1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 17:59




Je vous ai parlé de mes exploits (relatifs) lors du championnat local de billard.

Je suis un joueur moyen, pas précis pour un sou, jouant à "l'esprit", c'est à dire très bien un jour et très mal les quatre suivants...Je ne suis pas un technicien. Vraiment, je ne suis pas grand chose.

Si je réussi des coups fantastiques, si je peux être présent lors des grands rendez-vous, c'est que j'ai une recette bien particulière. C'est un peu de la magie.

Lors du match pour la première place, il y a quelques semaines, un des 300 meilleurs joueurs du pays était présent. Il me restait deux boules à rentrer, deux boules très mal placées. En une main, j'ai gagné la partie.

Ce joueur, d'élite, m'a dit après coup : "Ferlin, aucun joueur n'aurait tenté ce que tu as tenté, aucun"...

Alors voilà, Ferlin n'était pas capable de faire une chose pareille, et ce n'est pas moi qui ai fait cela. Et il en va de même dans toutes les choses étonnantes que j'ai faites dans ma vie.
Je ne suis pas capable de faire grand chose avec mon tempérament explosif, impatient, basque... Je suis même, souvent, assez nul.

Mais j'ai une recette.

Que ce soit pour du long terme, comme la construction d'une église ou d'un chateau en miniature, ou sur du très court terme, comme une action au billard, je lâche tout, je me donne.

Au Christ, à la Vierge, aux étoiles, à l'Univers, peu importe... J'abandonne mon égo pour laisser la force de l'Univers agir à travers moi. C'est ce que j'ai fait souvent, ici, sur ce blog, aussi...

C'est ainsi que l'on se met au diapason de l'Univers, du Cosmos. Dans cet état, ponctuel ou permanent, ce n'est plus la personnalité qui agit, c'est une force incommensurable, infinie, qui passe à travers soi et permet les "miracles"...

Bien entendu, il n'y a aucun miracle. Il n'y a que don de soi. Il n'y a que réintégration dans Le Royaume, notre seule place, celle d'outils de l'Univers ici pour accomplir la vie.

Voilà, c'était juste pour dire à tous ceux que j'Aime, à tous ceux qui luttent, que la solution à la prise de pouvoir politique et économique actuelle peut être concrêtement combattue. De cette manière, je pense.

Juste se donner à la Vie, à l'Univers, à Dieu, au Christ, à Bouddha, à Mahomet, à la Vierge... Peu importe.

Juste être un outil de la force supérieure, non humaine, Universelle...

Pour parodier le président, pardon, l'agent étranger à la tête de notre pays :


« On ira ensemble vers cette nouvelle action commune et cosmique. Et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer. Car à travers le monde, les forces au service de l'univers sont considérablement plus fortes que le satanisme et les "illuminati" ».


par Ferlinpimpim

- publié dans : Humeur communauté : - Anarchiste

Partager cet article

Repost 0

commentaires

asse42 07/06/2009 23:24

Anne

Lorsque je parle d'humanité fraternelle j'ai bien conscience que cela ne pourra se faire que lorsque nous aurons changé de valeurs et même de paradigme social. Il faut mettre les valeurs humaines et environnementales en avant. C'est ainsi que nous changerons le système des valeurs et impulserons la fraternité mondiale.

Il y a du boulot!

asse42 04/06/2009 18:52

Oui à l'humanité fraternelle celle qui s'ouvre aux autres et à son environnement.

Anne Wolff 07/06/2009 22:53


Merci Asse42, oui mais cette très belle phrase d'Ellroy que je cite de mémoire "Il est temps d'ouvrir les bras aux hommes mauvais qui ont fait le monde dans lequel nous vivons." Je ne sais pas,
j'ai du mal à mettre entre parenthèse, le désir d'une universelle compassion. Pourtant j'ai pris quelques leçons concernant la haine et si je sais qu'elle est faite de douleur, de peur, d'angoisse,
de lâcheté aussi, tout de tristes sentiments que l'on aimerait voir son prochain s'épargner, par compassion justement, j'ai appris aussi la leçon du forgeron : pour pouvoir être doux, il faut
souvent être fort. J'ai croissé pas de gens ces dernières années qui essayent d'imposer aux autres des rapoorts de force, comme cela gratuitement. Cela me déconcerte, mais je ne peux nier que cela
existe.
Là je n'ai qu'une envie, m'éloigner de tout cela pour retrouver un peu plus de bienveillance réciproque.
Anne


Ferlinpimpim 02/06/2009 12:58

Merci, Anne, pour avoir propagé ce texte. Malheureusement, cette action de don de soi n'est pas toujours possible. Elle dépend d'un état d'esprit parfaitement libre.

Bises à toi.

Anne Wolff 07/06/2009 22:28


J'ai connu cela et j'essaye de le retrouver. Ce n'est pas évident. Pourquoi est-ce qu'on cesse d'être vigilant et on se laisse prendre la tête par ce qui après tout sont des bêtises???
Anne


sixtine 01/06/2009 20:17

Comme tu dis vrai ! La force de l'esprit, celui qui nous anime, qui est notre identité...
Il a été dit : " Un grain de foi peut renverser des montagnes " ... Peu importe qui l'a dit, c'est une certitude ! Rien ne peut neutraliser la confiance et la certitude ! Ce sont des valeurs sûres, encore et toujours !

Anne Wolff 01/06/2009 20:23


Là c'est Ferlinpimpim qui nous le dis. J'ai bien aimé ce texte, c'est simple, c'est vrai. Nous avons tendance à perdre cette force de l'esprit qui pourtant, et je parle d'expérience, peut accomplir
des miracles quand nous nous ouvrons au monde avec amour.
Anne


Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives