27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 23:26

 

 


 

En Colombie (département d’Arauca, municipalité de Tame, secteur de Puerto Jordan), ce dimanche 23 février, la caravane de l’Union Patriotique dans laquelle voyageaient la candidate à la présidence Aida Abella Esquivel, le candidat au Sénat et journaliste Carlos Lozano Guillen, la candidate au parlement andin Lilia Solano et le candidat au Parlement de l’Union Patriotique du département d’Arauca, a subi un attentat commis par des individus en motocyclette qui ont tiré des coups de feu avec des armes à gros calibre. Plus de 18 balles ont atteint le véhicule blindé dans lequel voyageaient les dirigeant-e-s de l’Union Patriotique, qui par chance sont indemnes.

 

Lire la suite ;:

Colombie : à l’opinion publique internationale - Appel à la solidarité suite à l’attentat contre des dirigeant-e-s de l’Union Patriotique

 

 

 

EFE -. La lettre du groupe néoparamilitaire « Aigles noirs » est signée par le « Bloc DC Capital ». Ses auteurs intimident les activistes en les accusant d’inciter « les communautés à se soulever et réclamer leurs soi-disant droits » et menacent de mort divers mouvements sociaux pour leur prétendu abus envers le président colombien Juan Manuel Santos.

Plusieurs organisations de la Marche Patriotique, un nouveau mouvement politique de gauche colombien, ont été menacées par les paramilitaires autodénominé « Aigles noirs » à travers une lettre adressée au président du syndicat agraire Fensuagro Alirio Garcia.

Le message, chargé d’insultes et daté du mois de mai à Cudinamarca (département central de la Colombie), a déclaré « cible militaire » les directions de douze organisations accusées d’être « financées par la guérilla pour travailler avec la population et la construction d’un nouveau mouvement ».

La missive accuse ces organisations d’être membres de l’Union patriotique (UP), un parti de gauche né dans les années quatre-vingt qui a disparu à cause de l’assassinat systématique de milliers de ses membres par les forces de sécurité de l’État et les paramilitaires.

Les organisations menacées sont le syndicat Fensuagro, l’Association paysanne des personnes déplacées (Asocamde), la Coordination nationale des personnes déplacées (CND), l’Association nationale des personnes déplacées de Colombie (Andescol), la Coordination Nationale des Organisations agraires et populaires (Conap) ou Reiniciar, dédié à la défense des droits humains.

Il faut ajouter le Bureau nationale des étudiants (Mane), Funhascol, l’Association nationale pour l’aide au développement (Andas), le Bureau national des victimes, la Maison de l’amitié avec le Venezuela et la Fédération nationale syndicale nouveau leadership paysan.

Les « Aigles noirs », un des groupes neoparamilitaires qui ont émergé après les démobilisations entre 2003 et 2006 des Autodéfenses Unies de Colombie (AUC), avertissent les personnes menacées qu’il « leur reste peu de jours pour quitter la ville » et les taxent d’être « l’avant-garde de la guérilla dans les villes ».

La lettre, dont a eu accès l’agence de nouvelles EFE, est signée par le « Bloc DC Capital ». Ses auteurs intimident les activistes en les accusant d’inciter « les communautés à se soulever et réclamer leurs soi-disant droits, leurs terres et d’autres supposés avantages en raison d’être des personnes déplacées ou des victimes de l’Etat ».

Elle dit aussi « qu’ils abusent de l’énorme bonne volonté » du président Juan Manuel Santos.

La Marche Patriotique s’est faite connaître à Bogota en avril avec une grande manifestation pacifique dans les rues de la capitale et a rassemblé des milliers de personnes venant de tout le pays.

C’est un mouvement qui vise à occuper l’espace politique laissé par l’Union patriotique et qui, ensemble avec le Pôle démocratique alternatif (PDA), constitue la seule opposition au gouvernement d’unité nationale du président Santos.

Les « Aigles noirs » finalisent la lettre avec leur volonté de « finir rapidement avec ce fléau que représente l’UP pour la Colombie ».

A ces menaces s’ajoutent deux cas de disparition forcée et l’assassinat de deux autres membres de la Marche Patriotique, selon les rapports de l’organisation ces faits se seraient produits depuis leur lancement officiel en avril passé.

Publié le 15 mai 2012 sur http://www.pcv-venezuela.org/

Traduction EM pour ww.hastasiempre.info

Source : Hasta siempre comandante » Les paramilitaires « Aigles noirs » menacent de tuer les membres de la Marche Patriotique de Colombie

 

 

A propos des Autodéfenses Unies de Colombie :

(....)

15 juillet 2003: l’accord de « Santafé de Ralito » inclut un cessez-le-feu unilatéral avec la démobilisation progressive des 10 000 à 20 000 combattants des AUC. Fin 2006 des révélations de presse puis de la Justice montreront que les chefs paramilitaires débattaient alors en interne pour savoir s’ils devaient pour former un parti unique dans lequel les démobilisés paramilitaires pourraient participer directement à l’élection de 2006. Ils optèrent pour continuer à appuyer la réélection d’Uribe en espérant qu'un nouveau Congrès permettrait de remodeler la loi Justice et Paix, encore en projet.

(...)

Fin 2006, début du scandale de la parapolitique, avec les premières révélations de presse démontrant que les chefs paramilitaires et des dirigeants politiques se réunissaient afin de planifier une stratégie pour l’élection de 200623.

 

 

Source : Autodéfenses unies de Colombie — Wikipédia

 

Los Aguilas Negras


Les Águilas Negras (Aigles Noirs) sont un ensemble de groupes armés colombiens, parfois considérés comme la troisième génération de groupes paramilitaires, succédant en cela aux Autodefensas Unidas de Colombia.

(...)

Le groupe est majoritairement présent dans le nord du pays. Son fondateur et chef serait Vicente Castaño-Gil 3, un des fondateurs des AUC qui a refusé le processus de démobilisation engagé avec le gouvernement du président Álvaro Uribe. Il est recherché pour différents crimes dont l'assassinat de son frère Carlos Castaño. Les Águilas Negras passent pour recruter des membres des AUC qui refusent également cette démobilisation : la plupart des commandants de groupe des Águilas Negras seraient d'anciens cadres des AUC4. En 2010, les Águilas Negras sont inclus sur la liste des 40 « prédateurs de la liberté de la presse » par Reporters sans frontières, en particulier pour des intimidations et des violences contre des journalistes opposés au régime d'Álvaro Uribe, en particulier dans le nord du pays5.

 

Source : Águilas Negras — Wikipédia

 

 

Pour info et illustration : Tract que les Aguillas Negras ont fait circuler l'hiver passé dans l'état de Guarico (Colombie)

Le titre :  L'heure du nettoyage social est venue 

 

 


Source : Descubriendo verdades: Denuncian que paramilitares de Uribe, aliado de Capriles (MUD), siembran terror en el estado Guárico

 En gros le contenu : Des drogués au sidaïques en passant par ceux qui traînent dans les rues,  clochards, voleurs , dealers,  l'heure est venue de l'élimination. (Ils pourraient aussi bien commencer par eux-même cela arrangerait tout le monde)

Ils ont décidé de s'en prendre à la "violence" par la VIOLENCE, mais ils ne sont pas responsables  des innocents qui seront  massacrés parmi d'autres. Ils conseille aux jeunes de travailler bien à l'école et de rester avec leurs parents... et le dialogue familial. salvateur.

Et bien sur : "Tu décides tu es avec nous ou contre nous"

On se demande s'ils croient ce qu'ils racontent, s'ils se racontent des histoires à eux-mêmes, ou s'ils contruisent un façade ?

 

 

Bref, ils n'aiment ni les militants, ni les clochards, ni..., ni...., ni....

A part Alvaro ils n'aiment pas grand monde, at encore est-ce de l'amour ou de l'intérêt, vu le panier de crabe on s'interroge ?

 

Et donc nous avons une candidate présidentielle qui doit la vie au blindage de son véhicule, on a des potes à Uribe pas très sympas et qui aiment le nettoyage et on a aussi ceci...

 

 

 

"Rappelle-toi que AUV (Alvaro uribe Velez) apporte les ressources et les contacts avec les Etats-Unis.

On fait ce qu’il dit ou nous restons sans l’unique carte.

Pour lui la Media Luna (les Etats Andins plus Zulia) et pour le Venezuela le restant du pays, c’est mieux que rien. C’est égal, ces états sont déjà pratiquement colombiens.

Lui va être président de Colombie, et sa mission, je présume est d’an finir avec ce cancer de régime par quelque chemin que ce soit, mais la question à présent est que se renforce l’un des deux, Leopoldo Lopez ou Henrique Capriles."

Soit ; un Uribe décidé à redevenir président de Colombie

 


Mais bien sûr seuls les esprits mal tournés s'imagineraient qu'Uribe pourrait être pour quelque chose dans l'attentat manqué.

 

http://2.bp.blogspot.com/-ve1FvXjf6ak/UDUEyC7iykI/AAAAAAAAFEs/043HXjd-07o/s1600/543.jpg

miércoles, 22 de agosto de 2012

Denuncian que paramilitares de Uribe, aliado de Capriles (MUD), siembran terror en el estado Guárico

Leopoldo López, Coordinador de la Campaña de Capriles, con Álvaro Uribe
- See more at: http://percy-francisco.blogspot.be/2012/08/denuncian-que-paramilitares-de-uribe.html#sthash.TAmNeLnP.dpuf
«Águilas Negras»


Leopoldo López, Coordinador de la Campaña de Capriles, con Álvaro Uribe San Juan de los Morros, 21 ago. 2012, Tribuna Popular TP

Comme seul les esprits mal tournés pourraient croire qu'il veuille faire descendre Léopold pour les besoin de la cause... pourtant Leopold lui n'a eu aucun mal à le croire et c'est sans se faire prier qu'il s'est réfugier dans les bras de son ennemi Diosdado Cabello pour qu'il le protège contre ses amis....

 

Que du vilain monde, je vou dis...


 

Pour en savoir plus sur  l'histoire de d'Alvaro et Léopold :

 

Venezuela : mais qui est donc Leopolo Lopez ?

 

Venezuela : sacré panier de crabes

 

A suivre...

Anne W

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives