3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 09:31

 

 

Etats-Unis: la ville de Columbia chasse les SDF du centre-ville !

11 Nov
Etats-Unis: la ville de Columbia chasse les SDF du centre-ville

Flickr via St Stev

 

Dans le quartier d’affaires de la ville de Columbia aux Etats-Unis, vous ne risquez pas de croiser unSDF. En effet, la municipalité n’a laissé que deux choix à ces personnes démunies: quitter le centre-ville ou se faire arrêter par la police.

La semaine dernière, le conseil municipal de la ville de Caroline du sud a adopté à l’unanimité une mesure intitulée «La réponse d’urgence pour les sans-abri», comme le rapporte le site américainThinkProgress. Ce plan prévoit que les policiers qui patrouillent dans le centre-ville obligent les SDF à s’en éloigner. Ils ont pour consigne de renforcer la «qualité de vie» dans la ville en traquant toutes les petites infractions. Et pour bien s’assurer qu’aucun SDF ne continue à dormir au cœur de Columbia, une hotline a été mise en place pour que les commerçants et les habitants puissent signaler les sans-abri à la police.

Un seul choix: «la prison ou une pseudo-prison»

Pour accueillir tous ces sans-abri chassés du quartier d’affaires, la municipalité va ouvrir, en partenariat avec un organisme de bienfaisance local, un refuge d’urgence située en périphérie de la ville. Cependant, comme le précise Thinkprogress, il est peu probable que ce lieu pouvant accueillir 240 personnes puisse suffire alors que la ville compte six fois plus de personnes sans logement. Le plan va encore plus loin puisque les sans-abri ne seront pas autorisés à marcher en dehors du refuge et qu’un agent de police aura la charge de surveiller la route menant à l’abri afin de vérifier que les SDF ne fassent pas le chemin inverse. Pour partir, ces derniers seront contraints de se signaler à l’avance et de faire la navette avec un van dédié au trajet. Une situation qui se résume à «la prison ou une pseudo» prison pour le site américain.

Michael Stoops, membre de la Coalition nationale pour les sans-abri, a affirmé à Thinkprogress que cette mesure était «la plus anti-SDF qu’il n’ait jamais vu appliqué dans n’importe quelle ville au cours des trente dernières années». Des associations de défense des sans-abri pourraient déposer plainte prochainement pour faire arrêter ce plan de la ville de Columbia. Ils estiment que ce régime viole les droits des citoyens sans-abri à se réunir en toute liberté. La directrice juridique du groupe de défense des SDF a estimé pour sa part que «l’idée sous-jacente est qu’ils veulent (les membres du conseil municipal, ndlr) que les sans-abri ne soit plus visibles dans le centre-ville. C’est, en fait, un abus de pouvoir», a t-elle ajouté. 

http://www.newsring.fr/actualite/1007043-etats-unis-la-ville-de-columbia-chasse-les-sdf-du-centre-ville

 

Source : Etats-Unis: la ville de Columbia chasse les SDF du centre-ville ! « Le Blog de la Résistance

Un "additif" au post précédent, L’ONU accuse les E.U. de traitement cruel, dégradant et inhumain envers les pauvres les nouvelles formules de semi-liberté sont à présent appliquées dans plusieurs états. Un système qui s'importe en Europe... pas mal pensé : créer une masse de "non productifs" en quantité industrielle, diriger vers eux la vindicte populaire, des personnes à charge - ce qui est réel, ce ne sont pas les multinationales qui payent les charges additionnelles mais bien les travailleurs… Etapes suivantes : d’une part créer des réserves de travailleurs au rabais avec l’assentiment de la population travailleuse, sur le mode « Offrez vous une nouvelle domesticité » publicité d’une officine de mise à l’emploi partiel sous payé des « assistés sociaux », vu dans un quartier de la haute bourgeoisie bruxelloise. Les crétins applaudissent des deux mains, ils ne pensent pas que demain cela risque bien d’être le sort de leurs gamins.

Une méthode encore plus rentable toujours pour les mêmes : la prison-usine associée à la tolérance zéro. Après licenciements et expulsions massifs, celui qui vole un pin devient bon pour l’esclavage… un raccourci ? Certainement en ce qui les concerne mais de ma part, un simple constat.  Et les mêmes crétins continuent à applaudir des deux mains et se mettent à voter pour ceux qui mettront de telles mesures de nettoyage social des rebuts de leur société le plus rapidement et drastiquement possible…

C’est avant tout un constat que j’ai pu faire sur le terrain… punir la misère, créée par les Corporation, devient la règle, les matrices d’opinion sont matraquées par leur médias qui rendent l’opinion publique favorable à cet ensemble de mesure qui constituent un système mis en place de manière préméditée, et il n’existe actuellement en tout cas en Belgique aucun mouvement social qui s’attaque à cette dangereuse dérive… j’ai beaucoup cherché, je n’ai trouvé qu’un associatif institutionnalisé aux ordres, ayant « bénéficié » du genre de formations prodiguées par Soros et cie, sous « fausses bannières » dont les mécanismes sont parfaitement décrits dans Des droites au look de gauche par raúl zibechi

Globalisation !Tout un programme, un triste programme ! Et combien de bonne inconscience populaire réprobatrice non des accapareurs mais de leurs victimes !

Anne

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans précarités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives