25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 10:28
LIEN pour en savoir plus : Les hommes naissent libres et egaux... | Bloguez.com
De nombreux sites parlent de Léonard Peltier, du scandale de son incarcération indéfiniment prolongée alors qu'il fut condamné sans peuve. Voici quelques extraits pour introduire à ce scandale. Dans un de ses livres Mary Brave World raconte l'occupation de Woudned Knee...

Voir aussi publié par  SERGE ADAM ce billet, en cliquant sur la vidéo vous arriverez sur une page you tube qui vous conduit à de nombreux liens de vidéos (en anglais mais les images parlent )

Solidarity

 

leonard_speaks

Le 11 octobre dernier, plusieurs centaines de personnes se sont réunies à PARIS à l’occasion de la journée internationale de la solidarité avec les peuples indigènes d’Amérique. Le président du Comité de soutien de Léonard Peltier a lu un texte écrit par celui-ci, qui est à ce jour le plus ancien prisonnier politique au monde.

Un texte à méditer

« Salut à tous mes parents présents partout dans le monde !
Je suis particulièrement désolé de ne pas pouvoir être parmi vous aujourd’hui. Je suis profondément honoré de pouvoir vous parler même si c’est par la voix de quelqu’un d’autre. D’abord, je veux vous féliciter pour le dévouement avec lequel vous défendez les droits des peuples indigènes partout dans le monde. La prison est une façon d’approfondir sa réflexion comme cela doit être le cas, je suppose, de toute forme d’isolement. Dans ma réflexion, je suis souvent parvenu à la conclusion que ma relation avec le Créateur, ma famille, notre terre, mes amis et parents indigènes est la chose la plus importante pour moi. J’essaye de suivre ce qui se passe dans le monde par tous les moyens de communications possibles. Je sais que beaucoup d’entre vous sont persécutés et chassés de leurs maisons dans leurs propres pays. Je sais que beaucoup d’entre vous sont exploités, que leurs ressources leur sont arrachées et je sais aussi  que souvent vos frères sont tués parce que des multinationales veulent s’emparer des richesses de votre terre. Je veux que vous sachiez que pour moi nous avons un ennemi commun. Cet ennemi commun a plusieurs visages. Il parle différentes langues et porte différents uniformes. Mais sa motivation reste toujours la même ; cet ennemi est motivé par son obsession de la richesse et par son avidité, arrachant toujours à la terre plus qu’il n’a besoin. Je ne peux pas dire que je connais la solution pour notre survie. Je suis sûr qu’il n’existe pas une seule réponse mais je crois vraiment que quelle que soit cette réponse, elle doit commencer par s’appuyer sur nous. Nous devons trouver les moyens de nous rendre forts, de rendre nos enfants forts, de rendre notre foi forte ainsi que notre lien avec le Créateur. Nous devons apprendre à utiliser les outils d’aujourd’hui pour nous protéger demain contre les défis de leur avidité. Nous devons sans relâche enseigner à nos enfants à se défendre. Nous devons sans relâche mettre en garde nos enfants afin qu’il ne deviennent pas comme notre ennemi. Nous devons avec acharnement apprendre à nos enfants à respecter notre Mère Terre, le Créateur, leurs amis et à comprendre la vision de leurs frères, en restant vigilants et très attentifs à leurs terres et leurs ressources.
Quelqu’un a dit un jour que la plus grande bataille qu’un guerrier doit mener est celle qui est à l’intérieur de lui-même. Nous devons nous développer d’abord et ensuite savoir faire preuve d’autodiscipline et de respect de nous-mêmes au sein de notre propre communauté. J’ai vu maintes et maintes fois que certains de nos frères se sont détruits eux-mêmes à l’intérieur de leur propre organisation avant d’affronter leurs ennemis. J’espère n’avoir offensé personne par mes paroles ; je suis simplement honnête et je souligne les défis les plus importants auxquels nous devons faire face. Nous ne pouvons exiger la défense de nos droits, le respect des autres et la liberté sans être en position de force. Un des moyens pour accroître notre force est de rechercher continuellement  à développer notre réseau de relation, à former des alliances comme nous le faisons aujourd’hui.
Aussi nous devrions chercher à apprendre au monde nos traditions qui nous ont permis de survivre ainsi que la plus grande œuvre du Créateur qui est notre Mère Terre. Nous devrions apprendre au monde que le technologie la plus moderne dans tout l’univers est celle du Créateur. La chose la plus productive que nous pouvons faire et de rechercher à vivre en harmonie avec cette technologie, avec l’environnement que le Créateur nous a offert.
Et peut-être qu’en développant cet enseignement nous trouverons un moyen de détruire nos ennemis en les transformant en amis. Dans le même temps, nous devons rester forts et rendre forts nos enfants. Nous devons faire avancer nos réseaux et nos alliances. Mon cœur et mon amour sont avec vous, de même que mes pensées et mes prières.

Votre frère,
Avec l’esprit de Crazy Horse

Leonard Peltier 
USP Lewisburg US Penitentiary PO Box 1000 Lewisburg PA 17837-1000







Leonard Peltier est un militant Lakota/Anishinabe agé de 63 ans accusé sans aucune preuve d'avoir tué 2 agents du FBI et emprisonné depuis le 6 Février 1976 (condamné à 2 peines à perpétuité).

En1985, le gouvernement sans aucune révision du procès a changé le chef d'accusation de meurtre au premier degré en complicité de meurtre.
La Cour d'Appel a énoncé qu'il y avait un abus clair du procédé d'investigation qui montrait de forts doutes sur le cas du gouvernement. De plus chaque appel s'est terminé avec Leonard se voyant refuser la justice et un nouveau procès par des échappatoires juridiques plutôt que par le bien-fondé et la justesse de leur argumentation. Cependant un des juges qui a refusé deux des appels, a écrit au Président, l'exhortant à commuer la peine de Peltier.
Le12 juin 2000, une nouvelle étude a été faite pour savoir si la liberté conditionnelle pouvait-être accordée à Leonard. Celle-ci a été négative et renvoyée à 2008.
Si Leonard avait un nouveau procès, il serait reconnu innocent !
Son peuple se bat pour lui, beaucoup de personnalités se battent pour lui, soutenez les pour libérer un homme innocent en signant la pétition Leonard Peltier. (voir sur le site)

"Mon crime est d'être indien. Quel est le votre?" Leonard Peltier
Help to Free an Innocent Man !
Free Leonard Peltier !



Les hommes naissent libres et egaux...


17/5/2009 -

Please Sign!

 

Leonard Peltier,prison,action urgente,petition

Waymart. Pennsylvanie. Etats-Unis. Tant d’années pour un crime toujours nié. Tant de grands chefs en campagne qui ont promis. Tant de signaux de fumée dans le monde entier.

Durant la première quinzaine de janvier 2009, le site américain Change.org qui promeut l'élaboration d'une liste de mesures d'urgence à soumettre au Président élu Obama classe en 12ème position sa libération immédiate.

Le jeudi 8 janvier 2008, Léonard Peltier est informé de son transfert du pénitencier de Leavenworth au Kansas pour la prison de Lewisburg située en Pennsylvanie et ce dès lundi 12 janvier 2009. Dans la même missive, il lui est accordé le droit de solliciter une libération conditionnelle en février 2009. Peu de jours après son arrivée au Canaan Federal Penitentiary, Leonard Peltier a été pris à partie par des prisonniers et est sévèrement blessé. Ne voulant pas dénoncer ses agresseurs, il n'est pas considéré comme victime par le système pénitentiaire, et est donc placé en confinement avec un seul repas par jour. Ses jours seraient en danger selon son site officiel, qui rappelle que Leonard Peltier est diabétique, et qu'un tel traitement met en jeu sa santé.

Et je chevauche toujours à travers cette prison qu’est ma vie. Ça fait combien de temps déjà ? Trente ans ? Plus ? Je ne compte plus. Je suis vieux. Je suis fatigué. Je suis malade.

Et voilà qu’on me tend une embuscade, ici, dans ce camp où j’ai été transféré. De minables cow-boys me jettent à terre, me frappent et me voici comme dans les mauvais films, quand l’indien ridicule ne sait pas se tenir en selle.

Quel shérif les a envoyés ? Quelle récompense vont-ils recevoir ?

Et c’est moi l’interné ! Et c’est moi le coupable ! Je suis en chambre d’isolement. Je ne reçois qu’un repas par jour.

Ne me laissez pas seul : je dois survivre. Mon histoire fait tomber le masque de toute l’Amérique coloniale.

Je ne suis pas une légende. Ici, maintenant, je suis un amérindien. Je suis un prisonnier de guerre. Je suis l’incarnation de votre soif de justice et de liberté. ((texte de Barbara Moreau)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Toutes Dernières Archives