26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 11:35

 

 

 

Appel de l’IPPNW contre la guerre au Mali

 

International Physicians for the Prevention of Nuclear War (IPPNW)

Traduit par Michèle Mialane

 

 

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a donné son accord à une intervention militaire au Mali

L’IPPNW (Collectif international des médecins allemands contre la guerre nucléaire) appelle à négocier plutôt qu’à faire la guerre

15/01/2013

 
L’IPPNW, collectif pacifiste de médecins demande au Ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, de plaider pour des négociations en dépit de l’escalade de la violence guerrière au Mali., le soutien à la France dans sa guerre aux rebelles islamistes menant selon eux à une impasse. «  Des interventions militaires internationales ne sont pas à même de résoudre la profonde crise politique et économique que traverse le Mali, bien au contraire ils susciteront de nouveaux combattants contre l’Occident » déclare Matthias Jochheim, le Président de l’IPPNW.
 
Les conflits qui couvent depuis longtemps dans le Nord peu structuré avec les groupes ethniques dont les Tour-aregs, sont resté jusqu’ici ignorés du gouvernement allemand, de même que le déplacement massif de petits paysans et de pasteurs, conséquence de la vente à grande échelle de terres agricoles fertiles à des banques, fonds de pension et firmes. À l’heure actuelle 4,6 millions environ de Maliens sont menacés d’insécurité alimentaire. Le programme de la FAO touche déjà 360 000 personnes au Sud et 148 000 au Nord.
 
Le Mali intéresse en outre les pays industriels comme réservoir de matières premières. Ce Pays d’Afrique de l’Ouest, un des plus pauvres du monde, dispose d’importantes ressources en matières premières : le Mali est par exemple le troisième producteur d’or africain. Il possède en outre des phosphates, des gisements de pétrole et de gaz et de l’uranium.
 
Du 16 au 18 mars l’Association des Ressortissants  et des Amis de la Commune de Falea a organisé en collaboration avec l’IPPNW et l’uranium-network.org une conférence internationale à Bamako sur le thème « Uranium, gaz et environnement. »
 
La firme nucléaire française AREVA, qui s’appelait à l’époque COGEMA, avait découvert à Falea, dans l’extrême Ouest du pays, des gisements d’uranium, de cuivre ety de bauxite qu’elle avait vendus à la firme canadienne Rockgate Capital Corporation. Celle-ci a conclu avec le gouvernement malien un accord sur l’exploitation des minerais. Ni le Conseil des Anciens, ni le conseil municipal ni la population n’ont été officiellement informés ou consultés.
 
Fin janvier ou début février des militant-e-s de la section malienne d’Afrique-Europe-Interact voulait entamer une marche de la paix entre Mopti et Douentza. Cette « marche blanche » avait pour objectif d’exprimer un refus clair de l’intervention militaire contre les rebelles. Les initiateurs/trices continuent à réclamer une solution au conflit basée sur le dialogue.
 
En savoir davantage sur la Marche Blanche : cliquez sur http://afrique-europe-interact.net
 
En savoir plus sur la Conférence sur l’exploitation de l’uranium à Bamako:
 
 




Merci à IPPNW
Source: http://www.ippnw.de/startseite/artikel/d2ce4acc6f/ippnw-appelliert-verhandlungen-stat.html
Date de parution de l'article original: 17/01/2013
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=9012


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives