28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 09:35

Fabriquer et habiter sa yourte, s'engager et inventer un nouvel art de vivre. Blog politique et spirituel en lutte pour le droit à l'auto-détermination de l'habitat social -écolo, pour la reconnaissance des Etablissements Humains Modestes et Légers.





Si je ne pouvais un indiquer qu'un, ce serait celui là, le blog de Sylvie Barbesse. Voyez, lisez que pourrai-je ajouter.
Anne

ma barque, ma yourte

Être là, dans la yourte, à chaque instant,

P1040263

à contempler, du matin au soir,

P1040477

la circulation limpide et chatoyante de la lumière,

être là, à s'enfoncer corps et âme dans le chromatisme

que chaque élévation du soleil dessine dans le cercle de la yourte,

P1040770

être là, lentement sur l'onde, réparant mes filets

en traversant la vie sur la barque du jour,

sylvie_photo_f_vrirer_09_107

être là, irradiée, du levant au couchant,

par l'astre capté dans le ventre de la yourte,

P1040773

tanguer, quand les rayons s'obliquent, en ramassant

dans sa mémoire le nuancier infini du créateur céleste,

voilà les seuls voyages qui me ravissent,

2_Montgolfieres

la seule aventure qui me comble.

Tout est là, entièrement, absolument.

Dans ma cabane en coton,

P1040731

vulnérable et vacillante, loin des fureurs hurlantes,

dans le silence des arbres et le murmure de la forêt,

le monde se déploie en kaléidoscope,

plénitude offerte par tout ce dont je me suis débarrassée.

P1040761

En ce début d'été où l'équilibre des températures

ouvre la puissance des sens,

se creusent de nouveaux sillons dans la profondeur de la perception.

DSC_3280

Humanité gaspilleuse de tes talents poétiques,

humanité obligée de transmutation,

DSC_3175

il te faut maintenant descendre dans l'antre de ta conscience

chercher le flambeau immortel, l'or du cœur,

qui nous délivrera des illusions.

Il te faut écouter les derniers conseils

des peuples martyrisés par les civilisateurs blancs qui,

m107

pour avoir traversé les déserts et la mort

détiennent les solutions de la survie.

DSC_0004_2

D'eux tu hériteras de la sagesse qui sait

h88

qu'en restant tranquille chez soi la porte  ouverte,

sans bouger, sans produire, sans piller, sans aider par la force,

attendant sans attendre la visite et la rencontre,

102_0248_IMG_1

on laisse murir le pardon et la réconciliation,

la guérison et la renaissance.

D'eux tu sauras que le temps n'est pas de l'argent

mais un espace vierge où chacun est libre

de poser les gestes qui lient ou délient,

P1030350

d'installer sa tente dont on plante les piquets

à l'aune de ses propres limites, et plus on se limite,

plus on fait de la place pour les autres.

alignement_parfait_257524

D'eux tu sauras qu'en multipliant l'avoir,

on siphonne l'être jusqu'aux abysses du néant

et que seule la gratuité étoffe le cœur. 

Qu'en cessant de courir, de projeter son angoisse en dehors,

on devient pour soi le compagnon qu'on espérait tant

et pour l'autre l'étonnement d'être enfin accepté.

Si je pratique la voie de la yourte,

ce n'est pas pour prouver, démontrer, justifier.

Je cultive seulement la présence,

P1040765

un endroit où plus on s'enracine,

sylvie_photo_f_vrirer_09_060

plus on se verticalise.

mongolie_2005_168

J'habite entièrement, absolument.

Comme une nonne en prière perpétuelle n'agit sur le monde

que par la force de sa foi,

avec ses failles qui ouvrent tellement vers l'Autre.

Le grand Autre. Rien d'autre.


sylvie_photo_f_vrirer_09_104

 

 

 

Posté par barbesse à 10:30 - le TAO de la yourte

Commentaires

Une fois encore, quel instant de communion
je comprends, je connais, je vis...
Bien à toi.
Merci

Posté par Bettina, 26 juin 2009 à 11:11

Sylvie, chaque fois, en te lisant, j'ai envie de tout laisser choir... d'arrêter de m'accrocher à ce que j'ai accumulé, d'objets inutiles, de peurs et de croyances encombrantes, qui font barrière au sentir, au vivre.
ma vieille peau appelle la yourte de toutes ses vibrations... mon vieux mental lâchera-t-il prise avant qu'il soit trop tard ?
je t'aime ma belle

Posté par mamiturbotartine, 26 juin 2009 à 11:27

Merci Dame Nature

Que dire après ces belles phrases si réelles, ces belles images si vraies, si pures, si positives ... que le bonheur existe sans chercher la complication, il est à la portée de tous, il suffit de regarder, mais pas voir sans regarder, de sentir, d'effleurer, d'apprécier et de dire merci Dame Nature, merci pour ta générosité et je te respecte pour tout ce que tu nous offres !!! http://www.colley-marialan.com

Posté par Marie, 26 juin 2009 à 11:29

Tu fais de l'écologie mentale

par une vie faite de simplicité .....
En accord avec la terre et le ciel .....
J'ai marché le long de drailles perdues au fond de roselières, j'étais en hamonie avec moi même, loin des fracas du monde, sans télévision , sans internet.... 10 jours de bonheur total.... Ce n'était que dix jours , mais bénéfiques et que je vais renouveller au plus vite. J'ai réussie à négocier mon départ de l'entreprise que je gérais avec mon ex mari... Je vais me désemconbrer doucement , mais sûrement ....
J'ai revue ma famille Tzigane, il m'aident dans ma démarche...C'est précieux .... Malgré le mépris, la discriminations dont ils font encore l'objet, ils tiennent bon .....Leur accueil est toujours aussi chaleureux, ils se contentent de peu ,la joie de vivre les habite, c'est beau!!!

Posté par Débla, 26 juin 2009 à 11:35

Merci pour ta lumière.

Martine

Posté par Martine, 26 juin 2009 à 13:07

L'envie de tout partir pour mieux revenir

Oui, j'ai envie de tout quitter, quand je vous lis Sylvie, moi jeune maman de 25 ans, enchaînée à mon crédit de 30 longues années, aux virements automatiques, aux publicités, aux taxes, mais aussi à l'amour...Car je ne suis pas seule, je peux montrer la voie à moitié mais pas la prendre à sa place. Et pourtant il faudra bien qu'un jour tout ceci s'arrête, je ne pourrais me mentir éternellement à moi même.
Oui j'ai peur quand je vous lis Sylvie, car c'est tellement beau de vérité, c'est simple c'est sortit du plus profond de vous, de nous_amis de la Terre_de moi.
Je suis un esprit égaré, qui erre dans ce monde en crise. 5 longues années encore à supporter, où mon corps sera enchaîné, mais pas mon esprit, rebelle, libre déjà là bas, dans ma yourte...
Merci à vous de m'aider à tenir.

Posté par Melissa, 26 juin 2009 à 22:05

mutation

Certains cultivent l’art de se plaindre, d’autres l’art d’agir et d’entreprendre et puis il y à ceux qui voudraient être quelqu’un d’autre et ceux qui le deviennent.

Comme la souris se réfugie dans son trou on se terre dans la conformité mais c’est là un confort mité.
Etre différent suppose le courage de sortir du trou, de naître en vérité. La peur du changement fait les êtres pusillanimes, les aventuriers sans aventure, sans risque. Notre société a introduit le mot « casse » dans la communion et en a fait la « communication », d'où le manque de liens. Être quelqu’un d’autre, c’est avoir voix au chapitre sur sa propre identité, c’est se construire en harmonie avec la création. Combien pensent quand il faut sauter, croire avoir affaire à un fleuve quand il ne s’agit que d’un ruisseau ?
Bravo pour ces mots, retour à l’évidence, on en a besoin. Et merci Sylvie, s'il y a de la vie.
A.C

Posté par poetiste, 27 juin 2009 à 11:20

Merci...

Merci à toi pour toutes les photos de ta magnifique yourte et tous tes textes si sereins et poetiques...c'est toujours, pour moi, un pur bonheur de te lire. Alors, merci...

Posté par Delphine, 27 juin 2009 à 15:58

merci

Merci pour ce beau texte et le magnifique moment passé dimanche ensemble ,ce cadeau cette porte ouverte ,merci de donner du temps pour le blog ,une source de bonheur de ressourcement et surtout cet accueil sur ce paradis dans ce beau cadre de vie partage et vérité je vous admire de vivre les choses à fond ...

Posté par Rose, 27 juin 2009 à 23:34

grand merci

un grand merci a toi, ta yourte est magnifique, tes textes sublime. petit a petit je lache la societe de consommation , n achetant que ce que j ai reellement besoin. je me suis tournée vers l'ecologie, jeter mon portable (plutot donner),je pratique le yoga , recherchant ma quietude interieur j'apprends la sophro. mais la a chaque fois sur ton blog, c'est... comment dire c'est comme quand je m'assois a meme le sol ,pres d une riviere , dans un bois c'est tout simplement un pur bonheur. merci, tu es une grande dame,merci merci , ton chemin mene d'autre personnes sur leur propre chemin. je fais partie de ses personnes.

Posté par elea, 28 juin 2009 à 08:59


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives