28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:30

 

De retour de la ville, déphasée par ce choc de civilisation entre monde rural et urbain, alors que dans le train je me disais que je devais absolument vous traduire cet article qui annonce comment en Australie depuis des hélicoptères ils sont en train de massacrer 100 000 chevaux et autres animaux sauvages depuuisdes hélicoptères (mieu, je trouve le texte ci-dessous qui confirme mon anxiété grandissante concernant  les atteintes à la vie sauvage… à la vie tout simplement Leurs petits drones abeilles sont prêts… en plus ils pourront être utilisés pour des missions de surveillance.

Mobee, une abeille robotisée créée pour sauver notre monde

On se moque de nous ? Un peu faible ce n’est plus de la moquerie… le crime de lèse-vie est entré dans les mœurs… de Monsanto, entre autres et Billy l’eugéniste est de tous les mauvais coups, de la géo ingénierie et ses chemtrails toxiques, des vaccins qui stérilisent les femmes à leur insu, actionnaire de Monsanto et copain coopté de la bande à Rocky… relier les points et le dessein qui apparait dit qu’il est temps plus que temps de se réveiller.

Aussi à ce sujet Monsanto & Co : Disparition des abeilles, menace de guerre globale et grosse monnaie !  parce que la guerre totale, c’est aussi cela, le défolient total Round Up héritier de l’agent orange, les OGM dont la toxicité a été prouvée, la guerre à l’ortie, les matrices d’opinions qui préparent l’élimination des « « « marginaux » » » déjà en cours à petite échelle passe  à un stade supérieur, comme les cent mille chevaux sauvages d’Australie… un geste humanitaire parait-il… ils n’ont plus rien à manger (et pourquoi ?)… on achève bien les chevaux ! Et comme disait ailleurs un commentateur au sujet des stérilisations des femmes péruviennes à leur insu ; « On stérilise bien les chattes… ».

 

Etats unis : Monsanto saisit et détruit illégalement des abeilles reines résistantes au Roundup

Sur .le-veilleur.com 

 

Le 27 Mai 2013 à 11h14importance

L'Illinois saisit illégalement les abeilles résistantes au Roundup de Monsanto, et tue les reines restantes... La récente loi passée au sénat des états unis à donné des droits sans limites à monsanto, il n'a pas fallu attendre bien longtemps avant den constater les premiers effets. A coté de cela, l'accord de libre échange entre la zone européenne et les états unis est en marche, combien de temps va s'écouler avant que les usa n'imposent la vision mondialiste et suicidaire de monsanto à Bruxelle ? Le veilleur
 
L'Ag Departement de l'Illinois a saisi illégalement les abeilles privées du célèbre naturaliste, Terrence Ingram, sans lui donner un mandat de perquisition et avant que le tribunal soit mis au courant de l'affaire, rapporte « Prairie Advocate News ».
 
Derrière les violations flagrantes de ses droits constitutionnels se trouve Monsanto. Ingram faisait des recherches sur les effets du Roundup sur les abeilles qu'il élève depuis 58 ans.
 
« Ils ont détruit 15 ans de ma recherche »
, a déclaré l'avocat de « Prairie », en volant la plupart de son élevage. Dans une lettre certifiée du superviseur de l'inspection des ruchers de l'Ag Departement, Steven D. Chard a déclaré :
 
« Au cours d'une inspection de routine de vos colonies d'abeilles par les inspecteurs ... Susan Kivikko et Eleanor Balson le 23 Octobre 2011, la maladie bactérienne « loque américaine » a été détecté dans un certain nombre de colonies situées derrière votre maison... La présence de la maladie dans certains de vos colonies a été confirmée par les résultats des tests du Laboratoire de recherches apicoles USDA à Beltsville, Maryland, qui ont analysé les échantillons prélevés sur votre rucher... »
Ingram peut prouver que ses abeilles n'ont pas la « loque », et prévoyait de le faire lors d'une audience prévue en Avril, mais l'Etat a saisi ses abeilles à la fin de Mars. Ils ne les ont pas retournées et personne à l'Ag Dept semble savoir où sont ses abeilles.
 
Les abeilles auraient été détruites, ou elles auraient pu être remises à Monsanto pour déterminer pourquoi certaines de ses abeilles sont résistantes au Roundup. Sans les abeilles comme preuve, Ingram ne peut tout simplement pas se défendre contre les fausses accusations de « loque ».
 
Pire encore, tous ses reines sont mortes après que Kivikko et Balson aient « inspecté » sa propriété, en dehors de sa présence et sans mandat.
 
Fait à noter, les apiculteurs Illinois vont dans la clandestinité après l'expérience de Ingram et refusent d'enregistrer leurs ruches, au cas où l'Etat essaie de voler leur propriété privée sur les fausses allégations.
 
Traduct ion : Nutty juggler pour les moutons enragés

Vous avez aimé cet article ?  
 


Source :
CAP 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Gardiens des Semences
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives