11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 14:31

 

 

 

 

El libro "Mein Kampf" (Mi Lucha) de Adolf Hitler

 

 

Ce que je découvre à travers mes parcours à la recherche des manifestations de néonazisme dans le monde, alors que je me contente de donner des petits coups de sonde par-ci par-là est assez effarant. Se voir soudain en face de Palestiniens qui font le salut Hitlérien, de jeunes Colombiens, tatouages sur crânes rasés qui partent à la chasse aux homosexuels, de jeunes chinois qui se marient, uniforme SS pour le gars, perruque blonde pour la fille, de  la photo tragique d’une petite rom et ses séquelles de brûlures après que sa maison ait été incendiée par des néo-nazis, de jeunes russes qui reviennent d’une chasse aux étrangers, de Brésiliens qui lynchent des clochards, de Syriens uniformisés,  bras tendus dans un impeccable salut que le führer n’aurait pas désapprouvé, d’Islamistes qui rappellent qu’Hitler était l’ami de l’Islam, de Blacks qui affirment qu’il aimait bien les Noirs, de jeunes Gretchens US très glamour qui regardent l’œil plein de tendresse leurs copains nazis s’entraîner aux armes lourdes pour le moment venu imposer la « White Supremacy » dans le pays… … … Aucun pays, aucune région du monde n’est épargnée par une renaissance, une remontée de l’hitlérisme. En Amérique Latine les échos que j’ai décrivent ce phénomène comme étant apparu au cours des dix dernières années. Des jeunes apprennent que le national-socialisme est le seul régime capable de combiner état social et liberté individuelle, d’autres entendent que les gens sont médisants et qu’Hitler n’a pas fait grand mal aux méchants juifs transformés pour l’occasion en terribles croque-mitaines… Et j’oubliais les peluches nazichics à l’effigie d’Hitler pour que les jeunes se familiarisent avec le gentil Führer,  dès le berceau.

Si Hitler a aujourd’hui des adeptes qui sont des adeptes purs et durs et rêvent de ressembler à une élite SS, il se voit aussi banalisé, valorisé à travers différentes falsifications de l’histoire, banalisations des faits… faut dire avec ce qu’ils peuvent voir chaque jour à la télé, beaucoup de gamins se demandent vraiment pourquoi on fait un tel plat de l’Holocauste Hitlérien contre les homosexuels, les tziganes, les communistes, les juifs, les juifs communistes,…

Ne leur a-t-on pas montré les images d’Abou Graïb en leur expliquant que pour installer la démocratie, la torture était un mal nécessaire ; n’ont-ils pas vu Kadhafi assassiné en vrai dans un horrible lynchage… parce que c’était nécessaire pour les besoin de la démocratie… etc, vous avez la télé ? pas moi, mais je suis certaine que ceux qui l’ont pourront allonger la liste… Quelques jours d’immobilisation forcée : pourquoi pas vous distraire en établissant une liste des horreurs que diffuse la télé, en commençant par toutes celles présentées comme nécessaires « AU NOM DE LA DEMOCRATIE ET DE LA LIBERTE ». Vous pourriez aussi réserver un espace pour les meurtres de Palestiniens, des enfants, dans la guerre d’occupation Israélienne, au nom du « Plus jamais cela », et un autre, pour aux crimes commis par les Islamistes contre les populations civiles qu’ils interviennent pour des raisons humanitaires (il en faut pour tous les goûts)…

Après cela, faut-il s’étonner que des gamins à qui on raconte qu’Hitler finalement, c’était bénin, le croient ?

Si on regarde ce qui c’est passé depuis, cela n’a pas de quoi surprendre, non, certainement pas, la mise en perspective des horreurs qui ont eu lieu depuis de par le monde, renvoie celles d’Hitler et ses émules aux prémisses d’un mal qui n’a cessé de s’amplifier depuis, sous d’autres bannières.

 


Le-Nazi-chic-sest-emparé-de-la-Thaïlande

 

 


J’ai lu hier des récits des rescapés de camps, revus ces terribles images, dont je sais qu’elles sont vraies, parce qu’il y a longtemps, avant tous les trucages, ceux qui l’avaient vécu étaient là, pour me dire : « Oui, c’est vrai, c’est bien comme cela que cela c’est passé ». Mais que croire aujourd’hui qui ne soit validé par des témoins directs. Le pouvoir d’invention de la propagande est immense.

Quand on remonte les filières du Net pour accéder à la tête de l’hydre, on constate des structures récurrentes, des sites de premières lignes, souvent anodins qui critiquent avec des arguments censés les dérives du système, mais qui répètent sans doute un peu trop souvent qu’ils sont des démocrates, amateurs de liberté, défenseurs de droits civiques, puisque remontant les liens on est renvoyés vers des sites toujours plus à droites et toujours plus ouvertement fascistes… puis stop, pour franchir l’étape suivante, il faut faire partie des initiés. Je n’irai pas jusque-là.

Pour savoir de qui se passe plus haut dans cette hiérarchie du fascisme mondial, il faut recouper des études, des indices, des apparitions dévoilées de l’un ou l’autre des dirigeants du mouvement, etc… Je n’ai pas que cela à faire, et cela ne m’est pas utile pour ma pratique quotidienne, nous savons depuis longtemps que la cause de cette croissance n’est pas l’absence de dénonciation, que tous les interdits l’ont dans les faits favorisée. Et que si des jeunes aujourd’hui s’y rallient, c’est qu’il n’existe quasiment personne pour leur proposer une réelle alternative. Une gauche qui leur explique que s’il sont la chance de trouver un emploi au service de capitaliste exploiteurs, ce qui leur permettra le samedi de remplir leur caddy des sous-merdes produites par ces mêmes capitalistes, et qu’un projet de gauche, c’est beaucoup d’emploi, pour remplir beaucoup de caddy, et les médicaments gratuits pour soigner leur déprimes et les empoisonnements de la malbouffe, etc… et que la gauche, c’est ce qui leur permet cela plutôt que de croupir en prison ou de camper sur un bout de trottoir, on comprend qu’elle se vende de plus en plus mal.

 


Ce qui permet la montée du fascisme banalisé, c’est qu’il n’existe pas grand monde d’autre pour offrir des perspectives d’avenir cohérente à une jeunesse anxieuse, ni aux plus vieux dont les frustrations cherchent à s’exprimer des boucs émissaires qu’ils pourront lyncher protégé par la loi du plus grand nombre. La gauche aujourd’hui en Europe, cela ne veut plus rien dire, un amalgame de tendances qui pour la plupart se compromettent dans un marketing politique qui amènent les candidats à l’élection à dire tout et son contraire, en fonction des attentes (tendances du marché des électeurs), dégagées par sondage, de son créneau d’électeur. La novlangue y met son grain de sel, quand il est question de candidats qui « se vendent bien » (ou non), d’images à changer, de relooking politique, Valérie qui impose un régime à François pour qu’il soit présidentiable,  etc…

Face à « l’affaire Dieudonné » la réaction du Parti de Gauche et de certains de ses membres, des vieux staliniens pleins de rancœur qui agite leur judéité comme une sorte de passe-droit, en agitant pour bannière des cadavres d’enfants exhumés pour l’occasion des tombes de la Shoah (honte sur eux) sur lesquels ils asseyent l’incontestabilité des fondements de  leur autorité, faut pas s’étonner de voir la jeunesse tomber dans les bras (tendus) de Dieudonné, qui leur offre rire et quenelle comme une soupape pour se purger d’austérité, et des odeurs de la Mort,  tout en ayant le sentiment de rejoindre la grande famille des « vrais anti-systèmes », le dernier coup de pub que lui a fait l’état ne peut qu’accentuer ce sentiment. Commentaire de spectateurs qui avaient fait des centaines de kilomètres pour le voir « On est venu, parce que si on l’interdit, c’est certainement que ce qu’il dit est intéressant ». Et oui, c’est comme cela que ça marche et je doute que Monsieur V. ne soit pas au courant… un malhomme qui joue un jeu étrange, pour un « homme de gauche », clone de Sarkozy à ces heures…  

Je ne pense pas moi, que Monsieur M’B soit aussi anodin qu’il essaye de le faire croire, je ne pense pas non plus qu’il soit opportun de faire un geste que certains font avec connotations clairement fascistes. Antisémites est encore une autre histoire… être antisionistes, s’opposer à une idéologie est une chose et le dire fait partie de la liberté d’expression, aller troubler la paix du sommeil des enfants de la Shoah, en crachant sur leur tombe en compagnie d’une gauche bien-pensante, en est une autre.

Seulement voilà pour un gouvernement qui déporte des roms vers des pays où des néo-nazis les persécutent, il est difficile d’expliquer à des gamins qu’Hitler était un gros méchant, que les déportations de tziganes d’Allemagne nazie ce n’était pas bien parce que c’était une dictature et que les déportations actuelles, c’est bien parce qu’elles sont démocratiques… le message ne passe pas, ben tiens. A cours d’arguments, pour cause de contradiction flagrante entre son discours et ses actes, l’état n’a plus d’autre manière de faire taire une opposition dérangeante, sinon cet aveu d’impuissance qu’est l’interdiction pure et simple, une violence faite à la liberté d’expression faute d’avoir les arguments ferait taire une fois pour toute les racistes en tous genres.

Vous comprendrez qu’après cela les gamins, la politique ils trouvent cela naze (sic) cela ne tient pas la route, il n’y a aucune vraie logique là-dedans.

 

nazi-cosplay3-600x450


Quand je suis revenue de mon dernier ermitage de longue durée, sans infos, en 2005, j’étais complétement dépaysée par un monde « qui n’était plus le même », le panorama politique aussi avait bien changé. En Belgique des partis s’étaient scindés, d’autres avaient changé de nom, des tendances inconnues avaient émergé et la France, on le sait, n’est plus non plus ce qu’elle était…

En essayant de mettre de l’ordre dans tout cela, je suis tombée sur Soral. C’est qui celui là, J’ai écouté ce qu’il racontait, je suis passé des « gentils rabbins » qui parlaient du temps où juifs et palestiniens étaient amis en Palestine, avant que les sionistes viennent semer la zizanie, jusqu’à en arriver aux gros skins de service, en train de s’entre taper sur la gueule avec les miliciens de la LDJ, oulaah ! Pas pour moi, c’est glauque ce machin là. Si son discours tient la route c’est qu’il matraque des évidences, des choses qui sont dites mieux ailleurs, des critiques pertinentes du  système, un peu comme ces sites fascistes de premier rang dont je parlais tout à l’heure qui vous répète tous les 10 mots qu’il sont des démocrates, de citoyens bourrés de sens civiques, avant que vous ne remontiez jusqu’à celui où on vous propose d’envoyer vos gamins se refaire une santé, à la campagne, dans un stage sportif, d’entraînement paramilitaire. Leopoldo Lopez, même combat, lui en propose aux jeunes Vénézuéliens, organisés à Miami ce qui leur donne l’occasion de faire connaissance avec leurs précurseurs terroristes, de rejoindre la grande famille… (Miami, un endroit intéressant pour comprendre les liens qui unissent tous ce gens, parmi de très nombreux exemples Quand les "révolutionnaires" syriens et les contre-révolutionnaires cubains font amis-amis à miami ). Sauf que Soral est plus du côté de la Santé que de la démocratie, dont sa révolution manifestement se passe très bien, ayant bien plus besoin de gros bras, bien entraînés…

A l’époque, il n’avait pas encore sa tronche actuelle de celui qui fréquente trop la mort, mais déjà de pas-drôles de fréquentations, et hormis ces redites d’autres analystes avec adjuvants nauséabonds, des recettes empuanties mal copiées de chefs coqs pas grand-chose d’intéressant, là-dedans.  Mais bon marketing, les gens en veulent, on leur en donne, le juif bouc-émissaire, cela fait des siècle que c’est un produit qui marche, vous ajouter de le Musulman à lynche, cela marche bien en ce moment et vous avez l’avantage de ne pas avoir l’air sectaire, d’en avoir pour tous les goûts.. Ce fut aussi une découverte pour moi de voir à quel point inculture (la vraie pas celle d’ »atmosphère » - les initiés comprendront) et esprit revanchard avaient gagné de terrain dans les inconscients collectifs, mais aussi,  surtout ce vieux truc éculé pour bas d’échelle qui rêvent de grimper, seul vous resterez un éternel minable, en nous rejoignant vous rentrez dans le rang d’une élite, … le renard n’eut pas fait mieux et chacun d’offrir force camemberts, coups de rouge et quelques tranches de saucisson pur porc, qui permet d’une bouchée de se démarquer à la fois des juifs et des arabes… Rien de bien politique dans tout cela, de l’émotionnel, du sensationnel… rien de bien constructif non plus, pour cause,

Puis arrive Dieudonné, vous connaissez l’histoire, moi je ne la connaissais pas encore donc je suis assez étonnée de repérer dans son service d’ordre quelques-uns des potes skins de chocs de Soral. Ah, ils sont copains ? Etrange alliance, mais par le temps qui courent on ne s’étonne plus. Des camps d’Hitler à Guantanamo, on a fait du chemin et nos esprits se sont ouverts à l’improbable, logique, il est advenu depuis. Et de Dieudonné, je ne dirai rien de plus, puisque c’était Hitler, et le terrain regagné aujourd’hui par Tonton Adolph mon sujet.

Tout cela pour vous dire que, Mein Kampf » dans les Tops de ventes dans les 2O premiers de Politique et Evénements de iTunes, premier dans Psychologie politiques et propagande d’Amazone, et 17ème (seulement) dans les Nationalismes, si c’est très inquiétant, ce n’est en rien surprenant.  

Inquiétant aussi la concurrence d’un autre best-seller, qui se vend sous couverture d’initiation à une foi évangélique, par millions, et qui est le « Mein Kampf » du catholicisme belliqueux, appelant à tuer les Infidèles, « Camino » de Escriva Ballaguer, fondateur de l’Opus Dei, branche de l’église proche collaboratrice du nazisme, du franquisme et de tous les fascismes du monde, en particulier d’Amérique Latine.  Je vous en reparlerai certainement un de ces jours, pace que du côté de la tête de l’Hydre, Hitlériens et adeptes de l’Opus Dei, ne sont souvent qu’une seule et même personne.

Anne Wolff

 


b68d3901a6bb256f_Hitler_T-shirts1

Source images Le Nazi-Chic, la nouvelle mode asiatique qui contamine la Thaïlande - Stratégie du chaos contrôlé

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Wolff - dans Métastases du nazisme
commenter cet article

commentaires

caligula63 12/01/2014 22:26


Les mêmes causes produisent les mêmes effets.


Ce n'est pas réjouissant comme programme, je le conçois, mais le fait est là. Le national-socialisme est un effet de la crise de 1929, associée à d'autres facteurs (la perte de souveraineté suite
à la première guerre mondiale, le "charisme" d'Hitler, etc).


Or, depuis 2007 et le début de la crise des subprimes, à quoi assistons-nous? Une perte de pouvoir d'achat chez les peuples, des expulsions par milions, une perte de nationalité due à la toute
puissance du rouleau compresseur U.E., la mise entre parenthèse des différentes nationalité par cette même Europe...La liste est sans fin.


Je ne suis pas sortit de Saint Cyr, inutile d'avoir une licence en histoire pour arriver à ces conclusions. On pourrait croire que les gouvernements le savent et vont calmer le jeu...Mon Q
(désolé pour la vulgarité)! Que font les élites? Que ce soit des gouvernements de droite ou de gauche, il se rapprochent insidieusement de l'extrème droite, électoralement banckable. Résultat
garanti, on voit l'émergence de ministres de plus en plus radicaux à des postes clés - voir Valls à l'intèrieur, en France - en général liés à la sécurité.


De plus, il existe un autre point commun avec la crise de 1929: l'absence d'éducation. Attention, là je parle d'éducation nationale, de l'école, collège, lycée et université. Hitler avait su
parler aux ouvriers en 1933, ceux-ci n'étant pas très éduqué/cultivé, la fibre nationaliste passait plutôt bien. Il en va de même de nos jours. L'éducation se limite à la répétition ad nauseam de
leçons, et si un élève est à la traine, pas de soucis il ira en LEP. Pas que je dénigre les LEP, j'en suis sortit il y a 20 ans - si si Caligula possède 2 CAP, un BEP et un Bac pro - à la
différence que c'est moi qui ai choisi d'y entrer.


Depuis combien de temps un élève français n'a pas réfléchit sur un sujet autre qu'un problème de maths? Laisser les populaces dans l'ignorance est une des prérogatives de n'importe quelle forme
de société.


Alors oui, le nazisme refait un retour en force, mais pas que lui, TOUS les nationalismes refont surface. Une des premières actions d'Hitler avait été de réarmer l'Allemagne en faisant tourner
les usines d'armement à fond. Lorsque les vainqueurs de 14-18 se sont inquiétés de voir tout ce qui sortait desdites usines - alors que l'Allemagne était sous embargo - Hitler a répondu que
c'était pour relancer l'économie. Et c'est passé comme une lettre à la poste.


Que constate t-on, de nos jours? La Chine se militarise (il est vrai que jusqu'à maintenant son armée n'était pas très développée), l'Inde aussi - ces deux pays ont mis à l'eau un porte-avions
chacun en quelques mois - idem pour le Japon mais en plus grand, vu que Shinzo Abe prévoit de réviser la constitution japonaise afin de pouvoir se doter d'une vrai armée! Je
passe rapidement sur le cas des USA et d'Israël qui continuent leur fuite en avant; par contre je reporte mon attention sur l'OTAN qui devrait avoir disparu suite à la chute de l'URSS. Mais non!
Toujours plus à l'Est, semble être sa devise, en plus avec un palais flambant neuf de un milliard d'Euro à Bruxelles, le machin nord-atlantique n'est pas prêt de couler...


Désolé de la longueur du message, mais cela fait du bien de pouvoir échanger des idées/opinions avec d'autres. Encore une chose qui tend à disparaître...Merci les médias, l'éducation, le
fatalisme...


Bonne nuit à vous et bravo pour votre travail.


Amicalement...

Anne Wolff 13/01/2014 12:11



Bonjour à vous


Et merci pour ce long message, moi aussi
l’échange d’idées me fait plaisir. J’ai eu heureusement dans mon entourage quelques personnes saines et actives dans la construction d’un monde meilleur, mais je reste surprise de constater à
quel point elles sont pour la plupart ignorante de la globalisation, de ses causes de ces effets, mais aussi de la menace qu’elle représente pour tous ceux qui essayent de remettre de la bonne
vie au quotidien dans ce monde. Et puis il y a tous les autres…


A ne pas oublier, les vrais vainqueurs de
14-18 non seulement ont contribués à armer Hitler, mais lui ont permis de tester ses armées en fournissant le carburant et matériel grâce auquel lui et Mussolini ont pu s’ingérer dans la guerre
d’Espagne, alors que la France refusait de remplir son contrat avec le gouvernement légitime d’Espagne en vendant au gouvernement – démocratiquement élu – les armes dont ils avait besoin pour
‘opposer aux insurgés. La guerre n’auraient pas été possible sans des gens comme Monsieur Ford (et quelques autres), fort apprécié d’Hitler et réciproquement…


Quand à la perte de nationalité, ce n’est
pas le mot que j’emploierais, acculturation me parle plus. Elle commence dès la fin de 40-45. Quand les corporations partent à la conquête de l’Europe comme Marché, qui doit répondre au mieux à
leurs intérêts. Commence alors une transformation du paysage. Qui se fait au prix d’un endettement qui est une corde au cou. Et le Cheval de Troie de la télévision est introduit au cœur des
foyers. Si cela ne se ressent pas immédiatement, c’est qu’il faudra encore quelques décennies avant qu’une main mise sur à la fois sur les medias et les programmes scolaires soit achevée.


L’acculturation, pour résumer, c’est
quand un anti-fa est tué par des jeunes fascistes, à la sortie d’une vente où ils s’étaient rendu pour acheter les mêmes vêtements des mêmes marques… La même méconnaissance de l’histoire débouche
sur des comportements similaires, seuls changent les drapeaux et les écussons.


Dans la jeunesse, les vrais antifascistes
sont ceux qui inventent de nouvelles machines improbables pour cultiver la terre, pour développer des modes de vie qui s’intègrent au milieu ambiant. Ils ont tourné le dos au passé, ils inventent
l’avenir, concrètement. Ils sont productifs d’une autre économie sur le terrain et c’est une priorité aujourd’hui. Ils sont sains et d’une grande vitalité, ils aiment rire et faire la fête,
l’austérité ne les concerne pas et pourtant aux regards des critères sociaux, ils sont pauvres et leur « pouvoir d’achat » est minime. Ils s’en fichent. Leur vrai problème est l’accès à
la terre.


J’ai connu quelques jeunes issus de
familles bourgeoises qui ont bataillé avec leurs parents poursuivre des filières d’enseignement technique (appellation belge, et dévalorisé) et qui s’y sont épanouis. Ils ont appris de vrais
métiers, et quelques-uns sont ces inventeurs dont je parlais.


J’ai vécu 12 ans en France, 2 en Suisse,
6 en Espagne, j’ai toujours été intégrée à des groupes pluriethniques et pourtant je sens tout à fait vivace en moi ma Belgitude comme racine. Le coup de force de l’extrême-droite, c’est qu’au
départ son discours dénonce les méfaits de l’acculturation et de ses causes colonialistes, qui ont pour origine ses Corporations qui ont aussi armé Hitler, et puis par quelque sorcellerie du
discours, alors que l’enchaînement logique est brisé, la cible désignée de la perte de culture deviennent ceux qui nous enrichissent de leur culture indigène. Autrement dit : s’inquiéter des
boucheries hallal devant un hamburger au MacDo c’est tout simplement crétin. Demandez aux vaches ce qu’elles en pensent !


Dans mon entourage, j’ai toujours eu des
personnes d’origine très différentes. L’islam n’a pu reprendre de la force, comme le catholicisme intégriste actuellement que comme position de repli sur un socle de valeurs éprouvées par des
millénaires d’usage. L’homosexualité, question de choix et de liberté personnelle, mais enseigner les théories des genres, à l’école, aux enfants ! Il y a de quoi se raccrocher à ses valeurs
originelles. Je ne peux pas parler d’élites, parce que la mise en place de leur système est une décadence totale, une décadence de fin de civilisation, mais aucune civilisation antérieure n’avait
réussi à obliger ainsi le monde à l’accompagner dans son agonie.


La Chine se militarise, logique, les USA
conjointement avec l’Australie, le Japon, la Corée du Sud resserre l’étau de l’encerclement militaire. Et oui, la remilitarisation du Japon est inquiétante, d’autant qu’elle s’accompagne
d’honneur rendus aux criminels de guerre de 40-45…


 Le Venezuela aussi s’est militarisé quand les USA ont installé deux bases supplémentaires à sa frontière avec la Colombie et réactivé la IVème flotte qui le
surveille depuis la mer. La Russie aussi reste sur pied de guerre et place des antimissiles en réponse aux missiles de l’OTAN, qui pourraient aussi bien être envoyés contre elle… au cas
où…


La Chine est en guerre en Afrique, la
Chine mène une guerre économique d’influence en Europe et en Amérique Latine et est en passe de devenir – si ce n’est fait – la première puissance économique mondiale… montante, ayant placé ses
pions partout, jasant au jeu de Go, alors que les Corporations à présent qu’elles ont ruiné les USA n’ont plus de Terre ferme de repli que les immenses propriétés qu’elles possèdent en différents
lieux de la planète. D’où leur volonté d’étendre les zones franches et les cités modèles. Des territoires bien à elles, en tous lieux de la planète. Et les Chinois font de même. La géographie de
demain tend à devenir infiniment morcelée, atypique et chaotique.


La lutte paysanne et indigène (et je me
considère comme indigène belge par ma culture et mes racines) est à l’avant-garde de toutes les luttes et unis toujours plus de gens autour de la Via Campesina… de centaines de millions c’est un
bon début. C’est aussi un lieu de conciliation… au lieu de se taper dessus (fusse verbalement) au nom d’idéologie, on se retrousse les manches et travaille ensemble pour se nourrir, habiter, et
les divergences fondent entre soleil et sueur… et le soir si on en a encore la force, après le repas, on s’engueulera pour des idées… ou on fera ensemble la fête d’une nouvelle récolte.


A long commentaire, longue réponse


Anne


PS pas de problème pour la vulgarité, ils
sont vulgaires et cela donne envie d’en faire autant… s’il est possible d’échapper à la vulgarité dans nos réponses, il est difficile de le faire pour décrire la réalité des parasites.


PS 2 … des parasites… que donne comme
modèle aux gamins la télé et cie : des parasites qui se la coulent douce alors que les laborieux crèvent dans la misère, et après on voudrait qu’ils courent sérieux à la chasse à l’emploi…
pas si cons.



Présentation

  • : Le blog de Anne Wolff
  • Le blog de Anne Wolff
  • : Comprendre la globalisation, apprendre à y résister
  • Contact

Profil

  • Anne Wolff
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité
  • Amoureuse de la vie, d'une fleur, d'un papillon, d'un arbre, du sourire d'un enfant, je m'oppose à tout ce qui conduit à la destruction systématique de ce que la nature a créé, de la vie, de la beauté du monde, de la tendresse et de la dignité

No Pub

Malgré les publicités imposées dans sa nouvelles versions qui apparaissent sur ce blog,celui-ci reste un acte gratuit.

Recherche

Nouvelles formes du fascisme

"Le vieux fascisme si actuel et puissant qu’il soit dans beaucoup de pays, n’est pas le nouveau problème actuel. On nous prépare d’autres fascismes. Tout un néo-fascisme s’installe par rapport auquel l’ancien fascisme fait figure de folklore […].

Au lieu d’être une politique et une économie de guerre, le néo-fascisme est une entente mondiale pour la sécurité, pour la gestion d’une « paix » non moins terrible, avec organisation concertée de toutes les petites peurs, de toutes les petites angoisses qui font de nous autant de microfascistes, chargés d’étouffer chaque chose, chaque visage, chaque parole un peu forte, dans sa rue, son quartier, sa salle de cinéma."

 

Gilles Deleuze, février 1977.

Archives