2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 10:56


J'ai un pressentiment en ce moment qui me dit : "Attention  aux mouvements de masses, attention à la tentation de l'insurrection violente, jouer au pot de terre contre le pot de fer n'est pas la bonne solution. Les montées de violence et de haine réciproque n'amènent jamais rien de bon. Je reconnais la nécessité de la lutte armée en un seul cas : la légitime défense et m'interroge en ce moment en mon âme et conscience quand aux limites à apporter à ce concept dans les cas de résistance collective. C'est vraiment un problème vertigineux et délicat.

 


 J'ai commencé des recherches car je voudrais publier un hommage à Malcom X, résistant noir étasunien musulman assassiné, Soulever le débat sur la dimension violente de sa lutte. J'aimerais porter l'attention sur le fait que la rencontre des musulmans de toutes origines lors de son pèlerinage à la Mecque a mis fin à son racisme; l'a ouvert à la tolérance lui montrant une dimension de fraternité entre personnes qui avait mis fin au racisme radical qu'il développait jusque-là contre les blancs, motivé par les abominables exactions des blancs contre lui, contre ses proches. J'ai fait des recherches mais pas encore trouvé de textes qui me conviennent.

La violence est au coeur de mes préoccupations actuelles, celles qui se préparent et se subodorent. Je sens que le pouvoir en place la souhaite pour pouvoir utiliser les moyens de répression qu'il a préparés. Cela pourrait mener au carnage. Comment l'éviter tout en menant une résistance efficace ?

 

Un conseil à tous : méfiez-vous des mouvements de masse, ne vous laissez pas entraîner par la force des inconscients collectifs, la violence légitime est toujours le fait de personnes qui agissent en toute conscience et détermination pour protéger leur intégrité et celle de ceux qui leur sont chers, jamais le mouvement aveugle d'un débordement émotionnel des frustrations refoulées. Ne jouez pas au héros, notre cause n'a que faire des héros, nous avons besoin de compagnons biens vivants pour faire avance la cause du bonheur et de l'amour.

Chaque fois que cela vous est possible, battez-vous pour et non contre.  Ne cherchez pas l’affrontement direct, ne vous laissez pas entraîner dans des mouvements de foule, vous seriez perdant et la résistance également. N’ayez pas vocation de martyr, faites exister le bonheur, la joie, la beauté chaque fois que c’est possible, car ce faisant vous ferez acte de résistance.

Anne

Ce texte à pour origine le commentaire que j’ai laissé sur le blog de Serge Adam SERGE ADAM Pour l’article  Hommage à Carlo Giuliani 23 ans mort au sommet du G-8qui présente une vidéo de l’évènement qui a été proposée par Chien Guevara qui la mise à l’honneur sur son blog Chien Guevara.


Je pensais aborder ce sujet à mon retour plus longuement mais un sentiment d’urgence me pousse à formuler dès maintenant ce premier avertissement me réservant de publier un plus long texte sur ce thème quand je verrai plus clair sur ce sujet délicat, crucial et brûlant : la question de la « légitime violence ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans anne humeur du jour
commenter cet article

commentaires

Serge Adam 02/07/2009 18:08

La question de la violence et de son rôle est très pertinente. Une révolution armée se doit d'être préparée et organisée avec des objectifs et un programme politique précis. Sur ce sujet j'aime bien le texte de Friedrich Engels « Théorie de la violence ».
À bientôt

Anne Wolff 02/07/2009 18:53


Je ne connais pas ce texte. J'en suis restée à la dialectique du maître et de l'esclave.
Merci du renseignement.
D'accord avec ce que tu dis, mais avant la stratégie, la légitimité est une question d'une grande délicatesse. Ne pas entrer dans une spirale d'escalade, déminer chaque fois que c'est possible.
 Anne


Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives