11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 19:04

 

Aujourd'hui

 

 

"Tsiganes, fils de pute noire ! Tuez-les tous !"

 

 

Natalka Siváková, le 2 août 2013, à la veille
 d'une marche néo-nazie réclamantla libération
 des criminels néo-nazis qui ont incendié sa maison, en avril 2009

 


De ce qu’on a pu en voir à la télévision,(lors du procès) on a eu l’impression que ces jeunes gens n’avaient pas vraiment conscience de la gravité de ce qu’ils avaient fait et ce qui était choquant est qu’ils sont venus dans la salle du tribunal habillés de vêtements de marques très connues dans le milieu néo-nazi.

A lire ici Retour sur le « procès Vítkov » avec le représentant de la petite fille rom grièvement brûlée


Sources des  photos et autre site à visiter
Le Livre noir des persécutions

 

60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau

02-08-2004 - Jaroslava Gissubelova

Dans la nuit du 2 au 3 août, nous commémorons le 60e anniversaire de l'holocauste rom au camp de concentration d'Auschwitz. Fin juin, des journalistes de Radio Prague et dix-huit Roms dont les parents et proches y ont trouvé la mort se sont rendus sur les lieux de la tragédie.

L'acte de piété à Auschwitz - Birkenau Le camp de concentration pour Rom a été créé en 1943 à Auschwitz II - Birkenau. Au total 20 923 noms de prisonniers rom d'Europe ont figuré sur les registres du camp. Ses prisonniers ont été marqués par des triangles noirs en tant que personnes asociales. Les Roms mourraient vite à la suite des conditions inhumaines, de la famine, des maladies et des sévices corporels. Des femmes enceintes et les jumeaux ont été exposées aux expériences monstrueuses du docteur Mengele. L'unique espoir de survivre - des transports dans d'autres camps qui ont eu lieu en 1944, à l'approche du front. Des personnes âgées et des mères avec enfants qui n'ont pas pu subir le transport ont été, dans la nuit du 2 au 3 août 1944, au nombre de 2 897, exterminées dans les chambres à gaz d'Auschwitz.

Antonin Lagrin, de Brno, qui a perdu presque toute sa famille à Birkenau, a été parmi ceux qui sont venus allumer des bougies et prier pour ses proches sur les lieux de la tragédie. Bien qu'il ait cru savoir tout sur leurs destinées, une surprise l'y attendait:

"J'y ai trouvé une plaque où sont inscrits les noms de 50 membres de ma famille. C'était une surprise pour moi, j'ignorais qu'ils étaient aussi nombreux à y mourir...Je savais que c'était mon frère, mes cousins et mes beaux-frères, les grands-parents de ma mère et ma tante, qui a succombé aux coups de pieds des SS, essuyés pour avoir écarté la neige de sa tête, après qu'elle était restée debout, pendant plusieurs heures, sur la place d'appel. Pour mes parents, c'étaient des souvenirs douloureux. Il ne se passait pas une semaine sans que le père ne nous parle d'Auschwitz ou de Lety, il ne pouvait pas l'oublier..."

Auschwitz A Lety près de Pisek, en Bohême du sud, un camp de concentration rom se trouvait, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a servi pour le transit des Roms tchèques, dont près de 350 sont morts directement dans ce camp, sous les yeux de leurs gardiens tchèques. Le reste des prisonniers a été transporté, en 1943, dans le camp d'extermination d'Auschwitz. Durant la guerre, plus de 5500 Roms, sur le total de 6000 vivant en Tchécoslovaquie d'avant-guerre, ont été déportés à Auschwitz. 60 ans après la tragédie, un mémorial honorable aux victimes rom fait toujours défaut à Lety. Une porcherie industrielle occupe, depuis le début des années soixante-dix, l'endroit même où se dressaient les baraquements des Roms déportés. Karel Holomek, président de la Communauté des Roms en Moravie, reste pessimiste quand à la suppression de la porcherie. Il se déclare pessimiste également quand à la possibilité de dédommager les familles des victimes rom. Le problème est que les critères de la loi sur le dédommagement sont très durs. Il craint que sur 8000 demandes réunies, quelques dizaines seulement soient réglées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un ancien site de camp deconcentration tzigane et occupé aujourd'hui par une porcherie, un autre par un camp de vacance... pourquoi cette destruction de lamémoire de cet ethnocide, pourquoi cette différence de traitement. Seul le racisme l'explique.

 

26.07.2013 Lety: la mémoire ou la porcherie Nouvelles
09.07.2012 La polémique autour de l’ancien camp rom de Lety continue Nouvelles
06.02.2012 Pologne Aller-Retour - film documentaire réalisé par Anna Pitoun Nouvelles
14.10.2010 La porcherie restera sur l'emplacement du camp de concentration rom de Lety Nouvelles
23.08.2010 A Hodonín, la mémoire du génocide rom renaît peu à peu Nouvelles
25.08.2009 Cérémonie du souvenir aux victimes roms à Hodonín Nouvelles
15.05.2008 Lety : la mémoire dans le purin Nouvelles
15.02.2008 Lety : la mémoire dans le purin Nouvelles
15.01.2008 Lety : la mémoire dans le purin



 

Un site à visiter pour ceux qui désirent en savoir d'avantage sur les roms Tchèques, leur passé, leur présent  mais aussi sur leur actuels  bourreaux néo-nazis en Tchéquie et compléments d'infos : Roms tchèques



 

 

Quelques photos des archives du site

 

 

 

Film Cinka Panna – La fille au talent divin 
Tania Magy et sa caravane musée

Marina et Moreno Quartet au festival Khamoro

Dhoad Gypsies of Rajasthan Les Gitans Dhoad du Rajasthan à Prague

Journée internationale des Roms - concert à Prague

Miss Gypsy World



Au sujet des néo-nazis

Le mouvement néo-nazi tchèque se professionnalise

Extrait :


« Les néo-nazis ont surtout tendance à s’adresser au grand public. Il y a toujours des personnes qui émergent sur la scène néo-nazie et qui veulent être, dans ce sens, meilleurs que leurs prédécesseurs. Je ne pense pas que l’extrémisme constitue une menace plus importante que dans les années 1990 par exemple, car à cette époque-là, le nombre d’actes de violence était beaucoup plus élevé qu’à présent.

Je dirais plutôt que la scène néo-nazie se professionnalise et qu’elle se prépare à une éventuelle crise en Europe. »


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Métastases du nazisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives