6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 05:10


Un peu en vrac des nouvelles du Sud
Hé oui, nous assistons au retour du pire au Honduras, les maîtres en tortures israéliens sont de retour en Amérique Centrale. Les fantômes d'une époque qu'on croyait révolue reviennet hanter ce pays où ils ont semé la souffrance auparavant. Les participants au mouvement pour un retoure à la démocratie se montre de plus en plus déterminés et ile le faut.
Zelaya qui c'est rendu au Mexique où il a été reçu avec tous les honneurs dus à un président. i a très clairement mis en cause le rôle des "faucons de washington" dans le coup d'état qui l'a écarter du pouvoir pour installer une dictature fasciste dans ce pas qui s'était intégré à l'ALBA. Le positionnement de cinq nouvelles bases US en Colombie donne un coup de fouet aux gouvernements du Sud qui se rapprochent et se concertent pour trouver les formes de résistance à opposer à cette tentative des USA d'imposer à nouveau leur hégémonie dans la région.
Zelaya met aussi Obama en question "Si réellement Obama veut sincèrement mettre fin à ce coup d'état, ses auteurs ne tiendront pas le coup 5 minutes parce que l'économie du Honduras, toutes nos activités, commerciales, militaires et de migration dépendnet des Etats-Unis. nous allons voir jusqu'à quel point il est sincère, la force de sa conviction démocratique" Je pense effectivement que l'absence de réaction d'Obama démontre de manière plus visible que ces manipulations en mtière de politique intérieure et étrangère de quel côté il se trouve : celui des fascistes et de l'oligarchie. Zelaya nous fait également remaersuer, toujours à juste titre, la faiblesse de la communauté internationale : 192 pays ont condamné ce goût d'état, mais la dictature s'installe néanmoins.
Le président du Mexique doit rencontrer Obama les 8 et 9 de ce mois, il compte plaiser la cause du Honduras, et tous attendent pour voir ce qu'il en est vraiment de ce Monsieur. Personnellement comme on sait mon opinion - après recherches et analyses - est faite....je n'attends rien de bon de ce fantoche.

J'ai suivi la conférence de presse que Chavez à donnée aujourd'hui et qui concernait principalement la rupture des relations diplomatiques et commerciales avec la Colombie. Il semble que la stratégie actuelle soit de jouer la carte de la dissuasion, de montrer que tenter de s'attaquer au pays de l'ALBA, c'est prendre le risque de se heurter à des armées capables de tenir le choc.
Comme toujours Chavez rappelle les conséquences d'une guerre, son prix de souffrance, mais nous savons que l'oligarchie qui sème la mort et la douleur sur toute la planète est insensible et que la souffrance des peuples n'est d'aucun prix à côté de leur désir égoïste de satisfaire leur convoitise.
Quand je vois les horreurs pratiquées par l'armée israélienneen Palestine, je suis prise d'un mélange de tristesse et de colère. De nombreux partisans de Zelaya sont des jeunes gens pour qui il représente l'espoir d'un avenir dont les golpistas leur claque la porte au nez. Espoir d'une vie digne, d'une éducation, de contribuer à la contruction de l'avenir du pays. Des jeunes, d'une grande conscience politique ont marché beaucoup pendant 4 jours et quatre nuits dans la montagne, n'ayant qu'un peu d'eau pour tenir, recherchés par l'armée et ils ont rejoint Zelaya au Nicaragua. On les sent habiter d'un immense espoir et d'une grande volonté, pour ces jeunes il n'y aura pas de retour en arrière.
La répression a frappé hier à l'université de Tegucigalpa. Deux étudiants ont été blessés. La rectrice qui tentait de calmer les flics qui avaient pénétré dans la cité universitaire où ils poursuivaient les étudiants a été frappée et jeté au sol. D"autres autorités de l'université et le présidant du comité des droits de l'homme ont été soumis au même traitement
Zelaya a donc entamé une tournée des gouvernements du Sud afin d'obrenir leur soutient, il réitère sa volonté de trouver une solution pacifique et diplomatique et se dit prêt à accepter certains points de la déclaration de San Jose mais s'il se dit prêt à accepter une amnistie politique pour les golpistas mais il n'y aura ni amnistie civile, ni amnistie pénale pour les délits commis. Il ne renonce pas non plus au projet d'installer une démocratie participative qu'il présente avec raison comme la forme avancée de la démocratie.
Ce coup d'état à des conséquence très positives en matière de prise de conscience et dans l'union réalisée par l'ensemble du peuple du Honduras qui surmonte d'éventuel divergence pour s'unir en pleine conscience pour un but commun : amener pacifiquement un retour de la démocratie. Même s'il est évident que si la répression continue à augmenter de violence et de brutalité, il sera inévitable que la réplique soit l'apparition d'une résistance armée.
Radio globo, la seule radio a couverture nationale a donner une information sur la résistance va voir son émetteur coupé. Mardi la répression à sévi à San Pedro miltiples arrestations et 40 blessés. Un jeune homme blessé par balle a été emmené par la police et l'on ignore où il a été emmené, de même une jeune femme a été enlevée par une patrouille et a disparu.
De nombreux avocats se sont mis gratuitement au service du peuple.
Un mouvement original consiste à lancer des messages écrits sur les billets de banque "Dehors les golpistas" "Oui à la constituante". (à suivre...)



 

Des commandos israéliens qui ont l’expérience de la Palestine et de la Colombie entraînent les forces armées du Honduras

Résumé d’une entrevue avec René Andrès Pavon président du Comité des Droits de l’Homme du Honduras.

Il y a des forces paramilitaires qui travaillent en coordination avec les forces armées déclare le leader des Droits de l’Homme du Honduras devant la tombe d’une nouvelle victime.

Cela n’a rien de surprenant. Les principaux professeurs de terrorisme d’état viennent de l’état sioniste pour enseigner la mort, le renseignement, la terreur et la manière de soutenir l’état contre une population qui lutte pour ces droits constitutionnels ou revendiquent ou comme le peuple du Honduras, pour rétablir la démocratie.

 

Entrevue du 2 août 2009 à Tegucigalpa.

Dick Emanuelsson (DE): Hier un communiqué a été publié par le CDDH qui dénonce entre autre chose le fait que le gouvernement de Micheletti a passé contrat avec des commandos israéliens ou des gens qui peuvent entraîner les forces militaires du Honduras. Ce que nous savons de la guerre civile en Colombie, c’est que ces commandos ont également entraîner les forces militaires Colombiennes. Que font les israélites là-bas ?

 

Andrés Pavón (AP): jusqu’à présent ce que nous savons indique que leur mission est de préparer les Forces Armées et la police afin de dissuader les manifestations de manière agressive et violente. Une autre action consiste a revêtir quelques employés de services de sécurité d’uniforme de la police afin qu’ils commettent des agressions directes contreles manifestants. Malgré leur entraînement les policiers hésitent à brutaliser les manifestants, ils leur reste quelque notions de droits humains. Par contre les gardes de sécurité touchent un double salaire et l’impunité leur est garantie. Ce sont des méthodes qui ont été mise au point dans le conflit palestinien et pratiquées  dans certaines actions en Colombie.

DE : Quel est le bilan à cinq semaines du coup d’état ? Combien de gens sont morts, combien  ont été incarcérés, battus, torturés ,

AP : Nous avons un registre que nous tenons depuis le coup d’état. Nous avons enregistré plus de 2200 détentions arbitraires. Et en action directe ou lors de la dissolution de manifestations nous avons enregistré plus de 600 personnes , quant au nombre des blessés lors de manifestation nous en dénombrons plus de 120, trois personnes sont mortes au cours d’actions et trois assassinats sont caractéristique e des morts planifiées et exécutées par ces structures.

De plus 37 personnes ont été tuées par armes à feu pendant le couvre-feu alors que la police et l’armée occupait les rues. Nous nous renseignons pou connaître les noms des victimes afin de pouvoir enquêter de manière pertinente alors que l’état est le principal suspect.

DE : De la mort d’un jeune homme à Paraïso le 24 ou 25 juillet, il y a à présent une photo dans le journal La Tribuna qui fut publiée le jour même de ‘l’enterrement du jeune homme  ou l’on peut voir un officier qui traîne le jeune homme retrouvé mort le lendemain. Où en est l’enquête à ce sujet ?

 

 

AP : Nous avons une enquête pertinente dans le cas de Magdiel, le premier qui fut détenu par la police et victime d’une exécution extrajudiciaire caractérisique. Nous savons que au Danli de Paraïso il y a des structures paramilitaires qui travaillent en collaboration avec les forces armées et la police et qui se trouvent dans ce secteur, nous pensons que le jene homme fut remis par la police à ces structures qui ont commis ce crime barbare. Nous retrouvons des schémas connus dans les agressions qui se produisent dans ces régions.

Une autre des stratégies des israélites est de noyauter des groupes pour manipuler la conscience sociale et faire croire que les leaders du mouvements ont un passé de terroristes ou que nous sommes liés aux structures policières. Hier, une personne me disait qu’ils voulaient imprimer des affiches et les coller sur les murs pour  créer la méfiance dans la population qui n’est toujours pas consciente de qui sont les leaders du mouvement, selon eux et qu’ils veulent informer la population à ce sujet. C’est une stratégie historique en Amérique Latine, qui sert plus tard à justifier les meurtres de ces leaders à partir de leurs contradictions.

DE : La raison pour laquelle tous ces gens sont ici aujourd’hui, c’est qu’hier matin est mort un professeur dirigeant de cette association, Roger Vallejo, à cause d’un tir de franc tireur lors de l’occupation de mercredi de la route Nord de Tegucigalpa par le front National conte el Golpe. Que savez-vous de cela ? Pourquoi un second meurtre par des francs tireurs ? Le premier était celui de l’aéroport, le 5 juillet et maintenant nous avons un second meurtre par un franc tireur qui aurait tiré sur ce Monsieur.

AP : C’est une mort préméditée avec des carastéristiques de sélectivité. Il ont choisit un professeur pour atteindre une association qui fait partie de la résistance et qui compte un grand nombre de membres faisant partie du front. Tout indique que ce fut un acte prémédité. La doctrine du « Estatudo de Roma » sous laquelle une plainte peut être déposée auprès de la court pénale internationale établit qu’il n’est pas nécessaire de connaître le nom de celui qui a tiré, il suffit de connaître celui qui dirige la politique répressive contre une réunion de la population civile avec l’intention de provoquer des réactions psychologique dans la population. Il ne fait donc aucun doute, la préméditation fera l’objet d’une requête formelle dans des organismes du pays dont il est certains qu’ils sont liés avec les structures de répression. Mais cela va nous permettre de démontrer devant le tribunal  International qu’il s’est passé ici des choses qui sont une politique de l’Etat et que cette politique de l’état contribue à générer toutes sortes d’actes de répression que nous subissons actuellement.

DE : Est-ce que le choix de ce Monsieur pourait avoir été fait sur le conseil des Israéliens ?

AP: Bien sûr ! Cela coïncide tout à fait avec les caractéristiques que l’on retrouve dans le conflit colombien […] Ici au Honduras le rapport des forces n’est pas le même qu’en Colombie, ici nous sommes des civils armés d’une conscience de valeur, de vérité et nous n’utilisons rien de plus en matière d’autodéfense que de temps en temps une pierre ou un coup de bâton. Eux ont aussi leur méthode pour intervenir dans des situations comme celles-ci qui ressemble à ce qui ce passe à Gaza et dans ce secteur de Sud Jordanie.

DE: En parlant de la Colombie, quand Obama est devenu président beaucoup de gens espérait que la politique belliciste des USA allait changer radicalement. Mais ce que nous avons vu c’est la réactivation de la 4ème flotte au qui continue à voguer de l’Alaska  au Nors jusqu’à la Patagonie au Sud. Ils prétendent installer 5 nouvelles bases en Colombie, et trois d’entre elles à la frontière du Venezuela et une à la Bahia Malaga qui est à la côte pacifique entre Amérique centrale et Equateur. Rien n’indique que cette politique belliciste va prendre fin. Si Hillary Clinton avait souhaiter faire quelque chose contre le gouvernement de Micheletti, pourquoi n(ont-ils rien fait d’autre que d’enlever les visas de 4 fonctionnaires de ce gouvernement, ce sont des actions cosmétiques. Ou comment faut-ils les considérer ?

AP: Ce que dit Obama reflète une réalité et ce que font ses plus proches collaborateurs ou ce groupe connu comme les faucons, c’est un autre discours et une autre pratique. Ceci donne une lecture qui considère qu’Obama affronte un conflit similaire à celui qu’affronte d’autres gouvernements en Amérique Latine. Il pourrait y avoir des coups d’états également en Equateur, en Bolivie, au Nicaragua, à El Salvador. On peit égélement penser que aux USA aussi tôt ou tard, il pourrait y avoir un coup d’étatce sont des choses inimaginables qui pourraient devenir une réalité.

D’un autre côté, une autre lecture du conflit est possible et cette lecture pourrait être que les plus proches d’Obama lui vendent l’idée que c’est l’occasion de retrouver son rôle de gendarme en Amérique latine. Parce que nous avons demandé qu’il ne fasse pas que retirer des visas, nous lui disions presque qu’il y avait une intervention militaire similaire à celle qui c’est produite en Haiti, et cela alors qu’il est bien possible que le gouvernement d’Obama prétende se donner du prestige à travers une situation comme celle-ci.

Je suis certains que si les marines interviennent au Honduras ils seront applaudit par un tas de gens  qui ne verront pas que nous ouvrons la porte pour de futures interventions en Amérique Latine

Ce sont des détails du scénario. Il est clair que si c’est à cela que pense Obama, il ne va pas le faire maintenant, cela il va attendre qu’il y ait des élections au Honduras et ainsi écarter tout à fait la possibilité que le Président Zelaya de céder à la pression sociale qui exige la création d’une assemblée constituante.

 

traduction presque intégrale de l'article de Cuba debate

Comandos israelitas con experiencias de Palestina y Colombia capacitan a las FF.AA. de Honduras (+ Audio) | Cubadebate

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives