25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 23:36

 

 

MALI: L’OMERTA SUR L’UTILISATION DES ARMES A L’URANIUM « APPAUVRI » PAR LA FRANCE (Thierry LAMIREAU)

MALI:

MALI: L'OMERTA SUR L'UTILISATION DES ARMES A L'URANIUM

L’omerta sur l’utilisation des armes

à l’uranium « appauvri » par la FRANCE                      

Le 12 octobre 2012, lors d’une interview exclusive par FRANCE 24, TV5 Monde et RFI, François HOLLANDE indiquait en substance: « La France, l’Afrique, désormais deux mots distincts. Il n’y aura plus de « Françafrique ».

Ceci, bien sûr, était un mensonge parmi tant d’autres !

Le colonialisme est toujours là, bien évidemment….ne serait-ce que pour voler les ressources minières diverses…et les otages de AREVA en sont une preuve pour l’instant encore vivante.

 La majorité des problèmes en Afrique existent parce que la France et d’autres pays ont laissé s’installer (voire ont installé directement) des Présidents dictateurs et corrompus.

Ce matin, mercredi 16 janvier 2013, dans le « 7 / 9″ de FRANCE INTER, l’on a pu entendre ce cher Monsieur Bernard KOUCHNER, lui qui a tant navigué dans les eaux troubles de la politique en suivant souvent « le sens du vent » pour flatter sa vanité personnelle.

Cet adorateur du « Droit d’ingérence » et des « Droits de l’Homme », grand porteur de sac de riz…

Ce matin donc, sur FRANCE INTER, M.KOUCHNER nous parlait de « petits matériels » envoyés par la FRANCE au MALI.

Ceci est une vaste plaisanterie.

2595873-3660257 ARMES A L'URANIUM APPAUVRI dans LA MER

Déjà des MIRAGE 2000, des RAFALE, des hélicoptères TIGRE et certains blindés sont en action.

Ces appareils utilisent des armes dites « munitions flèches » à l’URANIUM « appauvri ». 

Dans tous les conflits, les pays comme la France ou d’autres comme les Etats-Unis, l’Angleterre, Israël, la Russie, etc…utilisent ces armes pour détruire plus profondément leurs « cibles ».

Pour rappel, le bout de ces « munitions flèches » est constitué d’URANIUM métal plus dense que le plomb. Ainsi, au lieu de traverser un char, cela peut en traverser deux, au lieu de pénétrer dans 10 mètres de béton cela en pénètre encore plus !

Cela permet, également, aux industries nucléaires de se séparer à bon compte d’un URANIUM « appauvri » dont elles ne savent que faire !

Le problème majeur est que, lorsque ces armes atteignent leurs « cibles » et explosent, elles se consument à des températures très élevées et libèrent de nombreuses particules fines TRES RADIOACTIVES et des éléments importants de métaux lourds.

Ainsi, pour des milliers d’années, l’air, les sols et les eaux sont définitivement contaminés et pollués.

 Les populations autochtones ingèrent et inhalent « éternellement » ces contaminants.

 Cela induit de très nombreuses pathologies et notamment sur les enfants et toutes les générations naissantes à venir.

Photos of Babies Deformed at Birth as a Result of Depleted Uranium (DU) 2003 photos: Dr. Jenan Hassan

On note une augmentation MAJEURE de la morbidité (différentes maladies comme leucémies, cancers solides, troubles neurologiques, cardiaques, déficiences intellectuelles, malformations à la naissance, etc) et de la mortalité.

La FRANCE utilise donc actuellement ces armes à l’URANIUM « appauvri » au MALI !

Une OMERTA est présente actuellement pour ne rien dévoiler.

La presse, si prompte à dénoncer d’autres scandales voire des « faits divers », se tait !

Les élus…se taisent !…évidemment, ils sont pour l’intervention de la France au MALI.

J’ACCUSE le Président de la République française d’utiliser les armes à l’URANIUM « appauvri » dans tous les conflits, qu’ils soient au nom de la France ou sous l’égide de l’OTAN et de l’ONU.

Je vais prochainement envoyer une « lettre ouverte » à François HOLLANDE pour lui demander d’être clair sur le sujet et de bien vouloir s’engager à abandonner l’utilisation de ces armes y compris dans le cadre des missions de l’OTAN et de l’ONU.

Il doit répondre clairement et indiquer s’il souhaite toujours utiliser ces armes.

Je ne suis pas naïf: toutes les armes devraient être interdites…mais déjà le dire…c’est sûrement être naïf !

Mais je m’en moque, jusqu’à ma mort, je lutterai à mon petit niveau pour dénoncer l’utilisation de ces armes à l’URANIUM « appauvri » parce qu’elles touchent l’ADN du vivant, parce qu’elles détruisent l’équilibre séculaire naturel, parce qu’elles sont la signification de l’approche du NEANT !

Thierry LAMIREAU

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

PS: Je vous renvoie aux autres articles de mon blog sur l’uranium « appauvri »

Image de prévisualisation YouTube

 

Source : MALI: L’OMERTA SUR L’UTILISATION DES ARMES A L’URANIUM « APPAUVRI » PAR LA FRANCE (Thierry LAMIREAU) · Le souffle c'est ma vie

             

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives