11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 11:44


Vous qui passez par ici, et vous êtes nombreux, et vous repassez, si ce blog vous apporte quelque chose, s’il vous plait, laissez-moi des commentaires !!!.

Charlotte (mamie sceptix) se demandait si cela valait bien la peine de mettre toute cette énergie pour finalement se faire passer auprès de ses proches pour une allumée délirante. Ou se retrouver condamnée à se taire, et faire comme si (de rien n’était) soutenant des conversations frivoles pour faire acte de civilité, alors qu’au fond de soi, nous nous morfondons, frustrées, désireuses d’agir concrètement pour arrêter le massacre, l’intolérable.

La question que posait Charlotte : « Est-ce que ce que nous faisons là est utile à qui que ce soit ? Y-a-t »il au moins une personne que mon blog a aidé dans une prise de conscience ? »

Je pose la même question.

Ce sont vos réponses, vos commentaires, vos apports qui justifient que nous continuions malgré les moments de découragements ; ceux où nous avons envie de tout envoyer bouler, oublier, nous refermer sur nos petits univers loin des atteintes du monde.

Ce sont eux aussi qui créent une dynamique, oriente nos réflexions. C’est clair pour moi, il y a un travail de réappropriation de la  connaissance à faire d’urgence en profondeur. Des partages et des élaborations, pas de la petite bière, du vrai boulot.

Mais ce boulot demande que chacun reprenne confiance en ses capacités, en son intelligence, en son aptitude à amener des arguments constructifs au débat. Je n’ai pas vu un commentaire sur mon blog qui n’amène quelque chose d’intéressant qui stimule ma réflexion et me fait avancer.

Je le répète, ce que j’ai appris de l’état du monde, me laisse vaguement incrédule. Ce n’est pas possible qu’il existe des êtres si cyniques, dépravés, inconscients, déshumanisés que pour se sentir autorisés à bousiller la planète et assassiner les populations en toute bonne logique mathématique économiste.


Mais là, c’est l’émotionnel qui parle, le rationnel me dit que j’ai cherché, analysé, recoupé, observé et que touts les enchaînements logiques de la raison et les redondances d’informations  de sources indépendantes confirment et convergent, il est très hautement probable - tellement que ne pas qualifier cela de certitude est une sorte de coquetterie scientifique - que la réalité soit cette abomination : une minorité d’humanoïdes voudraient dominer le peuple des humains et le gérer comme un fermier son bétail.

Juste un sourire en pensant à Chavez qui se moque de Bush, el vaquero.  Assurément l’image qu’il évoque du vaquero titubant sur ses santiags, ce n’est pas le cow-boy triomphant des westerns de chocs. Rien qu’un petit gardien de vaches un peu bourré qui se sent perdu quand il n’a pas son cheval entre les jambes. Il me fait rigoler Chavez, avec sa finesse, sa subtilité, son intelligence pointue, son humour derrière ses airs mal dégrossis dont il joue à merveille.

Si Obama est assurément une vedette hollywoodienne, sûr que Chavez aurait pu faire un tabac dans un autre genre. En tout cas, je ne peux qu’avoir de la sympathie pour quelqu’un qui me fait rire d’aussi bon cœur. Et ce qu’il a accompli quand il a renvoyé de son territoire l’ambassadeur des USA, c’est quelque chose qui réveille en moi le même genre d’émotion que Lumumba libérant la parole des Congolais de l’emprise impérialiste. Si l’œuvre de Léopold II dans ce pays était une œuvre de civilisation (occidentale), alors pas besoin d’aller chercher plus loin les preuves : la civilisation (occidentale) est une sacrée merde. (POINT).


 

Couper les mains des « mauvais travailleurs »,  amigos !

-----------------------------------------

 

Donc je me permets d’insister, si vous avez envie que je continue, dites-le moi. Et aller rassurer Charlotte, je sais bien moi ce qu’il m’apporte son blog, non seulement le choix judicieux des informations, mais aussi la chaleur humaine, l’humour et l’exemple de quelqu’un qui s’obstine à crier dans le désert parce que peut-être un jour ce cri fera écho.







Des phénomènes de résonnances ! Comment voulez-vous créer de phénomènes de résonance si vous passez et partez, sans rien dire ?

Anne

 

PS : et si vous aimez bien Mathilde, ditesle moi. Je dois choisir là : soit j'accepte la perte du manuscrit et j'oublie, soit je me bats pour le récupérer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans brève
commenter cet article

commentaires

aliciabx 19/06/2009 07:49

Je ne savais pas que Mamie Sceptix/ Charlotte avait autant de doutes.
Il ne faut pas.
J'ai eu les mêmes doutes et je me suis rassurée en voyant que mon blog était lu dans le monde entier et traduit pour certains de mes billets.
Alors, nous envoyons des bouteilles à la mer et il y a toujours quelqu'un pour la récupérer.
Bon courage.

Anne Wolff 19/06/2009 10:05


Moi ça va deux moi de blog, la découverte pas eu le temps de m'épuiser en répétition du même. Mais la question n'est plus être lu en l'occurence. C'est qu'est-ce que ces lectures suscitent
réellement comme résistance concrète, comme bases posées d'un autre monde qui serait une réponse à la destruction programmée. Va voir le commentaire du 30 juillet 2008 que j'ai publié en même temps
que l'article sur le Bilderberg. L'article quasi le même que ceux publié cette année. Tous cela serait bien sylpathique et nous pourrions organiser des garden-parties entre convaincu si d'autre
part les humanoÎdes n'avançaient pas à grands pas !! Sur nos terrains. Bien sûr que cela fait plaisir les gens qui me disent qu'ils aiment bien mon blog. Mais putain, si j'avais voulu une vie vouée
à recevoir des compliments, j'aurais fait d'autres choix. Ce que j'aimerais c'est vois les gens devenir responsables d'eux-mêmes de leur propre sort, de celui de leurs enfants;. Comprendre qu'il
n'existe pas de liberté dans l'absolu, seulement des espaces de liberté, et que la plupart du temps il y a une tension entre liberté et responsabilité. Autrement dit : tu ouvres et agrandit tes
espaces de liberté en prenant des responsbilités. Une liberté sans responsablilité est une liberté vide, voir le Roquentin de la Nausée de Sartre, sur son quai de gare à la fin du bouquin.
Anne


catherine 12/06/2009 23:59

A moi qui passe et qui vais laisser un message, que dire?

comment commenter?

Que pourrais-je ajouter qui ne soit déjà dit?

Très bizarre cette impression blogueuse, très schizophrénique comme sensation, une solitude ressentie car seule derrière le clavier mais un semblant de ré-humanisation dont Je ne peux manquer de me méfier néanmoins, je préfère les rencontres en chair et en os aux rencontres virtuelles, ces dernières ont quelque chose de piégeant, n'empêche, c'est réconfortant de constater qu'on est pas seule à penser que la vie bat de l'aile...

Triste réconfort, s'il en est, merci Anne d'oser ce risque.

Anne Wolff 13/06/2009 00:26


J'ai appris beaucoup de choses en faisant su stop et je me suis sortie de quelques situations plus que périlleuse en acceptant, la peur d'abord et en essayant d'anticiper pour savoir comment
réagir. Et vraiment dans ces cas là l'adrénaline fait un choc salutaire.
 Je suis à la fois désespérée à l'idée de tous ceux qui foncent dans le piège les yeux fermés et pleine d'espoir quand le vois toutes les petites luttes qui se mnent de toute part et qui font
partie du même combat.
Et une chose est certaine, c'est que je ressens profondément ce besoin de passer aux rencontres en chair et en os pour agir ensemble. Qui, quand, où comment sont les questions qui annoncent l'été.
je dois régler pas mal de choses de ma vie quotidienne que de partir la tête libre pendant l'été à la rencontre de...je crois que je ne suis pas seule à avoir cette démarche. J'espère que nous
serons beaucoup, que les rencontres seront fructueuses et que quelques projets concrets en naîtrnt qui seront mis en pratique.
Ce que j'ai écrit cet semaine, c'était vraiment un besoin de réveiller les conscience, de sonner la cloche d'alerte pour que nous puissions prévenir le danger avant qu'il nous tombe dessus.
Sinon, oui c'est bizarre le clavier, mais magique aussi car permettant de mettre en contact des personnes ou des groupes isolés qui ont des perceptions et des démarches similaires. J'espère d'avoir
la possibilité de pouvoir développer plus clairement ma vision utopique dans sa partie réalisable, là maintenant, car je crois vraiment que c'est à travers les liens qui peuvent se créer entre
petites entité qui sont en affinité que les bases d'une nouvelle civilisation à dimension humaine pourra se construire.
Mais ce genre de choses, je les rêve, ce sont des images que je perçois. elles deviennent de plus en plus claires et nettes, il faut à présent les traduire avec les mots justes.
C'est important je trouve, en tout cas à moi cela me donne d'espoir de sentir que je ne suis pas seule "à voir ce que je vois"
Merci à toi
Anne


coeur 12/06/2009 23:31

Quand on est sur le"Seuil"c'est qu'un choix s'impose! Y aller ou pas? Et aller ou? Vers son humanité! Ou s'abandonner a son désespoir!? Vaincre la peur et se dire OUI JE SAIS ce qui est vrai ce qui est bon!pour moi, pour La Vie,j'avance et je me fais confiance! Pour l'Amour de moi de La Vie de La Terre de l'Humain! CONFIANCE! CONFIANCE!CONFIANCE!!!!!

Anne Wolff 12/06/2009 23:43


J'ai passé une bonne partie de la journée à explorer des blogs inconnus, prendre un peu la température. Je constate une chose, nous sommes quelques uns pour le moment à avoir le sentiment d'être
sur un seuil et de devoir choisir très concrètement la manière dont nous réagirons quand la privation de liberté sera devenue telle que le seul fait d'avoir une vie saine tombera dans l'illégalité.
Car c'est cela l'enjeu.
Et la question qui surgit si nous choisissons d'entrer en résistance : que faire concrètement dès maintenant.
J'aimerais avoir ta belle confiance.
Anne


vincent 12/06/2009 18:34

La fin d’une lecture suscite plus souvent la réflexion que le commentaire.
L’époque est à la réflexion après des décennies de "fake".
Je souhaite vivement que la réflexion laisse place au plus vite a l’ action. Mais laquelle, lesquelles ? L’action demande de l’organisation.
Dans l’organisation il y a souvent des luttes d’égo. Commençons par tuer l’égo de chacun.

Anne Wolff 12/06/2009 18:47


Je commence à avoir quelques idées assez précises de propositions d'actions dans le sens construction de la croissance qualitative. Il faut que je me donne les moyens de passer quelques semaines
rien qu'à bosser là-dessus pour formuler des proposition s qui intègrent des noyaux déjà existants. Personnellement je veux monter un projet d'habitat groupé, mais les dernières évolutions du
système sont tellement restrictives de liberté que la question de Où? devient de plus en plus épineuse et que l'instabilité àctuelle dissuade pas mal de gens  qui ont peur.
Pour ce qui est de l'ego, les structures d'autoorganisations dont je parle parfois apparaissent entre personnes capables de laisser leur ego de côté pour réaliser des objectifs collectifs. Les
natifs américains sont assez avancés dans cette direction.
Que de choses à apprendre, que de savoirs qu'il faudrait partager, synthétiser et regrouper
Anne


Vincent 12/06/2009 18:28

La fin d’une lecture suscite plus souvent la réflexion que le commentaire.
Pour beaucoup, l’époque actuelle est à la réflexion après des décennies de "fake".
Je souhaite vivement que la réflexion laisse place au plus vite a l’action. Mais laquelle, lesquelles ?

nomind 12/06/2009 07:54

Bien entendu qu'il nous plait ton blog. Continue, avant qu'on ait plus le droit de causer librement.
Continue au moins jusqu'au couvre feu.

Anne Wolff 12/06/2009 15:59


C'est pas tant cela la question, que celle de voir s'exprimer enfin ceux qui ont pris l'habitude de se taire parce que souvent ils croient que ce qu'ils ont à dire n'a pas d'intérêt et qui ont
souvent tort de croire cela.


Serge Adam 12/06/2009 02:53

Je crois que c,est utile de poursuivre son travil d,écriture meme si nous ne recevons pas toujours des commentaires de la part des lecteurs.

Anne Wolff 12/06/2009 15:57


J'espère que oui. qu des milliers, des dizaines de milliers de petits noyaux de résonance vont ainsi se crééer et qu'ils se mettront à vibrer tellement fort à l'unisson partout deans le monde que
toutes ces mauvaises ondes d'apprentis magiciens noirs seront éttouffées et réduites  à néant. On peut rêver.


Anne+Wolff 12/06/2009 00:40

over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Elizabeth Albanesi sur l'article Re : à vous qui passez sur ce blog., sur votre blog les-etats-d-anne

Extrait du commentaire:
oui, bien sûr il faut continuer! Vous écrivez ce que beaucoup ressente sans savoir l'exprimer aussi bien. La plupart sont des lecteurs convertis dèjà qui ne songent peut-être pas à vous encourager mais j'espère que comme moi ils essayent d'ouvrir d'autres consciences en faisant lire votre blog.
Surtout continuez car les temps vont devenir encore plus difficiles. Merci.

Je ne sais pas ce qui ce passe, je n'arrive ni à mon administration, ni à répondre aux commentaires.
Je vais continuer grâce à tous ceux qui m'ont encouragée.
Merci Elisabeth

Eva+R-sistons 11/06/2009 23:22

Textes intelligents, belles images. Que demander de plus ? Je t'embrasse eva

Anne Wolff 12/06/2009 00:33


Que je retrouve l'humour, que je j'aille au-delà de 4 ans de destruction qui m'ont laissée sur le carreau. Et tu as été la premiére a renverser cela en publiant mon premier commentaire, tout est
parti de cela.
Merci Eva, c'est toi qui m'as ouvert la porte, et je pleure en l'écrivant.
Anne


Elizabeth Albanesi 11/06/2009 22:48

oui, bien sûr il faut continuer! Vous écrivez ce que beaucoup ressente sans savoir l'exprimer aussi bien. La plupart sont des lecteurs convertis dèjà qui ne songent peut-être pas à vous encourager mais j'espère que comme moi ils essayent d'ouvrir d'autres consciences en faisant lire votre blog.
Surtout continuez car les temps vont devenir encore plus difficiles. Merci.

Anne Wolff 12/06/2009 00:28


Merci Elisabeth. Moi aussi j'ai surfé at j"aimais bien et ça m"ouvrait la conscience. Et je passais en silence, anonyme.  Là je suis de fait de l'autre côté. Qu'est-ce qu'on a besoin
d'encourragements pour continuer envers et contre toutet tous. Chaque personne, comme toi, qui nous dit d'avancer, c'est précieux
Anne


sixtine 11/06/2009 21:50

Bien dit, Anne ! L'écho, les résonances, c'est indispensable pour mesurer l'intensité de ce que l'on cherche à transmettre !
Pour moi, pas de doutes : ton blog est un rendez-vous que j'affectionne ! J'essaie de laisser un petit mot le plus souvent possible...
Continue,tout m'intéresse !

Anne Wolff 12/06/2009 00:19


Et j'apprécie, si tous étaient comme toi; je nagerais dans le bonheur.


Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives