23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 21:56

 

 

Ces derniers temps, j’avais été interpellée par quelques « faits divers », des attaques au couteau de militants de mouvements sociaux, en Espagne, en Italie, à Caracas aussi* Puis je suis tombée sur le récit de  l’incendie d’un local du parti communiste à Kiev, qui avait été occupé par des jeunes des Pravy Sektor et autres néonazis et qui était parti en fumée après qu’ils aient reçu l’ordre de le quitter.

Ce centre était un lieu d’instruction pour les jeunes néofascistes d’Europe qui y apprenaient notamment le combat au couteau. J’avais donc décidée d’être attentive pour voir si de nouveaux faits divers relatant de nouvelles attaques aux couteaux par des néonazis apparaissaient. Aujourd’hui je trouve le récit de deux attaques au couteau, de militants antifascistes par des néonazis une en Espagne, l’autre en Suède. L’article qui relate celle qui s’est produite en Suède apporte quelques éléments intéressants qui s’ajoutant aux autres preuves de nazification de l’UE devraient nous alerter.

Voici ce qui ‘est produit en Suède la nuit du 8 au 9 mars de cette année, après la Journée de la Femme Travailleuse. :

 

Dans le centre de Malmö, un groupe de personnes, après les manifestations nocturnes de cette journée de la femme, a été attaqué par  des membre de "Svenskarnas parti" (parti des suédois), un mouvement néonazi.

Parmi les trois personnes agressées, l’une s’est retrouvée en soins intensifs avec de grave blessures à la tête, alors qu’une autre a pris un coup de couteau  qui lui a causé de graves lésions dans un poumon.

Cette attaque n’est pas due au hasard, comme on le verra, les nazis recherchait ces personnes pour les attaquer.

Cette attaque contre des manifestants n’est pas non plus un cas isolé. Octobre 2013, une école socialiste incendiée a marqué les débuts d’une intensification de la violence nazie à Malmö. Des locaux de gauches ont été peinturlurés et leurs fenêtres brisées et un membre de la Jeunesse Social Démocrate âgé de 16 ans a été attaqué en janvier par deux hommes qui l’ont menacé de récidiver s’il continuait à défendre son idéologie.

La personne de 25 ans qui a souffert des blessures les plus graves lors de l’attaque de mars est une figure notoirement connue pour son militantisme dans la lutte contre l’homophobie. Raison pour laquelle, son portrait a été diffusé dans les réseaux sociaux du parti nazi suédois, peu de temps avant l’attaque.

D’après le témoignage de personnes présentes lors de l’agression, Andreas Carlsson, un membre de haut rang de "Svenskarnas parti" faisait partie du groupe d’agresseurs. Les témoins l’ont vu attaquer les manifestants avec un couteau. Carlsson revenait de Kiev où il avait été apporter son soutien au parti Svoboda dans sa tentative de prendre le pouvoir en Ukraine. Quelques-uns des participants néo-nazis suédois au coup d’état sont restés sur place pour s’enrôler dans l’armée ( ? NdT) ukrainienne alors que le groupe de Carlsson est revenu à Molmö quelques jours avant le 8 mars.

Le 8 mars, avant l’attaque, le Chef analytique du Service de Sécurité suédois, Ahn-Za Hagstrom avait affirmé qu’il ne voyait aucun risque d’augmentation de la violence pour des raisons politiques avec le retour des militants de Kiev. Le Ministre des Affaires étrangères, Carl Bildt, a quant à lui affirmé dans une entrevue que le parti Svoboda frère du "Svenskarnas parti" sont « des démocrates européens qui travaillent pour nos valeurs ». Cette normalisation des partis fascistes des autres pays d’Europe à pour conséquence que les partis d’extrême-droite sentent qu'ils peuvent user de violence sans avoir à en payer les conséquences.

Tous les corps de polices tentent de faire passer la violence d’extrême droite et les tentatives d’assassinat pour des guerres de rues entre extrémistes politiques. Ce qui s'est produit à Molmö sà lieu quelques mois après que la police ait ignoré les avertissements concernant une attaque menée par un autre groupe nazi, Svenska Motståndsrörelsen , dans une manifestation à Stockholm.

Il est évident qu’en Suède comme dans le reste de l’Europe, la violence fasciste contre les mouvements sociaux n’est pas prise au sérieux par les institutions, et que finalement elle est inhérente au système capitaliste, elle est son fer de lance. Ni le gouvernement, ni la police secrète (SAPÖ) ni aucun type de corps de police n’a été capable de présenter une stratégie claire et cohérente pour remédier à cette situation. Du coup la gravité de la situation n’est pas mise en évidence. L’extrême droite suédoise apprend des techniques paramilitaires lors de voyages en Hongrie, en Ukraine et en Grèce avec le soutien de leurs partis homologues, Jobbik, Svoboda et Aube Dorée.

Traduction libre de AGRESION FASCISTA EN SUECIA | ..:: ACCIÓN ANTIFASCISTA SALAMANCA ::..

 

*(A Caracas également : un frère et une sœur ainsi que la petite fille de 12 ans du premier voulaient traverser une barricade d’insurgés quand ils furent reconnus comme les enfants d’une célèbre militante chaviste, Chaperon Rouge. Ils ont alors été attaqués. Les manifestants ont voulu enfermer la jeune femme dans une bouche d’égoût, alors que son frère se portait à son secour, un des manifestants a sorti un couteau qu’il lui a planté dans le poumon. La présence d’une petite fille n’a pas empêché la violence des ces manifestants de l’extrême-droite latino. Le blessé est à présent hors de danger. Là aussi des photos de militants chavistes visés par la violence circulent sur les réseaux sociaux de l’extrême-droite qui a déjà annoncé à plusieurs reprise des journées de lynchages massifs de chavistes que le Pouvoir Populaire, la police, les services secrets et le gouvernement ont heureusement jusqu’ici réussi à déminer. J’y reviendrai quand je parlerai de la nouvelle phase d'attaque sélective et meurtriére qui est programmée par les fascistes locaux et leurs assistants professionels… les militants de l’extrême-’droite vénézuélienne ont également eu droit à des formations paramilitaires en Europe (et ailleurs) grâce à des voyages en Serbie, organisés par les universités privées et subventionnés par des ONG étasuniennes)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives