24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 01:49

 

Faute d’une opposition désireuse de se joindre aux professionnels de la déstabilisations – étudiants ou non - formés par les instituts étasuniens et en Serbie dans le but de renverser le gouvernement sous la couverture des manifestations  populaires indispensable aux fictions de « coup d’état doux », la déstabilisation reste à nu, montrant son vrai visage encapuchonné de paramilitaires menant une guerre de basse intensité :

 

Quema de un camión hoy en la Av. Las Américas a la altura del Yuan Lin, Mérida (Foto de referencia)

 

 

 

Après avoir brûlé un microbus, l’opposition pacifique encapuchonnée accueille la police avec des tirs, 4 policiers ont été blessés. Alors que des francs-tireurs embusqués bloquent l’accès aux ambulances venues leur porter secours et aux pompiers venus pour éteindre l’incendie. .

Les transporteurs protestent, la perte d’un de leur bus signifie une perte de moyens d’existence qui va jeter des familles dans le besoin.

Dans un autre quartier, ce sont trois civils qui ont été blessés, pendant qu’un autre groupe a attaqué la caravane du gouverneur, Alexis Ramirez.

Dans la capital de l’état dont le mairedu parti d’opposition Primero Justicia  a pris part aux marches étudiantes, après 43 jours de violence, de vandalisme, de grève des transports en commun, de manque d’approvisionnement dont les barricades empêchent le passage et obligent les gens à faire de nombreux détours lors de leurs déplacements, la ville présente un panorama de désolation, les prix augmentent de manière exponentielle., une partie des commerces sont fermés, ainsi que de nombreux services publics et des universités qui ont été saccagées et pillées.

 

Microbus Nro 48 de la linea "Vuelta de Lola" incendiada en la esquina del Hipermercado Yuan Lin, con el Viaducto Campo Elías.


Différents secteurs sont encore sous contrôlesn, des opposants qui construisent d’énormes barricades, et Maduro annonçait aujourd’hui que c’est plus de 5 000 arbres qui ont été abattus dans le pays pour cet usage.

 

Dans un autre quartier, des frns-tireurs ont ouvert le feu sur des passants.

 

Ils ont blessés plusieurs policiers et tué un travailleur de la télévision d’état CANTV


Francotiradores opositores abren fuego en contra de los transeúntes

 

Manifestation pacifique étudiante d’opposition et vue panoramique des manifestants

 

Otro de los francotiradores asesinos

 


Panorámica del edificio desde donde operan los paracos opositores

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives