17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 19:53

 

Pour ceux qui ne le savent pas, cette « opération salida » à pour but avoué, la chute du gouvernement, la sortie du chavisme, au finish.

Le leader de l’opposition Leopoldo Lopez contre lequel a été lancé un mandat d’arrêt a appelé par vidéo ses supporters à une manifestation pour demain. Il leur demande d’être en blanc… 

Des faux membres de la sûreté de l’état tournent depuis quelques jours autour de la maison de sa famille.

De ce que je comprends, notamment grâce à un rapport de l’équipe de Caprilès qui a filtré, il est à présent tout à fait clair que le Venezuela n’est pas prêt à succomber au coup d’état « doux », qui implique toujours à l’arrière-plan des équipes de chocs de guérilla paramilitaire, mais qui sont censés agir en coulisse.mais qui nécessite une "majorité silencieuse" prête à basculer du côté du vainqueur ou au moins à rester neutre, cen'est pas le cas au Venezuela ou une majorité du peuple est décidé à défendre la révolution et l'armée loyale.

Cette fois il semble donc que ce soit les troupes paramilitaires qui vont mener l’action. Non seulement des paramilitaires colombiens circulent sur le territoire, certains ont été repérés alors qu’ils tentaient de saboter une centrale électrique qui alimente plus de 60 000 personnes, des observateurs ont pu également voir des bandes armées, enfilant des gilets pare-balles et munis de masque à gaz qui ont été débarqués de camionnettes en différents lieux.

Serait-ce ces troupes qui ont été entraînées à Miami, à l'initiative de Lopez, et ont appris le tir de précision sur des cibles à l’effigie de Maduro, serait-ce l’un d’eux qui avec la même arme,  a, à un quart d’heure d’intervalle, tué successivement un chaviste de la première heure et un ébéniste qui assistait à la manifestation d’opposition avec son cousin ? Rappelons que lors du coup d’état de 2002, deux des francs-tireurs arrêtés alors avaient avoués être directement sous les ordres de López. Une autre composante de ce dispositif sont de jeunes délinquants recrutés sur place, payés pour fiche le chaos et certains sont armés.

Un des principaux leaders des étudiants figure sur des photos d’une réunion à lesquels il participe en Colombie en compagnie des leaders néo-nazis de ce pays, entre autre vilain monde. Les troupes d’étudiants manifestants sont recrutés dans les Universités Privées qui ont tout à fait officiellement intégré Gene Sharp dans leur programme d’enseignement.  Les établissements pour personnes plus modestes ont, par contre, eux aussi, fait partie des cibles prises d’assaut par ces bambins qui sont tout sauf joyeux… ils sont peut-être jaloux de voir cette joie éclatante qui émane de la jeunesse ex pauvre alors qu’eux doivent se faire chier une partie de l’année à Miami en compagnie de racaille terroriste et de financiers indélicats… et en plus grâce aux bourses distribuées par López et d’autres, même le peuple fréquente ces lieux (Pire que Blankenberge, chère amie !). Déjà que tous ces riches ne peuvent plus parler librement à leur domicile de Caracas depuis qu’ils soupçonnent leurs domestiques d’éventuellement être des infiltrés bolivariens (une note avait circulé à ce sujet en avril parmi l'oligarchie : « Silence devant les domestiques, ils pourraient « en » être !). Et à lire ce que ces sales gosses et leurs parents disent et voir comment ils se voient eux-mêmes : des fascistes « white supremacist » dans ce qu’ils ont de pire, assassins ou bourreaux si cela est nécessaire pour sauver leurs privilèges, à présent que le peuple est débout et éduqué, il faut en revenir aux bonne vieilles méthodes du SUD des USA où un(e) noire qui apprenait à lire était passible de la  peine de mort. Mais il y a une dimension plus « dramatique » : que des gens de couleurs participent à la direction du pays dont ils se sont exclus crée de véritables fissures dans les structures élitistes de leur personnalité, c’est réellement un effondrement du monde et ils se doivent de reconquérir le pouvoir pour restaurer leur confiance en soi perdue.

Un des scénarios possibles serait la prise séparée de différents états, destinés à servir de base arrière,  en priorité Táchira, voisin de la Colombie où une grève générale  a été convoquée par un SMS envoyé à l’ensemble de la population de l’état

Voici ce message

Bueno señoras y señores *VE* >:O !!!!!!! Se esta convocando a un paro nacional para el dia de mañana ( 17 de febrero ) con el fin de parar el pais !!!!!!! Basta de colectivos armados!! Ya basta de tanto sufrir por encontrar todo lo necesario para vivir bien !!!!! Se le invita a todos los que se nos quieran unir; pero eso si le informamos al sector del transporte !!!!!!!!!!! Buseta o taxi que este en la calle sera quemado !!!!!!!!!La lucha es de todos o es que ustedes no paren por encontrar los productos para trabajar o para el hogar !!!! Ya basta de jalar bolas para que te lleven el gas a tu casa cuando tenemos la mayor reserva de gas del mundo !!! Ya basta de el matraqueo de guardias y policías !!!!! Ya basta de que mientras unos están luchando por un mejor país otros siguen con su vida normal !!!!!!!!!!! Ya esta fuerte de que sigan regalando nuestro petróleo a cuba !!!! Ya basta de que gane mas un médico de un cdi que un médico de la ula !!!! Ya basta de tanta corrupcion !!! Ya basta del mal servicio de la luz y el agua.! DESPERTEMOS ESTAN ACABANDO CON NUESTRO PAIS Y TUUUUU EN TU CASA SIN HACER NADA !!!!!!!!!!! ATT el PUEBLO Y LOS ESTUDIANTES !!!!!!!!! Ruedalo para que llegue a toda venezuela no te quedes! Con la cadena, por favor por ti y por lo tuyos. Piensa bien y si no va apoyar no tienes derecho de quejarte, tu decides luz, o dictadura.

 

Tout à fait charmant, ce message informe les chauffeurs de bus ou de taxis qui voulaient circuler aujourd’hui que leurs véhicules seront incendiés. Une invitation à participer qui a comme un léger relent de menace ! Parmi les vicitmes des immenses dégâts causés jusqu’ici qui rendront de fait plus difficile la vie des Vénézuéliens parce que ce sont des centres névralgiques de la gestion de l’état, des transports, des établissement d’enseignement et de santé, qui sont détruit, Táchira est parmi les plus atteints, c’est dans cet état aussi que les paramilitaires colombiens ont tenté de détruire une centrale électrique (pour le bien du peuple). Il est tout à fait évident que cette fois les putschistes sont bien décidés à aller jusqu’au bout,

Un des argument qui vient étayer cette théorie d’une prise militaire des états frontaliers, sont les achats d’armes, de 17 avions et de matériels militaire par l’oligarchie bolivarienne « réfugiée » de l’autre côté de la frontière, en Colombie, d’où elle dirige la contrebande de vivres « soustraient » au peuple du Vénézuela, les narcotrafics qui se déroulent dans ces régions et les luttes contre les paysans qui mènent la réforme agraire se réappropriant les terres dont leurs copains terranientes les avaient spoliés. Le paramilitarisme et les bandes narco ont une implantation réelle dans les états frontaliers.. et d’autres groupe s’infiltrent pour renforcer les troupes de choc du coup d’état en cours, tout ce vilain monde entretenant des liens étroits avec le personnels militaire étasuniens des bases US situées à cette même frontière.

Et donc demain sera un jour important dans le déroulement – ou non de ce coup d’état, dans lequel le gouvernement et le peuples sont dans une position impossible, le moindre geste de violence de leur part et les « forces d’intervention humanitaires » se précipiteront sur le pays, alors qu’en face il est de plus en plus clair que les adversaires après avoir détruit pour des millions de biens publics, entre vandalisme (les étudiants en goguette) et attaquer de points névralgiques (les paramilitaires), n’hésiteront plus dorénavant à utiliser les moyens les plus barbares pour parvenir à ses fins, puisque López et ses amis ne cessent de le répéter, cette fois, ils sont mobilisé jusqu’à la chute du gouvernement. De même des opposants ecxtérieurs, ont depuis quelques temps annoncés ouvertement que "le sang allait couler au Venezuela", Maduro a demandé qu'un mandat d'amener soit lancé contre eux qu'ils viennent expliquer les raisons de cette sinitre prédiction.  Et donc, depuis Miami, ils sortent leur mouchoir et pleurnichent un coup devant les caméras... la dictature vénézuélienne les oblige à s'exiler.

Voilà, c’est un peu en vrac et loin d’être exhaustif, mais oui, un coup d’état est en cours au Venezuela et nous sommes cette fois très proche d’assister à une tentative armée de renversement du gouvernement. Et en ce moment de l’histoire, avec toutes les imperfections qui peuvent lui être reprochée, ce gouvernement est le meilleur garant de la démocratie au Venezuela, la meilleure protection dont puisse jouir le peuple et comme me disait de jeunes vénézuéliens dont je partageais la vision du monde, du temps de Chavez, c’est loin d’être parfait, c’est loin d’être ce que nous voulons pour notre pays et pour le monde, mais ce gouvernement nous ménage des espaces de liberté, des lieux de pratique politique qui nous permettent de nous construire, de grandir et d’avancer, et cela c’est énorme… une démocratie avancée qui avance à contre-courant du néolibéralisme et de la globalisation marchande et un peuple qui construit la commune depuis la base ensemble avec tous les nombreux « communeros » et « communeras » du Venezuela, d’Amérique Latine et du monde, un mouvement vivace, ouvert et qui nous parle d’un autre monde possible en marche, souveraineté populaire, auquel les Grands Marchands mènent une guerre impitoyable et qui n’a d’issue que la victoire complète d’un des deux camps.

J’ai choisi le mien. Et vous ?

Anne Wolff

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives