28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 19:14

 

Certains d’entre nous connaissent la tragique histoire qu’est celle des escadrons de la mort formé par la CIA et le Mossad   dans une école qui se situait alors à Panama, « l’école des Amérique ». Dénoncée de toute part pendant des décennies pour les bourreaux qu’elle avait fabriqué en série en se fondant entre autre sur les modèles et mauvais exemples de mauvaises pratiques donnés par en priorité par des français (les potes à le Pen et lui-même entre autres) dans la tristement célèbre « Bataille d’Alger », elle jouait profil bas depuis quelques années, même si certains de ses élèves n’ont jamais cessé leurs activités, en Colombie par exemple et que d’autres ont repris du service comme au Honduras…

L’école des Amériques a produits quelques-uns de ces bourreaux qui aujourd’hui sévissent contre les mouvements sociaux et autres mouvements de libération de l’Amérique Latine. Elle fournit bon nombre des formateurs que les USA prodiguent généreusement dans ce but à tout pays qui veut entraîner des forces de répressions sans états d’âme, capables de pratiquer les pires meurtres et les pires tortures sans broncher… d’autres vont sans y être sollicité par les gouvernements locaux former les extrêmes-droites régionales aux mêmes techniques dans le cadre d’aide au développement au profit de l’intérêt bien compris du développeur et de ceux qui espère un jour que gouvernements légitimes renversés, le maître leur permettra d’être Khalife à la place du khalife et d’amasser fortune, pouvoir, et gloire.

Il existe un documentaire fort bien fait de Muriel Robin sur ce thème. Sur cette école des Amériques de Panama dont certains méfaits continuent à ce conjuguer au présent et vont à nouveau en s’intensifiant et pire puisque située à présent en Virginie, la même école aux mêmes méthodes continue à prodiguer généreusement ses services et signe différents accords avec des chefs de gouvernements de Sud Amérique afin qu’ils envoient leur contingent de petits apprentis bourreaux suivre la voie qui a permis à leur prédécesseurs de semer la terreur, de dispenser la douleur à tout qui depuis des décennies tentent de construire un monde plus équitable et joyeux en Amérique Latine.

Le gouvernement d’Equateur a donc déclaré, en dépit des sollicitations dont il a fait l’objet, qu’il n’enverrait plus aucun membre ni de ses forces de l’ordre, ni de son armée s’entraîner aux méthodes de violation des droits humains et de la torture, ni non plus à cette école de maitrise es Putschs militaires… .

Dans cette école fondée en 1946 et rebaptisée depuis en 2001 institut de Coopération et de Sécurité de l’Hémisphère Occidental (WHINSEC, pour son sigle en anglais), 3600 militaires équatoriens ont été formés dont en 2010, 31 soldats et 4 instructeurs et en 2011, 36 jeunes recrues et 3 sous-officiers.

Des membres d’associations des droits humains, observateurs de l’école qui a formé depuis ses débuts 64 000 Sud-Américains, sont venu rappeler au gouvernement équatorien que nombres d’entre eux sont mis en examens par des commissions de vérités de tout le continent pour les exactions qu’ils ont commises. Depuis plusieurs années déjà, le Venezuela, la Bolivie, l’Argentine et l’Uruguay refusent d’envoyer le moindre contingent dans cette horrible école dont la formation est aussi un moyen pour les USA de violer la souveraineté des états dont proviennent les étudiants. Cette année, c’est au tour de l’Equateur de refuser de collaborer d’avantage à cette sinistre mascarade de la pire ingérence Yankee.  

Source des infos au sujet de l'Equateur

Ecuador pone fin al envío de sus militares a la "Escuela de las Américas" | CONTRAINJERENCIA

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Sud Amérique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives