6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 16:14

 

J'ai gardé ici le terme opposants, mais on en est plus là, ce qui se déroule à présent au Venezuela est une guerre asymétrique, avec des militaires, mercenaires, paramilitaires, terroristes infiltrés, des étudiants formés au paramilitarisme en Serbie, à Miami et en Colombie - aux bons soins et frais de Washington - et comme en Ukraine des malfrats mercenaires  recrutés sur places qui se font payer de plus en plus chers, on constate aussi la complicité tacite ou active des policiers des 8 communes aux mains de l'extrême-droite dure ..

Le Venezuela fait face à une invasion étrangère, une armée d'extrême-droite, recrutée, subsidiées et envoyée sur place et à une cinquième colonne, au service d'une puissance étrangère et de ses valets oligarchiques locaux, , qui tentent de prendre le pouvoir d'un pays souverain  par les armes. Il s'agit bien, j'insiste,  de

 l'invasion armée de son territoire souverain, par des forces étrangères, UNE GUERRE ! menée par Washington, une de plus.


Des images de Caracas, la nuit dernière :

OPOSITOR-CON-ARMA-LARGA-EN-CHACAO-600x404

Un opposant avec une arme à visée télescopique en plein Caracas

Vendredi à Chacao dans l'état de Miranda, garde national incendié par le cocktail molotov d'un manifestant
et encore :


Reuters: vendredi Caracas, des fusées sont lancée vers la police par opposants


 


Lance-pierres utilisé par les manifestants pour canarder la police, vendrei 4 à Las Mercedes CaracasFoto: Jorge Silva, Reuters

 

 


Reuters. Légende originale : "La police protège un homme qui a été blessé par les manifestants antigouvernementaux qui l'ont accusé d'être un espion du gouvernement. Caracas, 4 avril."

Et les lynchages, se multiplient, une liste de chavistes établie par ces opposants au service de Washington, s'allonge en préparation d'une prochaine nuit de cristal qui s'annonce dans les réseaux sociaux. Le territoire est infesté de paramilitaires, des jeunes sont formés et entrainés par des policiers des communes d'opposition, alors que d'autres ont eu droit à des formations à la torture par des firmes de sécurité privées comme RISK dont les propriétaires ont été arrêtés avec une arsenal de guerilla dans leur véhicule blindé,  et participaient à l'action. Voici un de leurs écussons militants d'opposition :

."



 Source des images :
Venezuela: VEA las fotos que muestran la extrema violencia opositora | CONTRAINJERENCIA

Risk Incorporated | ecopopular

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives