18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 12:40

Je vous renvoie à l'Observatoire de la mondialisation pour prendre connaissance de l'article dont vous avez le titre ci-dessus, un article à l'appui de cette proposition que j'ai faite à diverses reprises : mettre à disposition des humanoïdes qui prétendent nous diriger les meilleurs programmeurs de la planète afin qu'ils leur conconctent un monde virtuel de derrrière les fagots pour eux cela ne changera rien. Pour nous cela fera toute la différence : avoir hors des pieds les confisqueurs de planètes, fauteurs de guerre et destructeurs d'environnement et autres désatres planétaires.

Je vous invite donc à lire l'article de Mondialisation.ca   assez éclairant à ce sujet : Quand la technocratie opte pour le virtuel et ignore la réalité

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans L'empire : hégémonie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives