4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 01:00




Ben voilà, les p'tits gars, il se fait tard, mais cette putain de grippe me donne des insomnies. Je n'aime pas les problèmes non résolus et celui-là, n'est pas simple. Pléthore de désinformation pour quelques informations censées, dans les articles comme dans les commentaires.

 


N'empêche, quelque chose me dit que si c'est fausse alerte cette fois, une forme atténuée et pas trop contaminante de virus, cela n'en restera pas là.  Pourquoi pas une forme plus redoutable, en septembre, quand les vaccins seront prêts à être commercialisés? Comme ce n'est pas bien de prêter des mauvaises intentions, comme cela, sans preuves, je précise que c'est juste une intime conviction. Ceci dit, certains bloggueurs font le point de manière de plus en plus constructive et même avec humour,  comme Eva., dont je vous recommande chaleureusement d'aller voir l'article Grippe porcine.En exclusivité pour R-sistons:Interview de porcs.Scoop! - Le blog d'Eva, R-sistons à l'intolérable.


Il y a pas mal de terrain déblayé là et cela fait du bien, je m’y retrouve nettement mieux, mais la lutte ne fait que commencer et elle risque d’être longue et ardue, mieux vaut reprendre un peu ses esprits avant de se lancer. D’une part, il y a encore beaucoup trop de gens qui se prennent la tête avec cette histoire de « pandémie » et c’est bien embêtant.



D’autre part, il semble que plutôt rares sont ceux qui voient les enjeux pour l’avenir. Depuis quelques décennies nous connaissons des accélérations de plus en plus prononcées de l’évolution des processus qui constituent le monde et son histoire. Le problème des virus recombinants, comme celui des OGM sont des questions fondamentales pour l’avenir de l’humanité.

J’ai parlé sur mon blog des points de bifurcations  L'utopie ou la mort. Un peu de théorie - Le blog de Anne Wolff ; il faudrait que je puisse me reconcentrer un moment là-dessus pour pouvoir expliquer clairement en quoi, les processus de recombinaisons des virus entrent dans ce type de phase. Ce qui est certain c’est que cela  laisse comme alternative : soit des mesures sont prises pour éviter les recombinaisons accélérées des virus et des moratoires drastiques sont prononcés en ce qui concerne les OGM et les substances radioactives tant dans leurs usages civils que militaires et il nous reste une chance de construire un monde vivable pour tous, soit nous laissons faire et nous allons nous retrouver avec une soupe mutagène aux conséquences les plus imprévisible, mais permettez moi de douter qu’elles soient heureuses.

 


Il y a toute une série d’exigences à poser qui ont pour fin d’éviter autant que possible que deux virus puissent se recombiner en se rencontrant  dans les cellules d’un même hôte. Ce sont avant tout des mesures d’hygiène. N’oublions pas que la plupart des maladies que les antibiotiques sont censés avoir éradiqué, avaient, comme la tuberculose, quasiment disparu grâce à des mesures d’hygiène, quand ils ont fait leur apparition.


Mesures d’hygiènes à prendre, par exemple, en ce qui concerne l’élevage : des espaces suffisants et une nourriture saine. Il n’y a pas de secret, avec une nourriture de bonne qualité et de l’espace vital on se retrouve en bonne santé, sans cela on se retrouve malade et manger des animaux malades ou mal nourris ne saurait être sain.

Il faudrait également mettre au pas non seulement les sociétés pharmaceutiques, mais aussi les ordres des médecins, deux corporations qui en prennent un peu trop à leur aise pour ce qui est d’imposer leur diktats en matière de santé à des personnes qui ont prouvé quel étaient capables de faire par elles-mêmes les choix pertinents en la matière. L’avantage d’une épidémie de grippe sur celle qui sévit de cancer, c’est qu’étant contagieuse la grippe permet la stigmatisation sociale de celui qui ne se soumet pas puisqu’on peut alors l’accuser de mettre en danger la santé d’autrui. Ne pas laisser faire cela !

J’accuse les scientifiques qui manipulent gènes et molécules et les modes de production de la nourriture de jouer aux apprentis sorciers et j’en donne pour preuve que leurs expérimentations donnent des résultats imprévus  y compris pour eux, qu’ils ne contrôlent pas et dont ils sont incapables d’évaluer les conséquences même dans le plus court terme.Il faut que cela cesse !




Les preuves des catastrophes provoquées par les OGM s’accumulent à un rythme effrayant : soja en Argentine, coton en Inde,  maïs en Afrique du Sud, et catastrophe dans les animaux d’élevage nourrit avec ces produits partout dans le monde, la liste est longue et ce n’est qu’une toute petite partie du problème. Ce n’est pas ici le moment pour développer tout cela. Mais je crois que c’est le moment  par contre de faire le choix du monde que l’on espère pour l’avenir et de déterminer les chemins qui y mènent : en aucun cas la fin ne peut justifier les moyens, car les moyens sont constitutifs de la fin et contribuent à sa définition.

 Soutien aux zappatistes des chiappas : le gouvernement mexicain profite de l'état de crise sanitaire pour leur tomber dessus. Que pouvons-nous faire? Que tous ceux qui pensent comme moi que leur lutte est exemplaire et source d'espoir pour nous tous, réagissent pour manifester leur soutien!

Bon je m’arrête là, j’ai déjà été bien assez longue comme cela pour cette nuit.


Anne


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans anne humeur du jour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives