3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 19:53

 

Les violences faites aux femmes sont devenues des armes de guerre dans toutes les guerres sales de la planète. Mais nous continuons dans l’escalade du pire, de Gaza (Israël, colonialisme et nettoyage ethnique… Les enfants palestiniens cibles de l’ethnocide en Palestine occupée ! | Resistance71 Blog ) au Honduras (http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-comunique-des-femmes-d-aguan-nous-ne-vivons-plus-en-paix-120674186.html) , à la République Centre Africaine, les enfants deviennent des cibles privilégiées des guerres. Je ne crois pas au hasard lorsque se produisent de telles coïncidences, la violence guerrière contre les femmes en tant que stratégie a été documentée. La violence contre les enfants est une manifestation de fin du monde. Qui sont ceux qui définissent de telles stratégies et dans quel but ?

 

5819284w

 

UNICEF : les enfants sont brutalisés dans les conflits en République Centrafricaine

Par : Laura |  Mots clés : UNICEF, RCA
French.china.org.cn 

Les attaques contre les enfants ont franchi un nouveau seuil avec au moins deux enfants décapités et l'un d'entre eux mutilé, dans le contexte de violence qui frappe Bangui, la capitale de la République centrafricaine (RCA) depuis le début du mois de décembre, a affirmé lundi une source de l'UNICEF.

"Nous sommes témoins d'un niveau de violence sans précédent contre les enfants. De plus en plus d'enfants sont recrutés dans les groupes armés et ils sont également les cibles directes d'atroces représailles", a déclaré Souleymane Diabaté, le représentant de l'UNICEF en RCA.

"Les attaques ciblées contre les enfants sont une violation du droit humanitaire international et des droits de l'Homme et elles doivent cesser immédiatement. Des actions concrètes sont maintenant nécessaires pour empêcher les violences contre les enfants", a ajouté Souleymane Diabaté.

L'UNICEF et ses partenaires ont corroboré les meurtres d'au moins 16 enfants et les blessures de 60 autres depuis le début des violences à Bangui le 5 décembre.

Quelque 370 000 personnes, soit près de la moitié de la population de Bangui, se sont déplacées dans des dizaines de sites de déplacement à travers la capitale au cours des trois dernières semaines. Environ 785 000 personnes se sont déplacées à l'intérieur du pays depuis le début des violences, il y a un peu plus d'un an.

L'UNICEF intensifie ses interventions auprès des communautés déplacées, comme l'approvisionnement en eau potable, en matériel d'assainissement et en fournitures médicales, ainsi que la mise en place d'espaces protégés pour les enfants. Fin

Source: Agence de presse Xinhua
Autres articles sur ce thème
Les attaques contre les enfants ont franchi un nouveau seuil avec au moins deux enfants décapités et l'un d'entre eux mutilé, dans le contexte de violence qui frappe Bangui, la capitale de la République centrafricaine (RCA) depuis le début du mois de décembre, a affirmé lundi une source de l'UNICEF.
tueries centre afrique
"Les enfants ne sont pas épargnés. Ils sont même acteurs à part entière de cette guerre, puisque certains ont été visés, ce qui est inédit dans ce conflit. C’est que nous rapportent des reporters, qui évoquent par exemple le cas d’Isaac, 5 ans et demi, qui s’est fait tiré dans chacun de ses pieds alors qu’il tentait de fuir avec sa famille. "

En espagnol

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne-Marie 05/01/2014 19:23


Je termine de lire "L'homme qui répare les femmes. Violences sexuelles au Congo. Le combat du docteur Mukwege" de Colette Braeckman.


Lui aussi pense que ces violences atroces faites aux femmes a un but bien précis, détruire leur société toute entière

Anne Wolff 05/01/2014 20:25



Cette violence contre les femmes est bien documentée en espagnol. Et oui le but est toujours le même détruire une société par atteinte à sa dignité. Mais s'en prendre directement et
volontairement aux enfants est une étape franchie... au Honduras comme à Gaza ou en centafrique... la destruction des semences, la destructions des germes,d'avenir,


Nous sommes quelques-uns à en être au même point, constat de dégâts irréversibles...  alors, de l'avant... construire, poser les fondations, semer.... nous sommes des centaines de
millions... seront nous bientôt la masse critique qui renverse l'ordre des choses ? Nul ne le sait mais cela vaut la peine d'essayer, sinon A quoi bon (vivre) ?


 



Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives