26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 08:12

 

 

Nous avons pu constater que le terrain qui a permis de fomenter le coup d'état contre Lugo avait été balisé par un quotidien local ABC Color dont le propriétaire Zucolillo, proche de l'ancien dictateur Stroessner est également dirigeant de lasociété interamèricaine de presse,la SIP, il est donc intéressant d'en savoir un peu plus sur cette agence, voici donc quelques renseignements pour se faire une idée... une petite pièce du grand puzzle.

Rappelons au passage que le groupe Zucolillo est également le partenaire principal de Cargill au Paraguay et que tout ce "beau monde" possède des villas à Miami ce haut lieu  d'où les oligarques conspirent rêvant de la contre-révolution en Amérique latine et montant les sales coups qui tentent de la mettre en action.

 

 

Le cartel de la désinformation en Amérique se donne rendez-vous à Cadix

Les médias espagnols ont lancé au vol une campagne pour annoncer que se tiendrait à Cadix la réunion annuelle de la Sociedad Interamericana de Prensa (SIP), dont l’ouverture serait réalisée par le président du Gouvernement en présence du Prince des Asturies, ce qui est triste c’est que cette réunion apparaîtra comme une réunion de journalistes, ce qui est faux, totalement faux.

La SIP est une association de propriétaires, éditeurs et directeurs de quotidiens, périodiques et agence de presse d’Amérique. Ses membres dans leur majorité ne sont pas des journalistes, encore que quelques-uns l’aient été et se soient reconvertis en hommes de confiance des actionnaires de 1 300 périodiques et revues qui composent cette organisation. En plus, ils vont essayer de présenter la SIP comme une organisation de défense des libertés démocratiques et qui s’efforce de lutter pour le droit à l’information.

Un autre mensonge, vu qu’ils ne sont certainement pas des défenseurs de la véritable liberté de la presse, vu qu’ils la considèrent comme la liberté qu’ils prennent de se réserver le monopole de l’information. Pour savoir qui ils sont et comment agit ce cartel de l’information, qui se retrouveront en Espagne ce mois-ci, il existe de la documentation, mais jalousement occultée par eux-mêmes, c’est pourquoi je pense qu’il n’est pas inutile de faire un bref récapitulatif de leur histoire.

Sans doute, quoique fort improbable, si quelqu’un  de la Maison Royale s’enquerrait du passé et du présent de la SIP il pourrait douter qu’il convienne que l’héritier de la Couronne se compromette avec des gens de cette espèce.

Le Fondateur

L’édifice qui abrite le siège de la SIP se trouve dans le Sud-Ouest de la Troisième Avenue de Miami et porte le nom de son fondateur, Jules Dubois, qui était colonel du renseignement militaire nord-américain, reconverti en correspondant du Chicago Tribune en Amérique Latine au service de la CIA.

C’est que la SPIP naquit d’une opération du renseignement étasunien pour se rivaliser avec l’agence panaméricaine préexistante et dans laquelle se retrouvaient des journalistes et périodiques indépendants. Les responsables de cette opération, ceux qui posèrent les bases du fonctionnement  de la SIP et de son orientation idéologique furent les agents de la CIA, Jules Dubois et Joshua Powers, ainsi que le fonctionnaire du Département d’Etat étasunien Tom Wallace. Le dénommé Dubois apparaît dans la fresque fort connue du peintre Mexicain Diego Riviera « Glorieuse victoire », réalisée en condamnation de l’invasion du Guatemala par la CIA et l’entreprise bananière United Fruit en juin 1954. Dans cette œuvre Dubois apparait en compagnie du Secrétaire d’Etat de l’époque, John Foster Dulles, frère ainé de Allan Welsh Dulles, ex président de la United Fruit et premier directeur civil de la CIA en 1953.

Le dictateur Carlos Castillo Armas, imposé par les envahisseurs avaient été élève de Dubois dans l’académie militaire de Panama, connue comme l’Ecole des Amériques, une “école de torture” qui a eu comme élèves notables les militaires Léopold Galtieri, Augusto Pinochet et Hugo Banzer, jugés pour crimes contre l’humanité. Jusqu’à sa mort Dubois a présidé la commission pour la liberté de la Presse et de l’information, colonne vertébrale de la SPIP.

Fuente: Yvke Mundial/Crónica Popular

Los Cárteles de la Desinformación Inician Reunión en España

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> Bonjour Anne,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tu es au courant sur le fait que Lugo aurait organisé un gouvernement parallèle, sûrement suite aux soutiens qu'il a reçu des pays progressistes et du mercosur a t-il repris du poil de la bête.<br /> Je te mets le lien vers l'article sur le blog de Jean Lévy ICI<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Voilà, à plus tard, bises<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Oui, je suis au courant... je pense qu'il y a toutes une série de réacctions très positive... en Espagne, il y a des manifestations de soutien à Lugo. Il y a deux chaînes de télévision<br /> paraguayenne qui diffusent des informations de soutien à Lugo,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je suis en train de suivre ce qui se passe en Bolivie, où la mutineries continue et le gouvernement a fait des déclarations pour dire que ce déroule effectivement une tentative de coup d'état et<br /> que l'ambassade des EU se trouve derrière ainsi que plusieurs organisations que les EU subsidient dont des mouvement de jeunes,dertains d'extrême-droite quise sont livrés à des pillages dans<br /> différentes villes.<br /> <br /> <br /> Pour le moment le gouvernement bolivien refuse d'utiliser la force parce qu'ils savent que lebain de sang est le signal attendu par la mutins qui les armes à la main assiège le Palais du<br /> Gouvernement, l'Assemblée Nationale et la Chancellerie de l'état pluri-national.. tout cela restecirconscrit dans une petite partie de la ville.<br /> <br /> <br /> Je pense qu'aujourd'hui je vais essyer de suivre ,traduire, synthétiser ce qui se passe en Bolivie et les racines de la déstabilisation.<br /> <br /> <br /> une Marche indigène devait arriver à La Paz aujourd'hui, mais elle est arrêtée à quelques kilomètres, je pense que la réaction des groupements indigènes sera cruciale, pour le moment la position<br /> est Nous reconnaissons le gouvernement et son entière légitimité, nos protestations concernent des pointsprécis quine remettent en aucune manière cette légitimité en question mais onégalement<br /> pourbut de faire avancer legouvernement sur des points où il ne s'est pas montré à la hauteur et n'a pastenu ces promesses (traduction libre de mémoire..)<br /> <br /> <br /> Voilà Caro, la primeur... peut-être que tout cela va se résoudre dans le silence des médias ici, mais nousserons alors quelques-uns àsavoir qu'il y aura eu alors une grande victoire contre ce qui<br /> aurait pu déboucher sur une catastrophe.<br /> <br /> <br /> Autre info, il semble que les pays de l'ALBA sse soient préparés et aient formés des commandos anti-coup d'état...<br /> <br /> <br /> Suite dans la journée, je vais voir le lien que tu me donnes, merci<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> Anne<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Toutes Dernières Archives