12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 17:04




Un texte qui sucite la réflexion trouvé sur un site qui vaut le détour

Epidémie et pandémie mondiale. Vaccination de la population contre le virus A/H1N1 de la grippe porcine, que les OGM de Monsanto ont fait muter et qui s'en prend maintenant à l'homme, seul responsable

 


Pouvons-nous réellement avoir confiance à ce que veulent nous faire avaler les multinationales sous couvert des chefs d'état? Nous savons que l'argent est le nerf de la guerre que se livrent les grands groupes industriels. Tous les moyens sont bons pour en gagner davantage, et souvent au mépris de la santé des populations, du monde animal et végétal. Ce n'est pas une accusation, c'est un constat de l'état de santé de la planète. Et nous en sommes tous plus ou moins responsables à quelque niveau que ce soit.



Devons nous accepter cette hérésie, ce suicide collectif pour que quelques uns puissent se coucher sur des matelas de billets de banque? Cette folie du profit qui se traduit par l'exploitation de l'homme par l'homme conduira l'humanité a sa destruction pure et simple si nous continuons à accepter béatement ces comportements irresponsables et égoïstes.




















De nombreuses informations circulent sur le vaccin qu'on nous prépare à toute vitesse. Sans tomber dans la paranoïa du "complot" ou du "nouvel ordre mondial", nous sommes en droit de nous demander si nous ne sommes pas arrivés à un point critique du "tout argent". Des médecins s'expriment et sont contre certains vaccins. Pourquoi auraient-ils tort ? Les multinationales détiendraient-elles la vérité? Pourquoi les pays pauvres ont-ils tant de mal à obtenir des médicaments contrairement à nous, pays riches qui croulons sous les boîtes de comprimés? Pourquoi? Vous avez certainement une idée, non?



Observez la publicité des produits de consommation. Maintenant on vous précise que c'est "sans conservateur", aux "extraits naturels" et non plus de synthèse, "sans Paraben", etc. N'est-ce pas là la reconnaissance que ce qu'on nous a fait avaler précédemment était dangereux pour notre santé?




Pouvons nous avoir confiance à l'industrie pharmaceutique qui emplit l'actualité? Pourquoi tant de précipitation dans l'élaboration d'un vaccin contre une grippe qui a bien moins tué que toutes les autres formes d'accidents et catastrophes naturelles? Le virus pourrait muter? Probablement. Tous les virus mutent puisque chaque année à l'automne, un vaccin différent est vendu à grand renfort de publicité. Mais le vaccin en cours ne serait d'aucune utilité contre cette mutation. Il faudrait en fabriquer un nouveau...




Et si tout le monde tombait malade en même temps? C'est peut-être ce que craignent nos chef d'Etat? Pas bon pour l'économie du pays là! Et les fabriquant de vaccins sont en concurrence. Qui va obtenir le marché juteux ? Il faudra bien aussi amortir l'investissement de recherche. Donc on n'a pas le droit à l'erreur, et quand une erreur est commise, on peut penser qu'on ne le dira pas. Cà s'est déjà produit dans le passé lorsque des médicaments ont dû être retirés du marché.




Alors réfléchissons bien à ce qui se trame dans l'urgence et faisons fonctionner nos neurones !




Jacques Dusens, lanceur d'alerte pour Terre sacrée, le 7 août 2009

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Jean Jacques GABRO 12/08/2009 20:50

Je suis un internaute de La réunion et j'ai 19.Et je suis tomber sur votre blog il y a seulement qq jours...Et j'avoue que je trouve vraiment surprenant que chaques articles que vous faites coincide "grosso modo" a tout ce que je peux penser en ce moment et même avant.C'est dingue, car pareil pour vous, j'avais pris bcp plus conscience le paradoxe que les publicitées nous font avaler. Nottament par une publicité, montrant un certain jus d'orange de la marque " soleil delight" ( pour ne pas trop citer la marque ), nous précisant qu'ils sont désormais sans conservateur et sans arome, et tt le tralala qui va avec.Je suis désolé de mon paragraphe et de mon mal pour éxprimer mon ressentimentmais il est tard chez moi, et donc ma téte "bloque".Vraiment, continuer votre blog, car il mérite le détour!

Anne Wolff 13/08/2009 00:02


T'an fais pas la tête qui bloque je connais...je répond en partie à ton autre commentaire en même temps, il y a sur mon blog les textes que j'écris, et je dis ce que je pense au moment où j'écris.
Je sais dans quel sens je vais - le droit à la dignité pour tous, donc les moyens de...-j'ai étudier pas mal de philosophes une pensée qui évolue ne le fait pas sans contrddictions, mais bon, c'est
l'expression qui change, âs le fond. Les textes aue je publie, les uns disent mieux que je ne le ferais ce que je voudrais die, les autre sont là pour susciter la réflexion (y compris la mienne, je
ne peux me définir mieux que comme chercheuse et chercher sincèrement ne va pas sans errances, contradiction et erreurs aussi, ce qui importe c'est la sincérité, l'honnêteté et la capacité de
reconnaître ses erreurs, quitte à se prendre la honte de temps à autre, la honte cela fait avancer : humilité...
Bienvenue sur mon blog et j'espère t'y retrouver.


Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Toutes Dernières Archives