31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 09:59
(c) fotolia

 

Voilà comment on s’endort saine d’esprit pour se réveiller folle. Ce n’est pas que vous ayez changé non, c’est la société qui est devenue encore un peu plus répressive et a étendu son contrôle. Pour les uns la prison, pour les autres les cachetons,

FINIES LES DÉVIATIONS !

 

 


Créativité et non-conformisme désormais une maladie mentale

(Source : Ready Chimp – Traduction État du Monde, État d’Être)

 

Qu’arrive-t-il à une société lorsque « pensée à l’extérieur du cadre établi » ou être (avec raison) enragé contre votre gouvernement – allant visiblement dans la mauvaise direction – devient une raison pour être médicamenté et « rééduqué »?

L’Union Soviétique utilisait de nouvelles maladies mentales pour les répressions politiques.

Les gens qui n’acceptaient pas les croyances du Parti communiste développaient donc une nouvelle forme de schizophrénie.

Ils souffraient d’une forme de désillusionnement croyant que le communisme n’était pas une bonne chose. Ils ont été isolés, médicamentés de force et ont subi une thérapie répressive pour les ramener à la raison.

Maintenant, nous devons remercier les polices de la pensée étatsuniennes, l’American Psychiatric Association, pour les derniers ajouts au DSM-IV (Manuel de diagnostic et statistiques des troubles mentaux) qui mettent en place des diagnostics arbitraires pour n’importe quel « dissident ». 

Listé comme une nouvelle maladie mentale : une créativité et un cynisme au-dessus de la moyenne. Le manuel identifie cette maladie mentale comme « ODD », « désordre oppositionnel défiant » [Ndt : « oppositional defiant disorder »].

Défini comme « un comportement soutenu d’hostilité et de désobéissance », les symptômes incluent la remise en question de l’autorité, la négativité, la défiance, l’argumentaire et le fait d’être aisément irrité.

Un article du Washington Post observe que si Mozart était né aujourd’hui il serait diagnostiqué comme ayant un syndrome de déficit de l’attention et serait médicamenté jusqu’à ce qu’il redevienne « normal ». Ce que nous appelions des traits de personnalité sont dorénavant des maladies mentales. Et bien sûr, un traitement existe.

Lorsque la dernière édition du DSM-IV a été publiée, elle identifiait des symptômes de diverses maladies mentales chez les enfants et le résultat fut une augmentation significative de la médication de ces derniers. Certains états américains ont même des lois qui permettent aux agences de santé d’obliger une médicamentation sous peine d’amende ou d’emprisonnement.

Faites attention aux gens qui ont une forte individualité! Bien que les auteurs dudit manuel disent ne pas avoir d’agenda caché, étiqueter la liberté de pensée et la non-conformité en tant que maladie mentale est une bombe à retardement d’abus en tout genre. En tant qu’arme dans l’arsenal d’une société répressive, la réalité sociale semble se métamorphoser en un conte de fées pour autocrates tiré tout droit d’un roman de Phillip K. Dick.


(c) fotolia

Source :
Créativité et non-conformisme désormais une maladie mentale « État du Monde, État d'Être

Partager cet article

Repost 0

commentaires

caligula63 01/04/2014 21:04


J'avais oublié.


Voici sur quoi Montebourg fonde ses espoirs:


http://vimeo.com/87106973


Petite précision, le système n'a jamais été testé. Et en plus, l'entreprise qui l'a mise au point est texane. Donc, si le système était viable, je pense que cela ferait longtemps que les USA
aurait voté pour...


En parlant des USA et de leur rêve d'une indépendance énergétique grace au gaz et pétrole de schiste; je ne sais pas si vous connaissez le site 2000watts, mais il est l'un des meilleurs à mon
sens, avec une touche d'humour, ce qui ne gâche rien. Et voici un article traitant des gaz de schistes américain (du nord):


http://www.2000watts.org/index.php/energytrend/gaz/gaz-de-schiste/1010-gaz-et-petrole-de-schiste-information-mars-2014.html


Cette fois, c'est fini.


Je ne dirai plus rien sans le présence de mon avocat.

Anne Wolff 03/04/2014 18:58



En fait les espoirs de Montebourg et les simagrées fascisantes de Valls ne valent pas la peine qu'on s'y attarde en tant que telles... ni le rôle d'idiot de Village au service des Saigneurs qu'à
choisit d'assumer Hollande. Et je ne pense pas qu'il y à présent des forces vitales et pleinement humaines susceptibles de les mattre en déroute. je suis vraiment très pessimiste en ce qui
concerne l'avenir de l'Europe... tout en ayant envie de dire qu'une majorité, ce qui va lui arriver, elle l'aura bien chercher.


Prise par d'autres sujets j'ai laissé passer quelques textes polémiques intéresants concernant lemodèle extractivistes/industrialistes, versus Souveraineté Populaire et Alimentaire, et un peu
trop dispersée, je ne les ai pas archivés, dommage, c'est un thème qui mérite de retenir toute l'attention de ceux qui souhaitent un monde où l'on  puisse vivre simplement, joyeusement, avec
de bons métiers et en paix avec ses voisins planétaires...


Mais vu la tournure que prennent les choses la question devient "Y aura-t-il des survivants pour s'en préoccuper ?"



caligula63 01/04/2014 20:55


"


Immonde et répugnant... et d'une crétinerie normalisée en surcouche. Mais pourquoi, pourquoi l'intelligence devient-elle si rare de par chez nous ?


Chez nous nous avons des écolos qui sont les pires ordures politiques que nous ayons jamais eu... dans le sens où des fachos avoués sont moins pires que ceux qui se drapent du rouge comme vos
socialistes. Ils sont bien aussi pire que Valls. en plus dissimulés."


Mon sentiment profond est que l'écologie n'a rien à faire dans la politique, et vice-versa. Certains n'ont pas hésité à entrer en politique pour assouvir leur soif de pouvoir. Une preuve, en
France suite aux élections législatives de 2012 les écolos d'Europe Ecologie Les Verts (EELV, pour les intimes) ont eu suffisamment de siège au parlement pour pouvoir créer un groupe
parlementaire et avoir ainsi plus de poids. Qu'en ont-ils fait? Rien!


Il ne faut pas s'y tromper, si - suite à la nomination de Valls comme premier ministre - ils ont clairement rejeté l'idée de faire partie du gouvernement, c'est uniquement parce que le Vallsounet
est un grand ami de Montebourg, qui lui même est un ardent défenseur des gaz de schistes. Je vous laisse imaginer la suite; mais je pense que les manifestations polonaises contre la fracturation
passeront pour des sit-in de bisounours si le gouvernement décidait de se lancer là-dedans.


Bref, l'écologie est et doit être, une prise de conscience collective. La politique pourrit tout ce qu'elle touche, donc pour ne pas être récupéré par l'état et ses suppléants, il vaut mieux s'en
tenir le plus éloigné possible.


L'écologie commence chez soi, et se propage de portes en portes. Mais il y a encore du boulot...

Anne Wolff 03/04/2014 18:49



La politique n'a rien à faire dans notre histoire. Hannah Arendt établit une irréductible différence entre LA politique (politicienne) et LE politique, qui se définit comme la manière dont les
humains s'arangent pour vivre ensemble. Un point de vue de Souveraineté Populaire, incompatible avec la fiction Nation est ses organes de confiscation de pouvoir.


L'écologiqe politique est forcément une écosophie au sens où elle définit clairement que ce "Vivre ensemble" passe par des choix éthiques.


L'écologie n'existe pas au singulier, les logiques de l'habiter sont multiples, il en existe autant que d'objectif de projets de monde, et des choix de prémisses qui en découlent.


 



caligula63 31/03/2014 22:22


"Listé comme une nouvelle maladie mentale : une créativité et un cynisme au-dessus de la
moyenne. Le manuel identifie cette maladie mentale comme « ODD », « désordre oppositionnel défiant » [Ndt : « oppositional defiant disorder »].


Défini comme « un comportement soutenu d’hostilité et de désobéissance », les symptômes
incluent la remise en question de l’autorité, la négativité, la défiance, l’argumentaire et le fait d’être aisément irrité."


Tout y est! Sauf que je ne m'irrite jamais.


Je suis reçu!


Sauf qu'à quarante balais passés, la thérapie risque de ne pas fonctionner...


Et en plus, Valls vient d'être nommé premier ministre.


Y'aurait pas une place pour moi en Belgique? Quoique, pour être tranquille, je
crois qu'il faudrait que j'ailles sur la Lune, et encore, sur la face cachée, pour ne plus voir cette (in)humanité...

Anne Wolff 01/04/2014 01:35



Je viens d'apprendre pour Valls (via le Venezuela).Sincères condoléances.


Et d'autre nouvelles qui me mettent en pleine crise d'ODD. Non la Belgique ne va pas mieux.


Je viens d'apprendre que je connais et que je trouvais plus ou moins sympa est entrepreneur dans un projet délirant d'immobilier de luxe (haut de gamme), pour vieux fortunés, 6 étages avec vue
imprenable sur... la centrale nucléaire de Tihange... et le reste à l'avenant et il en est fier en plus... la nausée... je passe les détails...


En même temps alors que j'entame une nouvelle étape, cela me conforte dans la certitude que j'ai bien fait de ne pas voulor travailler avec ces gens et leur écologie $$$


 


Immonde et répugnant... et d'une crétinerie normalisée en surcouche. Mais pourquoi, pourquoi l'intelligence devient-elle si rare de par chez nous ?


Chez nous nous avons des écolos qui sont les pires ordures politiques que nous ayons jamais eu... dans le sens où des fachos avoués sont moins pires que ceux qui se drapent du rouge comme vos
socialistes. Ils sont bien aussi pire que Valls. en plus dissimulés.


 


Le plus halluciant en France, c'est que dans l'état des choses, c'est carrément l'impopulaire président qu'il faudrait logiquement changer, sauf que... je ne vois pas de candidat plausible pour
le remplacer et qu'en plus ce n'est pas comme cela que ça marche.


Et pendant ce temps tout ce beau monde nous concocte un petit laboratoire de nazisme en Ukraine.


Et il est tout aussi certain qu'il n'est plus possible de trouver sur cette planète un petit coin à l'abri de la globalisation et de ses guerres.


Non je ne suis pas cynique, je suis désabusée...


La Belgique ne vaut pas mieux que la France, on meurt de froid en Espagne, la Suisse et l'Allemagne veulent remballer leurs immigrés européens... l'Est et le Nord sont de mieux en mieux fournit
en milices fascistes professionnelles... La lune je ne sais pas mais l'Europe ne me dit plus rien qui vaille, ...


 


 


 


 


 



Anne-Marie 31/03/2014 13:28


Merde alors le DSM était déjà une fameuse saloperie, mais là, il va y en avoir des "malades mentaux".


Comme cela a déjà été dit : être adapté à cette société malade, c'est ça qui n'est pas sain.

Anne Wolff 31/03/2014 21:13



Ou, autrement dit :


Nous sommes tous fous, mais les pires ce sont bien les normaux...


C'est de plus en plus évident, la société de contrôle se met en place jusque dans nos neurones...


En revenant en Belgique, il y a neuf ans, j'étais tombée sur une étude de la maladie mentale dans notre pays, en voyant le taux élévé de personnes qui soi-disant en souffraient, j'an ai tiré la
seule conclusion rationnelle possible : la société est gravement malade ! Faut changer le monde !


Mais depuis s'il y a bien un changement qui s'est produit en moi, c'est que je n'ai plus cet optimisme débordant qui m'avait accompagné jusque là. Et plus ça va...



Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives