/ / /

Pour le plaisir de vous présenter quelques collègues en inactivité :

Non à l'emploi, oui à l'activité constructive!

Non au "pouvoir d'achat", oui aux moyens de la bonne vie!

Pour une croissance qualitative!

L'article qui
suit à été publié sur le site YURTAO, la voie de la yourte.

Merci Sylvie

Encore une bande de RMIstes surpris à rien foutre.

P1030911

Ceci n'est pas le chantier d'une multinationale sous-traitant des employés forestiers roumains pour défricher les parcelles d'un lotissement destinés aux riches retraités du Nord.

P1030803

Ceci n'est pas une équipe de clandestins engagés par une filiale d'EDF pour dégager les arbres sous les lignes électriques.

2009_0404_160422

Ceci n'est pas un groupe sauvage de bucherons illicites profitant de l'état de catastrophe naturelle des dernières pluies pour sortir un max de bois à l'œil.

P1030860

Ceci n'est pas une entreprise d'insertion commandée par des petits malins généreusement subventionnés pour s'occuper des pauvres, rassemblant quelques « parasites » sur une action de remotivation au travail.

P1030865

Ceci n'est pas un camp de scouts.

P1030876

Ceci n'est pas une faction de l'ultra gauche anarcho-autonome, en exercice rural organisé préparant une issue de secours derrière une ferme blokaus.

P1030855

Ceci n'est pas non plus une bande structurée d'écolos nettoyant les rivages des lieux publics pour faire leur béa annuelle sous les caméras de télé.

P1030800

Ceci n'est pas l'avant garde d'une rave partie.

Ceci n'est pas une cueillette de champignons, ni de châtaignes.

P1030864

Ceci n'est pas une escouade motivée de salariés agricoles reconvertis en valets obséquieux sur le futur golf à mille trous au milieu des Cevennes.

P1030778

Ceci n'est pas une association de randonneurs en mal de nouveaux accès.

P1030772

Ceci n'est pas une délégation de « Jeunesse et sports » préparant le terrain de la prochaine colonie de vacances en milieu naturel avec observation de chouettes et piverts.

P1030869

Ceci n'est pas un entrainement informel d'apprentis pompiers pour la prévention des feux de forêts.

P1030854

Ceci n'est pas une équipe de fonctionnaires des services techniques de la mairie de Bessèges affectés à l'entretien des chemins ruraux.

2009_0404_112019

Ni de la conservation du patrimoine protégeant les faïsses, bancels, restanques, terrasses cevenoles en péril.

P1030814

Ni de la communauté de communes, ni du « syndicat intercommunautaire à vocation multiple », ni de l'aménagement du territoire.

NON NON et NON.

Ceci est une bande de RMIstes

en train de rien foutre.

2009_0404_131723

 

Ceux-ci n'ont pas d'heure, pas de portable, que les cloches de l'église en bas.

Ils ne pointent pas, ne se ruent pas sur les heures supplémentaires, n'ont pas de comptes à rendre.

Ils ne font pas de bruit, malgré qu'ils sont plusieurs et parfois des enfants avec.

Ils ont commencé tranquilles après le café du matin, ils finissent tranquilles après le bout de la piste achevé.

Ils n'ont pas de chefs, pas de machines à moteur démultiplié, que des outils à mains cabossés qui leur appartiennent.

Ils n'ont pas de bleus de travail, pas de chaussures de sécurité, pas de vestiaires, que des tee shirt troués de la croix rouge.

Pas de cantine, pas de camions qui les attendent avec la gamelle, ni d'ailleurs de petite femme à la tambouille à la maison.

Ils n'ont pas de fiche de paye, pas de panier de légumes à la fin, pas une note favorable dans le contrat d'insertion, rien sur le curriculum vitae, et ça ne leur rapporte aucune rémission dans l'instruction de leur dossier ANPE.

Au contraire, ils sont toujours convoqués régulièrement à cinquante bornes pour se faire engueuler de pas trouver du travail, malgré qu'ils n'ont pas de bagnole, pas de cravates, malgré la ligne de chemin de fer en suspens pour cause de non rentabilité et les cars scolaires en grève, en panne ou en vacances.

Ils font des pauses quand ça leur chante, ils discutent en roulant leurs clops, ils refont le monde tranquillement assis sur une pierre au milieu des ronces.

P1030808

Ils bêchent, binent, ratissent, scient, tirent sur les racines, tranchent les épines, sécatorisent, se courbent en deux,  se baissent à terre, se relèvent, déplacent des pierres énormes.

P1030873

Ils ont ouvert et rendu praticable un chemin vicinal obstrué par les déchets d'un riverain indélicat, réhabilité un passage condamné,

en épargnant les violettes.

P1030879

En une journée, pépères, un Samedi, pendant que les autres sont au loto.

P1030867

Ils ne le font pas pour l'argent, pas pour obéir, pas pour le diplôme, pas pour leur bonne conscience, pas pour le bon ordre ou l'affiliation à un groupe identitaire, même pas pour l'avenir de la planète.

Ils le font parce qu'ils  en ont envie.

Ils le font parce qu'ils sont contents d'être ensemble.

Ils le font parce qu'ils ont du temps.

P1030889

Ils le font parce que ça leur fait plaisir.

P1030915

Ils sont venus chez moi d'où je suis expulsée.

P1030884

Ils m'ont proposé leur aide.

Ils n'ont pas envie que l'aventure du Cantoyourte s'arrête.

P1030818

Alors ils continuent, vers une nouvelle terre, un nouveau lieu, un peu plus loin de ceux qui n'aiment pas les voir ensemble aux yourtes

2009_0405_144616

rigoler et manger des merguez entre deux fêtes et deux coups de mains spontanés.

P1030824

Certains appellent ça des journées chinoises.

D'autres des chantiers bénévoles.

D'autres de la coopération villageoise.

Les plus mal embouchés du travail au noir.

Mais ce n'est toujours pas vraiment ça.

C'est quelque chose de nouveau.

Quelque chose peut-être aussi qu'on avait oublié et qu'on retrouve naturellement.

La liberté, l'auto-organisation, l'auto-gestion collective.

Comment des peuples sans plans et sans techniques construisent des civilisations.

La sortie de l'assistanat et la prise en main de son destin, la libération de l'attente d'un emploi imbécile,  mais aussi la prise de conscience que son histoire est chevillée à celle du voisin, là où il en est.

Que si on laisse les autres détruire ce qui nous anime et nous relie, on cède à ce qu'ils attendent que nous soyons: des loques honteuses qui méritent bien ce qui leur arrive, exilées dans un bagne vert.

Alors les voilà, mes amis, mes comparses, mes voisins:

2009_0405_152958

ils créent gratuitement une richesse inestimable.

Ils créent de la fraternité, de la solidarité, de la joie, de l'amitié.

P1030894

Ils font du bonheur et des journées magnifiques.

P1030895

Il y a ceux qui sont là, ceux qui auraient voulu être là, ceux qui seront là la prochaine fois, ceux qui ont envoyé leur soutien, leur contribution.

P1030828

Ils mutualisent ce qu'ils ont, celui qui a plus verse pour celui qui a moins, les hommes autant à la cuisine que les femmes au râteau, veillent à éloigner le vin de celui qui en abuse, à garder une gourmandise pour les enfants, ....

Ils créent un nouveau monde, un autre monde, ici et maintenant, avec chacun son pets de travers, humblement et sans grands mots, sans brevets et sans industrie, ils ne le crient pas sur les toits, ils n'attendent rien des institutions et des élections, rien qui puisse améliorer leur condition sans qu'ils y mettent la main à la pâte.

P1030913

Ils le font parce qu'ils sont sortis de la société technocrate, marchande, matérialiste, productiviste, capitaliste.

Ils le font parce qu'ils sont des belles personnes,

des vrais êtres humains  tout simplement.

P1030918

Posté par barbesse à 08:08 - Territoire Cevenol - Commentaires [36] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives