8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 20:08

 

 

 

A quel jeu jouent-ils (les gouvernements européens et leurs maîtres) ? C’était évident que d’encourager le terrorisme dans d’autres pays et de soutenir des groupes islamistes dans le but de se défaire des gouvernements qui dérangent l’oligarchie, il y aurait un prix à payer sous forme d’effet boomerang pour les populations européennes. Fallait être complètement débiles et inconscients pour ne pas s’en rendre compte ou complètement pervers et malfaisants pour ne pas en tenir compte. Dans les deux cas, indignes de gouverner.

Entre terreur fasciste et terreur islamiste, l’Europe se prépare des lendemains qui déchantent.

 


El fenómeno de los combatientes europeos en Siria conforma una grave amenaza terrorista

Le phénomène des combattants européen en Syrie constitue une grave menace terroristes

Credito: HispanTv

 

Valls : Plus de 6OO terroristes européens opèrent en Syrie

Par Hispan TV


Le 8 juin 2013. Le ministre de l’intérieur de France, Manuel Valls, affirme que plus de 600 combattants européens luttent dans les files des groupes terroristes armés opposants au Gouvernement syrien.

« Le phénomène des combattants européens en Syrie constitue une grave menace terroriste et un défi au point de vue de la sécurité” précise Valls vendredi durant une entrevue concédée à la chaîne de télévision émiratie AL Arabiya.

La déclaration du titulaire français ont été faites après une réunion ce même jour au Luxembourg entre les ministres de l’intérieur des pays de l’UE qui abordaient ce thème des combattants européens qui opérant en Syrie.

Les titulaires des 27 avertissent du danger que peuvent générer ces terroristes quand ils rentreront dans leur pays d’origine, ils ont parlé de la manière dont pourrait être freinée les départs de ces individus pour la Syrie.


Les ministres de l’intérieur de l’UE redoutent que les terroristes européens se radicalisent et reçoivent un entraînement militaire, et que rentrant en Europe ils ne réalisent des attentats terroristes sur le territoire européen.


Selon un rapport publié au mois d’avril dernier le Centre International pour l’étude de la Radicalisation (ICRS, sigle anglais), depuis le début de la crise en Syrie à la mi-mars 2011, ce sont 5500 étrangers qui sont entrés sur let territoire syrien pour lutter  contre le gouvernement de Damas.

Selon  les estimations 11% d’entre eux viennent d’Europe, en majorité titulaire d’un passeport du Royaume Unis.


Les données mettent en relief que, entre 140 et 600 européens se sont transférés en Syrie depuis le commencement du conflit syrien.


Quelques pays occidentaux et divers pays régionaux fomentent la violence en Syrie à travers l’appui qu’ils amènent aux groupes armés syriens, lesquels à travers leur activité terroriste cherchent à dérouter le Gouvernement du président Syrien Bashar-Al-Assad.

Source : Francia: Más de 600 terroristas europeos operan en Siria

Traduction française Anne Wolff

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives