12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 10:27

 

Réponse au commentaire d'Anne-Marie   (Les coups de coeur d'Anne-Marie)   sur La propagande hollywoodienne et la CIA 

 

C’est en grande partie grâce à ces géants d’Amérique Latine sur les épaules desquel(le)s j’essaye de me hisser que ma vision du monde c’est petit à petit transformée. Ou plutôt, ils m’ont appris à nommer ce que je discernais tout en m’apportant l’immense soulagement : si la plus grande partie d’un continent à une vision similaire, c’est que je ne suis pas en train d’halluciner ou alors c’est une hallucination vraiment très collective !

Après j’ai compris que en montagne, et sans médias, non seulement je n’avais pas été prise dans les matrices d’opinions de la propagande, mais j’étais susceptible de recevoir comme un choc ce que je découvrais en revenant en ville et que les habitants qui y avait été habitué petit à petit par glissements successifs, des changements progressifs effectués de telle manière qu’ilsoit chacun sous le seuil de perceptions.

J’avais déjà perçu cette dérive quelques années auparavant. Je m’étais dit en rigolant que si j’étais prof d’univ, je collerais mes assistants à la tâche fastidieuse d’étudier tous les glissements qui dans un domaine donné constituaient des restrictions progressives d’espace de liberté.

Il y a une chose dont je me rends compte à présent, c’est que j’étais passée à côté de quelque chose de basique, essentiel : le pouvoir de la propagande. Le fait même que nous ayons été soumis à une arme de destruction massive des consciences, dont la propagande est un outil, pas le seul,  ne m’est apparu que récemment dans toute son ampleur.

J’avais bien vu qu’au fur et à mesure que la médias se retrouvait concentrée au main de quelques grosses firme capitalistes, et que les études de journalisme étaient rendue toujours plus insipide, nous nous retrouvions toujours d’avantage face à des outils de désinformation et de divertissement – de diversion – parce que c’est un rôle sous-estimé des médias  faire diversion, comme le font certaines mesures politiques, avec sarko, c’était la burka, avec Hollande, c’est le droit pour les homosexuels d’être des petits bourgeois comme les autres, pour un socialiste qui malgré leurs quelques enfants et leur longue vie commune n’a pas épouser sa Ségolène par refus d’ l’institution « bourgeoise » du mariage, c’est un comble !

Donc si j’ai encore du mal l’exprimer avec les bons concepts, je perçois clairement que ce qui est nommé « intérêts et sécurité des Etats-Unis » ne sont en fait ni les intérêts, ni la sécurité des habitants de ce pays, mais bien ceux du pouvoir central globalisant d’une corporation marchande, celle des grandes transnationales apatrides qui petit à petit confisquent le monde et jusqu’à notre liberté de penser, de manger, de nous soigner comme nous l’entendons.

Il faut que je relise certains textes concernant les nouvelles stratégies militaires des USA pour pouvoir exprimer techniquement les étapes d’un coup d’état militaire qui s’est produit dans ce pays pendant le premier mandat d’Obama, mandat pendant lequel tout démontre qu’il agissait comme mandataire des transnationales (qui l’ont sponsorisé), pas du peuple.

C’est d’autant plus important que ce déplacement de pouvoir qui fait du Pentagone le second échelon du pouvoir est un remaniement incluent un programme mondial sous le nom d’opérations conjointes et de cultures stratégiques. En France, opération Scorpion pour l’aspect « contre insurrectionnel), et ne sais plus le nom exact des clubs sécurité-défense, sortes d’opération Tupperware, destinées aux associations et cadres de la »société civile », afin de faire passer la pilule des nouveaux systèmes de contrôle et de répression (et de leurs coûts). Un détail ? Il existe d’incessant va et vient, entre l’armée US et les Sociétés des Marchands d’Armes, ont retrouvent les mêmes à différents moments à des postes à responsabilités grassement payés pour les seconds. Les opérations conjointes dans leur aspect militaire (incluent la militarisation des polices), 150 !!! cent cinquante pays du monde ont reçu la visite des instructeurs des Opérations Spéciales, et ont acheté le matériel de répression/contrôle des populations produit par les Marchands d’Armes.

Bref il n’y a que quelques pays principalement en Amérique Latine qui ont refusé poliment de former leur armée et leur police aux techniques de protection-défense des intérêts et de la sécurité des Etats-Unis transnationales dans le monde.  Quand on lit les analystes, les journalistes et divers blogs d’Amérique Latine, tout cela devient évident.

Si Obama a eu le rôle de vecteur d’une transformation politique lors de sont premier mandat, ce fut bien de rendre le pouvoir politique insignifiant, relégué au rôle de diversion, pendant que dans l’ombre se poursuit l’implacable avancée de l’Empire des Gros Marchands. Quelques textes sur ce blog décrivent l’ensemble du processus, il faudrait que je remette un peu d’ordre dans tout cela. Si le Grand Esprit de la Terre m’accorde un plus grand crédit Internet, ce sera fait. Mais j’ai d’autres priorités pour le moment. Montrer la différence par exemple entre le Président Hugo Chavez, mandataire populaire et Obama, marionnette populiste d’une dictature qui agit dans l’ombre, pendant qu’il fait joujou avec ses drones tueurs.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans anne humeur du jour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives