23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 21:36

Ou D'une pierre deux coups


Il y aurait là aussi un travail d'investigation et de synthèse à mener : sur la manière dont la CIA, certains membres du gouvernement des Etats-Unis et les crapules friquées de l'oligarchie qui se prennent pour une élite et qui sont la plus puante lie que l'humanité ait jamais produit ont utilisé la drogue pour détruire la jeunesse qui aurait pu s'opposer à leur projet. Les premiers à avoir été victimes de cette ignoble stratégie semble avoir été des afro-américains de quartiers "chauds". J'ai été personnellement témoin de la manière dont cette statégie à été utilisée à Bruxelles et Genève. Et j'ai vu se détruire quelques un(e) sde mes ami(e)s de coeur, et souvent ils me manquent. Allez voir sur le blog de Serge d'où vient cet article, sur celui de free spirit les vidéos qui fendent le coeur. Cet article-ci, je le dédie à tous mes amis morts d'une longue et pénible toxicomanie et à tous ceux qui en souffrent chaque jour de ne valoir guère mieux. Avec toute ette douleur de l'impuissance face à la force de ces substances qui possèdent ceux qui en consomment.

SERGE ADAM

Free spirit... Esprit libre... Daily-censorship - accueil | neila-dreama-free.blogspace.fr
Daily-censorship vous offre quelques clés qui ne se retrouvent pas ailleurs; Vous trouverez  sur le site ci-dessus les liens vers ses autres blogs.



Afghanistan : les barons de l’héroïne par la grâce des États-Unis En Afghanistan, sous la tutelle des « libérateurs » états-uniens et avec la participation des troupes de l’Otan, on engrange cette année la plus grande récolte d’opium que le monde ait jamais vue. Selon les rapports de l’ONU, il y avait eu, en 2006 déjà, la plus grande récolte d’opium de l’histoire. Elle avait dépassé le record précédent de 60%. Probablement ce record sera battu de façon massive cette année encore. Tandis que le trafic d’opium était presque entièrement bloqué et défendu sous le régime des Talibans, l’occupation de six ans a rendu possibles de nouveaux records concernant la culture du pavot somnifère et la production d’opium brut. Cependant, l’Afghanistan n’exporte aujourd’hui plus guère l’opium brut, car le pays a réussi à augmenter « la plus-value » à l’intérieur du pays – l’Afghanistan exporte aujourd’hui de l’héroïne pure ! L’héroïne n’est plus produite dans des caves-laboratoires, mais dans de vraies fabriques à partir d’opium brut. Des millions de litres des produits chimiques nécessaires sont importés en Afghanistan et on les transporte sur les routes qui ont été construites comme « aide aux Tiers-Monde ». Comment une chose pareille a-t-elle pu se passer ? La réponse nous est donnée par l’ancien ambassadeur anglais en Ouzbékistan, Craig Murray : « La réponse est simple. Les quatre auteurs principaux de ce jeu sont tous membres du gouvernement afghan pour lequel nos soldats se battent et meurent. Quand nous avons attaqué l’Afghanistan, l’armée de l’air états-unienne a recouvert le pays de bombes, pendant que la CIA a armé et équipé les barons de la drogue et les seigneurs de guerre afghans pour qu’ils effectuent les opérations terrestres – puis nous les avons nommés ministres. Le président Karzai est un bon garçon. Mais personne ne croit réellement qu’il a voix au chapitre dans le pays. Les États-Unis ignorent ses vœux de manière glaciale. Et avant tout, il n’a aucune influence sur les barons de la drogue et les chefs de tribus dont chacun contrôle strictement son domaine et dont chacun s’enrichit personnellement avec le trafic de drogue. Tout cela, je l’ai appris pendant mon séjour en tant qu’ambassadeur en Ouzbékistan. J’étais près du « pont de l’amitié » à Termez et j’observais les véhicules qui transportaient l’héroïne à travers le pays en direction de l’Europe. Et j’observais les camions-citernes qui roulaient en direction de l’Afghanistan. Mais cependant, j’étais incapable d’amener mon propre pays à entreprendre quelque chose là-contre. » Et d’ajouter : « Maintenant on récolte de l’opium partout en Afghanistan mais en quantité spécialement grande dans la région contrôlée par le général Abdul Rashid Dostum. Aujourd’hui, le général Dostum est le chef suprême de l’armée afghane. Là aussi mon propre gouvernement n’a reculé devant aucun effort pour cacher ces faits. Il a prétendu que la plupart de l’héroïne provenait de la région contrôlée par les Talibans. Mais cette région est formée en majeure partie de déserts rocheux et infertiles. Il est tout à fait impossible que cette énorme quantité d’opium puisse provenir de cette région. Le fait que le général Dostum soit l’actuel ministre de la Défense de l’Afghanistan est un signe supplémentaire que notre politique est pourrie. Car ce n’est pas un secret que Dostum fait assassiner prisonniers et opposants de manière atroce. Aussi triste cela soit-il, mais Dostum n’est probablement pas même le pire des marchands de drogue qui siègent au gouvernement afghan sous la tutelle de l’OTAN. Et la prochaine fois que vous entendrez parler du nombre des victimes de la guerre en Afghanistan, n’oubliez pas qu’il faut y ajouter les jeunes gens, dont la vie a été ruinée et sacrifiée par l’héroïne. Eux aussi sont les victimes de notre guerre d’intervention en Afghanistan », a déclaré Craig Murray amèrement.

Source: Voltaire.net Voir aussi
Site: Esprit Libre Free spirit

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Serge adam 24/06/2009 01:24

Merci pour ton commentaire, j'apprécie. Le monde dans lequel nous vivons est en proie à de vastes bouleversements et l'échange d'information devient une nécessité.
À la prochaine.

Anne Wolff 24/06/2009 07:59


C'est vrai qu'il est important que nous partagions les informations, mais plus que jamais je crois qu'il serait indispensable que nous procédions à des investigations - synthèse des grands thèmes
qui remettrait les courants de l'histoire contemporaine dans une perspective historique. Sans quoi il ne nous sera pas possible de nous réapproprier la dynamique de l'histoire. Je suis en train
d'écrire un texte qui aborde ce sujet dans son contexte.


Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives