31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 13:34




18 heures
Micheletti annonce qu'il s'oppose absolument à la restitution de Mel Zelaya.
De plus en plus il semble que l'oligarchie cherche à déclencher une guerre civile. une belle bande d'ordures qui n'ont aucun respect de la dignité humaine, de la vie.
Le pays est en grève générale depuis hier.
Xiomara Zelaya est revenue à Tegucigalpa (je n'en sais pas plus)
Il faut arrêter la répression sauvage, les assassinats se multiplient, les blessés, les incarcelations aussi et le pays vit une catastrophe humanitaire car l'économie s'écroule.
La répression sera dorénavant systématique annoncent les forces de "l'Ordre".
e, ce qui concenre le professuer blessé à la tête, les médecins disent qu'il n'y a aucun espoir car la masse cérébrale est atteinte.
La dictature s'intensifie et le peuple hondurien est sacrifié sur l'autel de l'oligachie




Un professeur touché à la tête par une balle se débat entre vie et mort, 25 blessés et 88 arrestations hier à Tegucigalpa. La répression  violente hier d'une manifestation pacifique a été la plus brutale depuis le coup d'état. Les forces de répression ne se sont pas contentées d'utiliser des balles de caoutchoux, elles ont aussi tirer à balles réelles.
les forces de polices circulaient dans les couloirs des hopitaux, repéraient les leaders, elles ont même fait irruption dans la salle où était opéré le professeur touché à la tête après avoir menacé de mort ses compagnons qui attendaient dehors. Ce que redoutent les résistants c'est que se reproduisent des actes qui ont eu lieux dans les années 80, quand les blessés étaient enlevé des hôpitaux vivants et déclarés morts pour ne plus reparaïtre.
L'ambassadeur des USA au Honduras s'est rendu à Managua pour rencontrer Zelaya alors que Goriletti appelait une commission de dialogue entre toutes les "forces" du Honduras.



Les personnes arrêtées dont des enfants ont été conduites par la police dans une maison particulière.
Parmi les personnes arrêtées plusieurs dirigeants des mouvement sociaux, d'autres ont subi les coups de matraques. Quand aux lacrimogènes elles étaient lancées depuis un hélicoptère.
La répression était vraiment féroce, des vitres de voitures et des vitrines de magasins ont été brisées par les forces de l'Ordre.
Le dirigeant du front de résistance et candidat indépendant à l'élection présidentielleCarlos H; Reyes à lui aussi été arrêté.Il souffre d'une blessure de balle à l'oreille et a un bras fracturé. Il est toujours à l'hôpital.



Les caméras étaient systématiquement détruites et des journalistes y compris des journalistes internationaux n'ont pas été épargné par les matraques.
Dans différentes régions du pays des faits similaires ce sont produits.Après la violence des privations d'eau, de nourriture et d'abri, la torture et l'assassinat d'un jeune manifestant à Paraiso, la répression a monté de plusieurs crans de vioence alors que les manifestations restaient pacifiques.
Le peuple du Honduras appelle à la solidarité internationale, à faire pression sur nos gouvernements pour qu'ils sanctionne la dictature. Le pays est à présent en grève générale, mais is les choses continuent en ce sens, il est clair que la situation va dégénerer en guerre civile. Chaque emprisonnement, chaque blessé, chaque assassinat rend le situation plus irréversible et jamais ce peuple qui se bat depuis un mois pour sa dignité n'admettra que les golpistas restent impunis.



Un seuil de violence a donc été franchit par les forces de répression qui jusque là se contentait de surveiller de près les manifestants. La résistance va elle aussi envisager d'autres stratégies car il est évident que des instructions ont été donné pour démanteler les mouvements sociaux dans tous le pays. La dictature n'hésite pas a fabriquer de faux documents pour incriminer les dirigeants du mouvements.



Les récits des personnes qui ont subi la répression, ceux des témoins, les images qui montrents les évènements sont accablants pour le régime usurpateur du pouvoir qui est une dicature militaire et médiatique qui nous ramène à une époque que nous pensions révolue.
Les détenus témoignent dont des mineurs également des conditions de détention, il sont frappés et maltraités.t,

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Toutes Dernières Archives