13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:57

 

 

Un chaviste et un étudiant morts, au moins 26 blessés et plus de 30 détenus, ce sont les chiffres officiels des affrontements qui ont eu lieu hier à Caracas.

 

camionetas_quemadas

 

 Hier après-midi, des groupes violents de l'opposition s'en sont pris au siège du Ministère Public à Caracas.

Un leader bolivarien du quartier chaviste 23 de Enero , Junacho, a été tué lors de ces affrontements.


Leopoldo López

Leopoldo López en 2002

Le principal leader de l'opposition, Leopoldo Lopez, de Voluntad Popular, qui s'était déjà fait remarqué par sa violente et active participation à la tentative de coup d'état de 2002, et par les stages d'entraînement paramilitaire qu'il organise à Miami, pour y former des troupes d'opposants de choc, s'est félicité hier sur son compte tweeter de sa brillante contribution au maintien de la paix (sic, sic, sic) au Venezuela. Le même Lopez a cependant reconnu que ni les policiers ni les gardes n'ont généré de violence lors de cette attaque du Ministère Public. Alors qui ?

 

MARCHA-ESTUDIANTES-UNIVERSITARIOS-FOTOS-ANGEL-DEJESUS-3-600x400

MARCHA-ESTUDIANTES-UNIVERSITARIOS-FOTOS-ANGEL-DEJESUS-10-600x400

MARCHA-ESTUDIANTES-UNIVERSITARIOS-FOTOS-ANGEL-DEJESUS-600x400

protesta-opo03_0

protesta-opo5_0

protesta-opo6_0

protesta-opo3_0

 

Hier, dans l'état de Mérida, un des jeunes arrêté pour faits de violence assurait avoir reçu de la main du leader del'opposition Vilcar Fernández - chargé d'organiser à Merida  l'explosion de violence qui a eu lieu hier dans plusieurs villes du pays - hier 150 bolivars (18 euros) pour fiche le bordel. Ces faits ont fait l'objet d'une réunion hier, entre le gouverneur de l'état et les parents de jeunes arrêtés lors des manifestations, cherchant ensemble des solutions pour résoubre les problèmes de manière pacifique.

Ces manifestations ont été préparées de manière coordonnée et concernée en grande partie à travers les réseaux sociaux par les dirigeants de Voluntad Popular et d'autres acteurs de la droite Vénézuélienne,dans le but de déstabiliser le pays.

 

Résumé de Oposición fascista provoca violencia en Caracas (Fotos) | CONTRAINJERENCIA

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives