conscients et volontaires des Profiteurs. Il ne faut pas s’aliéner ceux qui pensent de bonne foi agir pour le « bien » du monde, mais au contraire, il faut les convaincre, les gagner à notre cause, s’en faire des alliés, ils peuvent nous rejoindre, ils peuvent nous être utiles dans les luttes à venir.

Quelques stratèges transnationaux opposés à toute autodétermination des peuples, des collectivités et des personnes, prenant le monde pour un grand jeu de Monopoly ou un grand échiquier où les personnes sont des pions sacrifiables, en fonction des intérêts d’une oligarchie, ont crée de toute pièce la situation qu’ils prétendent combattre aujourd’hui nous obligeans à les combattre pour faire exister nos valeurs autour de nous.  

Voir Ce qu'on veut voir exister 

 


Nous ne serons pas les sacrifiés de votre Ordre Mondial, nous ne serons pas vos esclaves. Nous sommes capables d’imaginer et de construire des mondes, plus beaux, plus doux plus joyeux. Et puisque, pour certains aspirants maîtres du monde, des personnes faites de chair et de sang, d’émotions et de sentiments, des personnes  vivantes, réelles, concrètes n’ont pas plus d’importance que des pions d’un jeu d’échec, pourquoi ne pas leur inventer un grand jeu virtuel avec lequel ils pourraient se défouler sans nuire à personne. Les meilleurs programmeurs seraient mis à leur service pour leur concocter un jeu d’enfer. Ils n’ont rien à perdre puisque, de toute façon, ils ne font pas la différence entre réel et virtuel et nous avons tout à gagner à construire le monde sans avoir à lutter contre leur malfaisance. Rien qu’a réparer ce qui peut l’être des dégâts qu’ils ont causé, il y a du pain sur la planche. Ce serait une bonne solution, satisfaisante pour tous, non ?

--------------------------------------

Les temps sont durs aussi pour l'oligarchie. Des chercheurs indépendants ont dévoilé des paries essentielles de leurs desseins qui ne sont plus occultes que pour ceux qui ne veulent pas voir. Mais l'obstacle essentiel qui se dresse devant eux, c'est que le mode de penser qui est le leur ne leur permet pas d'évaluer une donnée essentielle ; la résistance naturelle des peuples. Les « aspirants maîtres du monde » occultent de moins en moins leur volonté d’instaurer un « nouvel ordre mondial » pour lequel un nombre limité d’oligarques transplanétaires aurait tout pouvoir sur les ressources de la planète et sur ses habitants considérés comme un peuple d’esclaves, géré comme des fermiers gèrent leur bétail. Seuls auraient droit à l’existence ceux qui servent les intérêts des maîtres : eugénisme. La résitance face à ce projet ne cesse de s'intensifier. Il lui faut à présent s'organiser.

 

----------------------------------------

« Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous » proclame l’un des leurs, le petit George W. Bush. Ainsi soit-il, s’il faut choisir son « camp » je suis résolument de ceux qui sont contre et refusent pour autant de se voir qualifiés de terroristes.


Je ne crois pas que ceux qui utilisent de telles méthodes  [ usage de l'uranium appauvri] ignorent les conséquences de leurs actes : régions inhabitables, cancer, mutation qui produisent des bébés qui sont des monstres, vétérans atteints de mystérieuses maladies, s’ils ne « tombent pas au champ d’honneur », ils finissent radiés de l’armée, malades et sans secours. Et tout le reste, la liste est longue. Ils ne cessent de mentir et nous ne cessons de dévoiler leur mensonge.

Le « Nouvel Ordre Mondial » des Profiteurs est un réductionnisme absolu,  par la nécessité dans laquelle il se trouve de ne pouvoir fonctionner que face à une nature appauvrie par la médiation mécaniste (le monde comme un grand laboratoire avec ses très strictes conditions aux limites indispensables pour produire les processus reproductibles qui sont des exceptions dans le monde de la vie et de l’évolution en constante innovation) et des humains esclaves ne songeant pas à remettre en cause les lois de l’ordre qui ne sont pas les lois de la nature, mais celle d’une pensée mécaniste sécuritaire et apeurée incapable d’appréhender la nature dans sa complexité et d’accueillir la différence et l’innovation, l’imprévu comme possible enrichissement et non comme une menace.

C’est une pensée statique qui exige un monde figé, sous contrôle absolu, c’est la pensée de la paranoïa absolue de ceux qui craignent tellement de se faire déposséder de leur richesse matérielle qu’ils se voient condamnés à vivre dans les espaces carcéraux que protègent leurs barricades et gardes du corps. C’est la peur de ceux qui accaparant les richesses matérielles du monde redoute la rébellion de ceux qu’ils ont spoliés, les privant de la matière mais ne pouvant leur confisquer ni l’intelligence, ni la faculté de rêver, ni aucune des facultés imaginatives de l’esprit humain.

A terme le Nouvel Ordre Mondial ne peut pas triompher car son application entraînera la disparition de l’humain de la surface de la planète. Mais tout de même, ce serait bien triste sachant que l’autre branche de l’alternative est un monde de paix, d’harmonie, de créativité, un monde sans gaspillage de matière où pourraient proliférer les inépuisables et infinies richesses de l’esprit, de l’amour, de la créativité.

 

----------------------------------------

En ce qui concerne l’aspect plus politique,  (politique au sens de : manière qu'on les humains de s'organiser entre aux pour habiter la planète ensemble à chaque échelle) de cette lutte, il est évident que les principes énoncés plus haut sont antithétiques de ceux qui soutiennent la conception du monde des Profiteurs (valeur négative de la personne non productive, concentrations de toutes les richesses entre quelques mains, « eugénisme » généralisé, contrôle monopolistique de la chaîne alimentaire, de la façon de se soigner, etc…) sont antithétiques avec ce principe fondateur de ma conseption du monde,principe que je défends aussi grâce à ce blog

Toute personne a droit au respect et aux moyens de la dignité du seul fait qu'elle existe..

Certaines personnes se mettent au service des Profiteurs pensant de bonne foi agir pour le bien de l’humanité : mettre en tension, en opposition ces systèmes de valeurs résolument incompossibles (qui ne peuvent s'actualiser simultanément) peut les aider à ouvrir les yeux sur la nature réelle de leur intervention dans le monde.  En niant ce principe, les « aspirants maîtres du monde » se voient obligés de révéler officiellement les postulats réels de la conception du monde fondée sur le Profit et la concentration des pouvoirs entre les mains de quelques oligarques, élite autoproclamée qui est le leur. A travers le double language du pouvoir apparaissent de plus  clairement les conséquences qui découleraient pour l’humanité de l’application totalitaire de ce modèle.,mais aussi les failles du systèmes et de ses applications.

 

 

Ils sont de plus en plus cyniques et dévoilent toujours d’avantage « officieusement » leur jeu et le projet mis en œuvre depuis des décennies de confiscation du monde.  Mais tout ce qui peut les forcer à tomber le masque et vite, c’est un point gagné dans la course contre la montre actuelle

---------------------------------------


 

  Leur proclamation "Qui n'est pas avec nous est contre nous" est une déclaration de guerre faite à l'humanité

Cette déclaration nous impose le choix d'un camp sachant que tout l’arsenal de lois et pratiques gouvernementales antiterroristes et « force de l’ordre » à l’avenant a été conçu de telle manière qu’il puisse tout aussi bien être utilisé pour la répression de la dissidence, pour la répression de la résistance. Ce qui revient à dire que tous les jalons ont été posés pour un passage à une dictature qui ne se cache de moins en moins derrière la façade de démocra(ss)ie.

Les prédateurs, leurs vassaux, leurs valets sont parmi nous, déclarant toujours plus ouvertement la guerre à toute forme de résistance, à toute forme de dissidence. Pour l’exemple : selon leur conception du monde, cultiver son propre potager, avec ses propres semences deviendrait un acte répréhensible tombant sous le coup de la loi. Les lois concernant les semences, l'interdiction de nombreux usages de plantes médicinales ou du purin d'ortie sont des lois qui ont été votée en France.

J’accuse les scientifiques [valets des profiteurs] qui manipulent gènes et molécules et les modes de production de la nourriture de jouer aux apprentis sorciers et j’en donne pour preuve que leurs expérimentations donnent des résultats imprévus  y compris pour eux, qu’ils ne contrôlent pas et dont ils sont incapables d’évaluer les conséquences même dans le plus court terme.

 

Il y a quelque chose qui me dérange en ce moment dans le ton de beaucoup de sites qui dénoncent les méfaits et projets des oligarques fous.  Il y a heureusement de nombreuses exceptions, j’espère qu’elles se reconnaîtront. Je trouve que pour certains, il y a comme une fascination morbide qui fait apparaître les plans de quelques psychopathes, qui disposent bien sûr de moyens hallucinants, comme devant inéluctablement s’accomplir.
Ils ont une manière de rendre visible ce phénomène comme un unique devenir possible pour l’humanité ce qui le renforce, ils ne donnent pas assez de place à la résistance qui se lève partout dans le monde. Le résultat, c’est une forme de paranoïa et de fatalisme. Comme si les Profiteurs et leurs complices avaient déjà gagné. Je le redis tant qu’il restera fusse un petit ilot de résistance (Astérix et cie), il n’y aura pas de maîtres du monde.  Et là, il y en a une multitude de ces ilots et ils sont partout et ils prolifèrent. Et malgré d’horribles destructions, la planète est encore très très belle, ne l’oublions pas.


 

Pour ne pas devenir comme eux, c’est-à-dire déshumanisés, réapprenons à faire confiance, à nos émotions, à nos instincts, à nos intuitions, aux élans de notre cœur. La meilleure manière d’y parvenir : nettoyer son âme et sa conscience de tout sentiment qui s’apparente à la haine, au ressentiment, au désir de revanche, à l’envie, la jalousie,… et se tourner résolument vers ce qui est constructif. C'est en plus bien plus agréable pour soi-même, c'est toujours cela de gagné sur ceux qui s'imposent comme nos ennemis.




 

 

Un courant de conscience traverse la planète qui en fait le champ d'une expérimentation nouvelle, recherhce collective d'une autre manière d'habiter notre Terre, dans le respect de tous ses habitants et dans la joie et la dignité. Osons rêver l'impossible, osons le mettre en oeuvre, Et même s'il nous faut commencer tout petit n'ayons pas peur des grandes ambitions seul un changement total peut nous sauver.

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives