6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:09

 

Hackers libertaires : « Notre but, c'est partager la connaissance »

Guyzmo au milieu de son matériel (Céline Chadelat).

Sous les néons du quatrième étage d'un immeuble du quartier du Marais, à Paris, baptisé le Loop (Laboratoire ouvert ou pas), se retrouvent depuis quelques mois les hackers de la région parisienne, devenus squatteurs par la même occasion.

Ce mardi soir, ils sont une dizaine, âgés entre 18 et 35 ans. Ils passent environ dix-huit heures par jour reliés aux flux d'informations, portent les cheveux longs « par flegme ». Un doux parfum libertaire flotte dans l'air. Une fougère s'épanouit dans le creux d'un modem éventré.

Erreur404, c'est son pseudo, un tuyau d'aspirateur à la main, gonfle des rouleaux plastiques destinés à soutenir une tente de conférence pour un futur festival. Le détournement d'objets ou de systèmes de leur usage initial est une spécialité du hacking.

Guyzmo, un des pionniers du lieu, assis entre son ancien lave-vaisselle et un paquet de puces RFID estime que « les hackers et les squatteurs sont proches : les squatteurs, en transformant l'espace, sont un peu les hackers du bâtiment ». Une pratique du détournement souvent au profit de la liberté d'information, qui serait mise en péril par des gouvernements mal intentionnés.

« Notre but, c'est le partage de la connaissance, tout ce qui est fait ici est publié », explique Guyzmo.

 

Lire la suite  : Hackers libertaires : "Notre but, c'est partager la connaissance" | Rue89

Merci  Nomind Les Chroniques du Chaos   pour cette belle trouvaille qui fait plaisir à lire

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Refondation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives