21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 11:29

 

 

 

50 000 personnes à Rio contre le néolibéralisme vert

Par Sophie Chapelle (21 juin 2012)

Plus de 50 000 personnes ont défilé le 20 juin dans les rue de Rio de Janeiro au Brésil. Une centaine de chefs d’Etat arrivaient au même moment sur les lieux de la conférence des Nations Unies sur le développement durable à l’autre bout de la ville. Cette marche à l’initiative du Sommet des peuples – sommet alternatif organisé par la société civile en marge de la conférence de l’ONU – était placée sous le signe de « la justice sociale et écologique », « contre la marchandisation de la vie », et « pour la défense des biens communs ». Pour Fatima Mello de la FASE [1], une organisation brésilienne, ce succès est lié au désarroi que génère la conférence officielle. « Nous sommes tous ensemble pour dire non à l’économie verte et oui aux mouvements et convergences populaires, a t-elle confié. C’est un nouveau cycle de luttes sociales qui s’ouvre » (voir la vidéo).

Des rassemblements et marches décentralisées ont eu lieu partout dans le monde ce jour-là. En France, une trentaine d’associations avaient appelé à parodier une vente aux enchères fictive de la Terre à Paris. 350 personnes ont constitué à Biarritz une grande chaîne humaine pour la justice sociale et écologique. «  Les vraies solutions et alternatives ne manquent pas, notamment au plan local, a rappelé une militante du collectif Bizi qui participait à la chaîne. Transports collectifs de proximité plus sobres, monnaies locales, maintien d’une agriculture paysanne de proximité, luttes pour le tri des déchets à la source... ». Toutes ces mobilisations avaient un mot d’ordre : ne pas laisser les questions écologiques et environnementales entre les mains des responsables économiques et financiers.

Notes

[1] Federação de Órgãos para Assistência Social e Educacional.

 

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce qui se passe à RIO+20 ou se prennent desdécisions qui sont d'un enjeu incommensurable laissé aux mains des quelques-uns qui se prennent déjà pour notre gouvernement mondial, et où à côté se tient une Conférence des Peuples qui réunit des membres d'associations paysannes et de défenses des droits humains venus du monde entier avec la proposition d'un autre avenir pour le monde je vous renvoie à Basta ! - Agence d'informations sur les luttes environnementales et sociales   qui fait un excellent travail sur ce thème à travers plusieurs articles et également sur le site de    qui d existe en Espagnol, Français et Anglais. Sur la partie Espagnol vous trouvere les comte-rendus et enregistrement de la Conférence des peuples In Vivo.

 La Via Campesina: Movimiento Campesino Internacional    

et /ou

     La Via Campesina: Mouvement Paysan International 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Planète urgence
commenter cet article

commentaires

Caroleone 21/06/2012 15:13


Bonjour Anne,


 


c'est cool comme info et je vais la reprendre, en effet, il convient d'orienter ceux de nos lecteurs qui découvrent un peu ce qu'il en est de cette conférence à la sauce verte !


Bises


 


caro

Anne Wolff 21/06/2012 16:15



Bonjour Caro,


C'est vrai que moi auss icela m'a réchaufféle coeur, surtout que n'ont pu venir à Rio queles représentants et les délégués des organisations participantes...c'est pas tous les petits paysans qui
pouvaient se permettre le voyage.


Le Copinh du Honduras y est parmi beaucoup d'autres. Je sens bien qu'ils sont dansle vrai et dans le juste. Je me suis tellement gavée d'infos ces derniers jours que j'ai du mal à les mettre en
forme. Je retrouve tout ce qui a fait monchemin jusqu'ici. Un socialisme généreux, intelligent, responsable, le sens de la fête, l'amour de la liberté... et ce que j'appelle écosophie (sagesse
del'habiter), parce que l'écologie vraiment elle se cuisine à toutes les sauces ycompris les moins respectueuses de lanature et deses habitants.


Je ne sais pas encore comment, mais je sais que c'est dans lamême direction queje vais (mais en fait, cen'est pa snouveau!). Chouette que tu reprennes, il faut faire passer, moi j'ai été fairemes
pubs pour la Via Campesina sous des textes qui se lamentent au sujet dela conférence officielle,maisne se donnent pas la peine de mentionner la Cumbre de los pueblos !


J'attends le retour de ma voisine pour voir si elle n'a pas envie d'écouter avec moi toutes les belles musiques que tu as mis sur ton blog qujourd'hui.


Bisous


Anne



Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives