12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 13:14




Nous entrons dans une période de chaos géopolitique généralisé. A force de manipuler, de diviser, de créer la zizanie depuis le début du siècle dernier les oligarques internationaux ont semé un bordel total. Des voisins aux philosophies ethnies, religions et philosophies complètement différentes qui autrefois vivaient en bonne harmonie et parfois en bonne cohabitation sont devenus d’inconciliables ennemis. De même pour une coexistence de classes sociales.

Un excellent exemple est celui de la Palestine où Juifs et Palestiniens vivaient en bon entente avant la création artificielle de cet Etat d’Israël Sioniste que le judaïsme réprouve car il est dit dans les textes religieux que les juifs n’auront pas de pays et participeront à la vie des autres nations. Un ami juif me parlait hier des opposants au sionisme, à la politique innommable du gouvernement hébreux,  nombreux en Israël qui sont persécutés, emprisonnés…et pire. Et dont on ne parle pas ici.

C’est le grand bordel, cela pète de toute part et ce n’est qu’un début. L’occident va périr étouffé par son manque de solidarité, par son mépris des autres peuples. Lutte interethniques, luttes religieuses et luttes de classes se multiplient et se conjuguent, l’accumulation de ressentiments, de haines créent de l’inconciliable. Nous sommes entrés dans l’ère de la géopolitique du chaos généralisé.

Je ne sais pas qui parmi vous blogueurs est au service des oligarques internationaux semant insidieusement la désinformation et l’intoxication dans les consciences. J’ai bien ma petite idée mais je me garderai d’accuser et de jeter la suspicion sans preuve.  Presque 40 ans de résistance au système m’ont appris à reconnaître les grandes oreilles des indics et à décoder ce qui se cache derrière les belles paroles et les professions de foi. J’y ai consacré ma vie.

Comme Chavez qui lance un appel désespéré à Obama pour qu’il change cette politique d’ingérence belliqueuse occulte qu’il mène en Amérique démocratique, pas parce qu’il a peur, loin de là. Parce en tant que personne profondément humaine, en tant que  bon chef militaire d’une armée de libération, il souffre à l’idée de toutes ces douleurs à venir qui pourraient être évitées. Par ce profond amour et respect du peuple, du petit peuple qui anime son combat.

Comme Chavez à Obama, je vous lance à vous qui êtes aujourd’hui les serpents venimeux d’une intoxication occulte, souterraine : il  est encore temps de changer de camp, de cesser d’être des traitres pour vous mettre du côté des humains en lutte. Il est temps de troquer votre désir d’importance personnelle contre un peu de cœur.  Il est temps de changer vos idéologies pourries au service de dégénérés pour vous mettre au service de la lutte internationale du peuple des humains. Après il sera trop tard et vous risquez bien de faire les frais de votre mépris de nous qui sommes les gens d’en bas.

Puissiez-vous, vous, les désinformateurs patentés, porter lourd dans ce qui vous sert de conscience  le poids culpabilité des douleurs à venir que vous aurez contribué à générer.

 

Anne

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Tu as le droit de piquer une sainte colère, comme le capitaine Hadock... « Tonnerre de Brest »...<br /> Un peu d'humour pour se détendre et de sarcasmes ne fait pas de tort.<br /> Espérons que d'autres comme toi feront la même chose. <br /> J'ai publié un article d'un prof du Québec sur mon blogue concernant le Honduras, un point de vue intéressant.<br /> Passe une bonne journée et à bientôt.
Répondre
A
<br /> Je viens voir, je complète ma liste de liens là....puis je vais prendre l'air et le soleil...<br /> <br /> <br />
S
Effectivement, Obama détient le pouvoir de ceux qu'ils représentent et beaucoup de personnes de mon pays commencent à se questionner sur sa véritable politique... et ses véritables intentions... On peut changer de visage et de rhétorique, mais c'est dans les gestes et actions que l'on mesure le discours et présentement, à part de belles paroles il n’y a pas vraiment de changement... À suivre...<br /> À la prochaine.
Répondre
A
<br /> Pour la première fois j'insulte personellement quelqu'un sur mon blog et c'est Obama, car il a trompé le peuple d'une manière éhontée : ignoble faux cul de petit blanc, je réitère.<br /> <br /> <br />
S
Je vais lire ton dossier sur le Honduras aussitôt que tu le publieras. Pour mes articles, ce n'est pas une urgence. D'ailleurs l'article sur Jackson c'est une mise au point fait par un journaliste qui propose souvent des points de vues intéressantes sur différents sujets. Son article permet de méditer sur les valeurs que proposent les grands médias.<br /> Je te laisse et je retourne a mes lectures. <br /> À la prochaine.
Répondre
A
<br /> Tout de même, comprendre Obama qui tient le sort du monde entre ses mains, ce n'est pas rien.<br /> <br /> <br />
S
Aujourd'hui je vais publier un article assez critique et intéressant sur Michael Jackson..pour faire changement, et aussi un article sur les tensions en Chine, un autre point de vue critique.<br /> À la prochaine.
Répondre
A
<br /> Je suis passée sur ton blog ce matin, mais pas encore eu le temps de lire le long article que tu as publié sur Obama, je l'ai parcouru et me suis promis de revenir plus tard le lire tranquillement.<br /> Je viens de terminer ce que je voulais faire aujourd'hui....Mais je me sens enfin reposée et j'ai posé les bases pour le Honduras, j'aurai moins de boulot à présent, là j'ai fait beaucoup de<br /> recherches pour retracer l'histoire du coup d'état. Mainteant ce sera l'actualité à suivre. J'ai fait un nouveau système de brèves et liens à actualiser.<br /> Je viendrai te lire tout à l'heure. La Chine j'oublie, trop d'info en tête mais Obama, un peu que cela m'interesse...un sale hypocrite manipulateur à mon avis ! ! ! Je te dirai ce que j'en pense<br /> après avoir lu.<br /> <br /> <br />
S
Je trouve ton commentaire intéressant et pertinent. À qui faire confiance dans la sphère des « blogueurs » et aux informations qu'ils contiennent tout comme aux grands médias qui nous rapportent souvent des propos déformés de leur contexte.<br /> Je crois pour ma part qu'il faut fonder notre point de vue sur une question en regardant plusieurs points de vue et sources contradictoires et conserver son esprit critique. C'est là que réside tout le problème. <br /> Je n'ai plus les écrits donc je ne peux pas le citer, mais je crois que c’est Gramsci dans ses écrits de prisons souhaitait un organisme de contrôle du pouvoir permanent et indépendant pour assurer qu'il ne devienne pas une source de corruption.<br /> De toute façon, je pense que d'avoir constamment le bien-être de la collectivité et des humains en tête, on ne peut pas se tromper.<br /> Il est clair que la vérité n'est pas toujours à notre portée et sa quête comporte bien des écueils. <br /> En passant j'ai lu un article d'un groupe trotskiste qui fait la critique du Honduras, il est assez radical et puriste sur les principes. Je ne peux pas endosser entièrement leur position ni la contredire, mais la réfléchir. Voici le lien :<br /> http://www.wsws.org/francais/News/2009/jul2009/coup-j09.shtml
Répondre
A
<br /> Et oui Serge, je cherche des informations contradictoires qui ébranlent mes convictions et je les reconstruis sur les bases sûres de l'éprouvé, c'est beaucoup de boulot, mais cela vaut le coup.<br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Toutes Dernières Archives