1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 10:13

 un essai de Mumia Abu-Jamal

 

Une émeute est le lan­gage de ceux que l’on écoute pas.

Dr. Martin L. King, 

 

 

  Mumia Abu-Jamal propose un essai présentant ses réflexions sur les émeutes qui ont secoué l’Angleterre la semaine dernière. Mumia, surnommé « la voix des sans voix » est un activiste militant condamné à mort depuis 1982. LONDON CALLING (Essai de Mumia Abu-Jamal) Après des décen­nies de tra­hi­son poli­ti­que du parti tra­vailliste et l’effron­te­rie des « Tories » (le Parti Conservateur Britannique) contre la classe ouvrière surge une classe furieuse pleine de ran­cœurs qui a secoué ce qui fut le centre de l’empire Global : Londres. Les incen­dies se sont étendus à Birmingham, Croydon, Bristol, Liverpool et Tottenham, la mèche a pris par le même type d’agres­sion qui avait sus­cité les explo­sions des années 60 et 90 : la vio­lence poli­cière — cette fois employée contre un père de 20 ans avec ces 4 fils, Mark Duggan. Mais bien que la vio­lence poli­cière fût l’étincelle, cela ne signi­fie pas que ce fut la raison prin­ci­pale. Les années de cou­pu­res bud­gé­tai­res, chô­mage, baisse dras­ti­que d’oppor­tu­nité éducative, et la pire mes­qui­ne­rie poli­ti­que face aux pau­vres, aux dépos­sé­dés, aux migrants et autres mar­gi­na­li­sés, ont laissé beau­coup de gens avec une saveur amer dans la bouge, spé­cia­le­ment dans une ville converti en centre finan­cier de l’Europe, où d’aucuns vivent une vie d’excès et d’abon­dance. Comme nous pou­vions l’atten­dre, les poli­ti­ques se sont rués sur les micro­pho­nes et ont débité des phra­ses qui appor­tent à l’esprit des pré­tex­tes que leur cousin amé­ri­cain au pou­voir dans les années 60, ou les jus­ti­fi­ca­tions pour exo­né­rer les poli­ciers qui ont vio­lenté Rodney King, dont la sau­vage raclée avait amené à l’embra­se­ment du sud de la Californie en 1992. « Ce sont des délin­quants, rien de plus. On ne parle pas des condi­tions socia­les ! » « Ce sont des durs. Ce sont des voleurs, rien d’autre que ça ! » (la der­nière fois je me rendis compte, les voleurs ne bru­lent pas les lieux qu’ils volent). Les incen­dies sont des ten­ta­ti­ves de des­truc­tion. Point : ! Durant le tumulte des années 60 le révè­rent Dr. Martin L. King, Jr, dit : « Dans le fond, un émeute est le lan­gage de ceux que l’on écoute pas ». Jusqu’à aujourd’hui, ceux qui sont au pou­voir en Angleterre n’ont rien écouté !

Depuis le Couloir de la mort, c’est Mumia Abu-Jamal 10 Aout 2011.

Audio Gravé par Noelle Hanrahan www.pri­son­ra­dio.org Collectif de sou­tien fr : www.mumia­bu­ja­mal.com Publié par : http://espoir­chia­pas.blog­spot.com/2011/08/london-cal­ling-essai-de-mumia-abu-jamal.html

 

+ d’infos : Le blog de libé­ra­tion Irlande pro­pose un texte très informé et cons­truit sur le mou­ve­ment émeutier en Grande-Bretagne, écrit sur le vif par le Workers Solidarity

Movement d’Irlande. 1* Partie http://libe­ra­tio­nir­lande.word­press....

2* Partie http://libe­ra­tio­nir­lande.word­press....

 

Source : « London Calling », un essai de Mumia Abu-Jamal - Rebellyon.info

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans L'empire : hégémonie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives