16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 14:34


Parce que chaque jour, je rencontre des personnes qui me disent : « On en peut plus, on en a marre, mais que faire tout seul ». Le but que je me propose : créer des liens qui débouchent sur des actions concrètes pour se donner les moyens d’une bonne vie en toute simplicité. Tourner le dos à la morosité, à la sinistrose, au désespoir et mettre la main à la pâte. Ne pas perdre son temps à revendiquer, cela ne sert à rien. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas défendre ses droits, bien au contraire. Cela veut dire qu’il ne sert à rien d’attendre qu’une quelconque autorité, qu’une quelconque puissance supérieure qu’elle réalise à notre place les conditions d’un monde plus doux. Je rencontre tellement de talents qui à force de ne pas trouver d’espace où s’exercer finissent par perdre confiance. J’aime voir briller les yeux des personnes qui me racontent ce qui dans leur vie les a passionné. Parfois cela remonte à loin, et pourtant c’est là, bien vivant enfoui au fond des cœurs.




Photo : Barbesse, yurtao

Je pars donc à la pêche au trésor, trésor de créativité, trésor de capacité de réalisation. Mon premier projet est la réalisation d’un lieu d’habitat groupé fondé sur les affinités et les complémentarités. Création d’un lieu de beauté destiné tout d’abord à rendre heureux les quelques personnes qui participeront à ce projet. Ensuite à servir d’exemple pour d’autres en démontrant que pauvreté ne rime ni avec tristesse, ni avec misère. Pour créer ce lieu, il faudra développer de nombreux outils, tant juridiques et administratifs, appel à des architectes, etc, … que de fonctionnement interne du projet. Ces outils seront mis en partage avec tous groupes de personnes souhaitant développer des projets similaires.


Un autre aspect est de créer un rhizome international pour permettre de défendre le droit de vivre simplement, différemment, dans le respect des autres et dans le respect de la magique beauté de la nature. Actuellement les modes de vie « alternatifs » font l’objet d’une offensive massive, mais qui touche chaque projet séparément, il est plus que temps de regrouper les énergies pour poser le droit d’exister quand bien même on réfute le bien fondé des soi-disant inéluctables « lois de l’économie de marché » pour promouvoir la notion « d’écologie des marchés ». Je reviendrai longuement sur ce sujet qui me tient à cœur.


Bref, il s’agit, là où le tissu social est complètement élimé de tricoter un tissu convivial, fait de cellules de base autonomes mais en relation constante de partage et d’échange. Et puisque le monde humain se nourrit de théorie, préalable à toute action collective, je compte bien partager quelques concepts découverts au fil du temps et qui générant un autre point de vue sur la réalité, permettent également d’aborder l’action de manière constructive. Bref il faut arrêter d’aller se ramasser des coups sur la gueule quand il est possible d’être ailleurs à faire des choses amusantes qui permettent la bonne vie, qui sont la bonne vie. Ce n’est pas toujours possible, mais il faut profiter de toute ouverture qui nous permet d’être heureux ici et maintenant.



Bienvenue à toutes celles et tous ceux qui savent que la « loi du plus fort » est le fondement du capitalisme et non la loi de base de l’évolution qui connait bien d’autres modes d’interactions bien plus sophistiqués. Bienvenue à toutes celles et ceux qui pensent que les mots douceur, tendresse, gentillesse, joie, amour, partage sont les mots clés pour la création de l’humanité. L'humanité en tant qu’intégration des humains entre et leur existence comme habitants de la planète dans le respect de l’ensemble de ses habitants est encore à inventer. J’espère que nous pourrons contribuer à cette invention.



Tout un programme, mais je sais que nous sommes nombreux à vouloir y contribuer et j’espère qu’au fil du temps ce blog deviendra un lieu de rencontre entre personnes de bon cœur et de bonne volonté.  A bientôt

Anne

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives