31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 10:18

 

 

Publié le 31 août

Témoignage de nou­vel­les atta­ques racis­tes et fas­cis­tes dans le centre-ville de Lyon. Laisserons-nous faire ça encore long­temps !!

Ce mardi 23 août, il est envi­ron 19h, une jour­née de tra­vail s’achève à la ter­rasse des Vieux Remparts, petit bar niché sur les quais de Saône aux alen­tours de Perrache.

Une pinte à la main, dis­cus­sion en cours, ma col­lè­gue et moi sommes inter­pel­lées par des voix qui s’élèvent sur le trot­toir d’en face. En ten­dant l’oreille ce sont des chants nazis et des saluts hit­lé­riens qui brus­que­ment vien­nent pren­dre en otage le calme qui régnait jusqu’alors. Abasourdies nos regards insis­tants et outrés se por­tent vers eux. Peu de chance d’échapper à la haine de ces indi­vi­dus lors­que l’on est une per­sonne de cou­leur, le motif était suf­fi­sant pour que l’un d’entre eux entame une parade affli­geante et lar­ge­ment diri­gée, en scan­dant : « On n’aime pas les nègres, on n’aime pas les nègres, on n’aime pas les nègres... ».

Saisie aux tripes par l’hor­reur des propos dont j’étais la cible, je me lève, trace direc­te­ment vers lui, et lui demande à mul­ti­ples repri­ses de répé­ter ses insul­tes en me regar­dant dans les yeux.

S’en suit un vio­lent affron­te­ment que nous ne sou­hai­tions pas et qui nous sem­blera durer une éternité. Coups de poing, gifles, coups de pied, grif­fu­res, mise à terre... « T’es pas sur ton ter­ri­toire », « rentre chez toi », « On aime Hitler », « Sale singe, sale nègre », « ’T’es pas fran­çaise »...

15 minu­tes, 15 lon­gues minu­tes, où la foule amas­sée en ter­rasse est restée spec­ta­trice mal­saine, comme atti­rée par le parfum amer du scan­dale. Aucune réac­tion du gérant des lieux, si ce n’est cette brève parole : « ça suffit main­te­nant ren­trez chez vous ».

Ce jour là nous étions deux filles sans his­toire qui avons pris en pleine face une réa­lité bien fran­çaise.

Nous nous sommes défen­dues tant bien que mal face à un groupe de dix per­son­nes emplies d’idéaux farou­che­ment arrié­rés, humi­liées et agres­sées pour le simple fait d’exis­ter.

Pleines de larmes, de sang et de bleus, nous par­tons la tête haute mais le coeur lourd

 

Source : Cela devient grave cette haine raciale à Lyon ! - Rebellyon.info

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Métastases du nazisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives