25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 10:07



23 heures
Pas grand chose à ajouter. Si que duro ! Un jeune retrouvé mort et torturé ce matin à Paraiso. Et la famille de Zelaya retenue à la frontière...et quoi ? Et toujours l'illusion que les peuples du monde sont mobilisés contre le coup d'état. No se... une triste farce, qui se joue à la face du monde qui n'en a rien à fiche. Je continuerai à relayer ce qui se passe, mais sans trop de conviction en ce qui concerne une issue immédiate.



Et avec la tristesse de me dire que ce peuple qui lutte pacifiquement depuis un mois contre ceux qui ont déjà prouvé leur compétence de tortionnaire à travers tout le sous-continent va devoir reprendre les armes pour reconquérir sa liberté..



Et que nous ici ne sommes pas capables d'obliger nos gouvernements à se bouger le cul pour assumer leur position officielle. Bof...et oui la guerre aussi commence en Amérique latine, la dictature vient ici. Et alors, l'inertie est généralisée par ici et la lutte pleine d'espoir là-bas passera par tout ce sang et ses larmes promis par Obama aux peuples du monde. Nous allons connaître notre douleur...ici nous l'aurons bien cherché mais pour le peuple du Honduras, pour tous les gens qui luttent là-bas pour les droits humains, oui j'ai le coeur serré.



11 heures


Lamentable, je l'exprime dans mon humeur du jour...immobilisme, c'est ce que dégage cette station de Zelaya sur le fil de la frontière., hier soir, heure locale  Il est resté là bloqué, accroché au téléphone pour tenter d'entamer un dialogue...avec qui, avec ceux qui devraient être expulsés manu militari du pouvoir confisqué et emprisonnés. Avec des chefs militaires qui auraient du être jugés depuis longtemps pour les crimes qu'ils ont commis su ce sous continent.



Je ne vois rien à ajouter pour le moment, nous verrons tout à l'heure la suite, mais sans un soutien concret, effectif, international, la situation me semble compromise. Triste farce qu'on nous joue là. Nada que decir

On le voit bien qu'il ne faudrait pas grand chose pour renverser la situation qui vire à la sinistre farce. Les petits militaires n'ont pas l'air très convaincus...Rien que la forme que prend ce retour est l'expression de l'échec de la démocratie à l'échelle internationale. Sachez-le et préparez-vous aux temps très durs qui nous attendent...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives